> Dossiers > Business model ou modèle économique: Définition, exemples

Comment trouver le bon business model ou modèle économique ? Nos conseils

Le business model est clé dans votre projet entrepreneurial. Mais comment trouver son modèle économique ? Quelles informations faut-il présenter ? Quels sont nos conseils d’experts ? Quels outils utiliser ? C’est ce que nous allons voir au cours de ce guide complet du business model.

les business model

Qu’est ce qu’un business model ?

 

A. Quelle est la définition d’un business model ?

Le business model (« modèle d’affaires » en français) est un document qui décrit la façon dont votre entreprise va générer des revenus et être/devenir rentable. En d’autres termes, un business model doit analyser le mécanisme de création de valeur.

 

En pratique, cela revient à :

  • Décrire ce que vous allez vendre et auprès de quels clients;
  • Définir la valeur apportée: Quel est l’avantage compétitif de votre produit (prix, qualité, usage, personnalisation, gain de temps, …) et sa « valeur d’utilité » ? ;
  • Analyser des données de marché: Les offres existantes et la demande ;

afin de déterminer comment et à quel prix vous allez vendre votre produit.

 

 

B. Quels sont les fondamentaux d’un business model ?

1. Les différentes parties d’un business model ?

Le business model comprend plusieurs parties interdépendantes qu’il convient de développer afin d’avoir une vue d’ensemble sur le mécanisme de création de valeur de votre entreprise.

 

PARTIE 1 : Proposition de valeur

Quel produit/ service proposez-vous ?

A quels besoins/problèmes répond votre offre (réduction de la pollution, pénurie d’un produit sur le marché, …) et en quoi êtes-vous différent de vos concurrents ?

 

PARTIE 2 : Segments clients (la cible)

A qui profite l’offre de valeur ?

 

PARTIE 3 : Les canaux

Quels sont les canaux de distribution (boutique en physique, site en ligne, exposition, …) que vous allez utiliser pour vendre votre produit/service ?

Quels canaux allez-vous utiliser pour le communication/ la publicité de votre produit (les réseaux sociaux, la télévision, la presse, …) ?

 

PARTIE  4 : Relation clients

De quelle manière comptez-vous attirer et fidéliser vos clients (service de qualité, SAV disponible 7j/7, programme de fidélité, …) ?

 

PARTIE 5 : Les activités clés

Quelles sont les principales activités qui permettent à votre entreprise de fonctionner (conception, distribution, gestion, …) ?

 

PARTIE 6 : Les ressources clés

De quels types de ressources (matérielles, immatérielles, humaines, financières, …) avez-vous besoin pour votre business ?

 

PARTIE 7 : Les partenaires clés

Qui sont vos partenaires stratégiques (fournisseurs, distributeurs, prescripteurs, …) et quelles sont vos motivations pour ces partenaires (gain de temps, optimisation financière, réduction des risques, …)

 

PARTIE 8 : Les flux de revenus

De quelle manière allez-vous générer du chiffre d’affaires ? Vos clients vont-ils payer un prix fixe ou un prix variable ? Un prix dégressif ? Un abonnement mensuel/ trimestriel ou annuel ?

 

PARTIE 9 : La structure des coûts

Quelles seront vos charges fixes (loyer, honoraires, …) et vos charges variables (matières premières, sous-traitance, …) ?

Quels vont être vos principaux coûts par activités ?

 

2. Ce qu’il faut avoir en tête…

Un bon business model est souvent source de réussite. Florian BORET, co-fondateur de le start-up Wedoogift, l’a bien compris et nous livre les fondamentaux d’un business model.

 

  • Premièrement, sachez qu’un business model n’est jamais figé. Il évolue avec le temps et les tendances du marché sur lequel vous êtes ou vous souhaitez vous implanter. Alors soyez à l’écoute de votre marché !

 

  • N’ayez pas peur d’investir dans votre stratégie commerciale car il s’agit de votre meilleure alliée pour réaliser vos premières ventes.

Par ailleurs, la diversification de vos mesures commerciales peut être un bel axe de développement tout comme l’a fait l’entreprise de Florian BORET. Par exemple, la stratégie commerciale de Wedoogift se décline en 2 segments. D’une part par la démarche commerciale pour leurs clients grands comptes et d’autre part par le SEO afin que leurs clients trouvent d’eux même leur site web.

 

  • Veillez à bien identifier la valeur ajoutée de votre produit/ service. En d’autres termes, vous devez expliquer en quoi votre projet se démarque de la concurrence et être convaincant quant au fait que votre produit/ service sera meilleur que celui de vos concurrents.
  • L’innovation peut être dans votre business model. Parfois, pour conquérir un marché, il suffit non pas d’un bon produit mais d’un business model différent.
  • votre business model doit refléter vos avantages concurrentiels

 

C. Quelle est la différente entre un business model et un business plan ?

Le « business model » et le « business plan » sont des termes très proches qui sèment parfois la confusion chez certains entrepreneurs… Mais quelle est la différence entre un business model et un business plan ?

 

Le business model est le cœur de votre business plan. C’est-à-dire que le business plan (ou « plan d’affaire » en français) est la déclinaison concrète, opérationnelle et chiffrée du business model. L’entrepreneur doit donc dans un premier temps se consacrer à la conception du business model de par un travail de réflexion, de diagnostic et de synthèse.

Après cette étape, il pourra dès lors se pencher sur son business plan qui aura pour objectif de valider les modalités du business model grâce à des hypothèses et données chiffrées.

Différents business model pour différents projets

A. Le modèle Freemium

Le modèle Freemium est un business model parmi tant d’autres. Mais que signifie ce terme ? Freemium est l’union de deux termes : « Free » (propose un service gratuit) et « Premium » Il s’agit donc d’un business qui propose un service gratuit tout en proposant un service haut de gamme payant. Mais comment cela est-ce possible et quels en sont les enjeux ?

C’est ce que vous allez découvrir à travers l’analyse du business model Freemium.

 

B. Des business model basés sur la gratuité

Tous les jours, vous êtes vous-même utilisateurs de services dont le business model est basé sur la gratuité (c’est le cas de nombreuses entreprises telles que Youtube ou encore Gmail).

Mais comment est-ce que ces sociétés sont-elles rentables ?

C’est ce que nous allons voir au sein de cet fiche pratique consacrée aux business model basés sur la gratuité.

 

C. Le business modèle de la gamification

Vous vous intéressez au principe de gamification ? Cette fiche pratique est faite pour vous. Ne loupez pas l’interview de Emilien Eychenne et Xavier Mariani, co-fondateur d’Adikteev pour comprendre comment est-ce qu’ils ont développé leur entreprise autour du business model de la gamification.

D. L’analyse de différents business model en fonction du secteur d’activité

 

1. La publicité

L’un des business model les plus populaires sur Internet et celui du secteur de la publicité. Mais pourquoi ? Quelles en sont les principales caractéristiques ? Comment peut-on gagner de l’argent uniquement grâce à internet ? C’est ce que nous allons voir au sein du business model de la publicité.

2. L’abonnement

Le principe d’abonnement n’est pas nouveau, il est même très ancien et pourtant, beaucoup de business se lancent encore aujourd’hui dans cet optique. Mais pourquoi ? Quels sont les avantages que proposent ce business model ? Découvrez vite le business model de l’abonnement.

Pour avoir plus de détails sur les avantages et les inconvénients du business model de l’abonnement, nous vous conseillons de lire cet article.

3. Les Proptech

Les nouvelles technologies ont un impact de plus en plus important dans notre quotidien. Souvent portées par de jeunes startups, les technologies sont au cœur de la réussite de beaucoup de business tels ceux relatifs à la Proptech. La Proptech est la combinaison des deux termes : « Property » et « Technology » et désigne la transformation du marché de l’immobilier. L’industrie de la Proptech est divisée en 5 grandes catégories :

  • Finance et Investissement
  • Marché et Transaction
  • Design et Construction
  • Management et Opération
  • Vie & Travail

Pour chaque catégorie, nous allons prendre en exemple une startup et expliquer son business model. Découvrez vite l’analyse des business model des Proptech.

4. La revente de données

On entend souvent parler des problèmes de confidentialité sur Internet et des informations personnelles utilisées à des fins commerciales. Mais comment ce business fonctionne-t-il ?  Quels acteurs sont prêts à racheter nos informations et dans quel but ? C’est tout l’art du business model de la revente de données (ou des BIG DATA) que nous allons vous expliquer.

5. Les enchères inversées

Vous avez surement déjà entendu parlé des enchères inversées où les vendeurs sont en compétition pour faire l’offre la plus basse. En effet, ce sont des enchères où le prix d’un iPhone peut vous revenir à quelques centimes d’euros. Mais comment cela est-il possible ? Comment est-ce que les sites web arrivent-ils à être rentable ? C’est ce que nous allons voir au sein du business model des enchères inversées.

6. L’imprimante

De plus en plus de personnes ont désormais une imprimante chez eux du fait du prix abordable de cette machine Par contre, les cartouches d’encre, qui sont des éléments essentiels pour faire fonctionner l’imprimante, sont elles très onéreuses… à tel point que votre budget cartouches dépassera rapidement le budget que vous vous étiez accordé pour l’achat de votre imprimante. C’est ce que l’on appelle le modèle de l’appât et de l’hameçon que nous allons découvrir à travers le business model de l’imprimante.

 

7. La consommation collaborative

La consommation collaborative est le fait de prêter, louer, partager ou échanger des biens et services entre particuliers. Il s’agit d’un secteur très porteur étant donné que « neuf français sur dix déclarent ainsi avoir déjà réalisé au moins une fois une pratique de consommation collaborative » (selon entreprises.gouv.fr). Mais quelles en sont les principales caractéristiques ? C’est ce que nous allons voir à travers le business model de la consommation collaborative.

Des conseils d’entrepreneurs

 

A. Supprimez les intermédiaires pour réduire les coûts

La désintermédiation est un terme qui désigne le fait de supprimer les intermédiaire au profit des transactions directes. Cette stratégie a pour principal objectif la réduction des coûts. En effet, en ne passant plus pas un intermédiaire pour subvenir aux besoins de votre business, il est évident que vous n’aurez pas de frais pour ces services.

Guillaume JORAND et Bruno LAPEYRE, tous les deux co-gérant de Tripconnexion nous ont expliqué en quoi est ce qu’ils ont pu baisser leur coûts et augmenter la qualité du service grâce à la désintermédiation.

Le concept de TripConnexion est très simple. Il s’agit d’une plateforme web novatrice de mise en relation directe entre les voyageurs et les acteurs du tourisme locaux (agences de voyages locales, guides indépendants, centres d’activité), sans commission sur le voyage vendu. Cette plateforme permet donc de supprimer l’intermédiaire français (agences et tour-opérateurs français) en facilitant la communication directe entre les voyageurs français et les acteurs locaux présents dans leur destination.

Ce business model a donc un avantage pécuniaire considérable pour les voyageurs français étant donné qu’ils n’ont plus à payer des frais d’agence pour planifier leur voyage. De plus, TripConnexion offre un service unique et de qualité en offrant la possibilité à leurs utilisateurs de communiquer directement avec des locaux.

 

B. “Les clients d’abord, les profits suivront”

Pour un business model réussi, focalisez-vous d’abord sur vos clients et leurs attentes. Alignez votre modèle économique sur les intérêts de vos clients, là est la clé de la réussite !

Alors allez à leur rencontre et questionnez les. Pour cela, vous pouvez déjà penser au type d’étude que vous souhaitez réaliser à savoir qualitative ou quantitative. L’ étude qualitative a pour objectif d’étudier des paramètres qui ne sont pas directement quantifiables. Pour y parvenir, on interroge des prospects pour comprendre leurs habitudes d’achats ou encore leurs comportements face à l’offre que l’on veut lancer. À vous de choisir si vous souhaitez réaliser des entretiens individualisés en face-à-face ou plutôt des entretiens de groupe et quelles thématiques vous souhaitez aborder. L’étude quantitative elle, a pour objectif, de mesurer et quantifier les grandes tendances de votre marché. Elle permet par exemple de vous aider dans l’estimation de votre chiffre d’affaires prévisionnel qui est un élément essentiel à la partie financière de votre business plan.

Une fois que vous aurez récolté les informations nécessaires auprès de votre future clientèle, vous pourrez dès lors effectuer de véritables test, des prototypes, des one page pour tester l’affluence d’un potentiel site internet,…

Un produit testé et répondant aux attentes des clients et un produit qui fera très certainement du profit. Alors pensez volume d’affaires, nombre d’utilisateurs et croissance exponentielle avant de penser à tirer des profits à court terme.

Retrouvez la liste de tout ce dont il faut penser avant les profits selon Florian BORET, co-fondateur de Wedoogift.

 

C. Travaillez sur votre USP, Unique Selling Proposition

L’unique selling proposition ou unique value proposition, en français proposition unique de vente ou proposition de valeur unique est un argument de vente qui vous différencie de vos concurrents. Il est donc essentiel de travailler votre USP afin de dégager un avantage concurrentiel et dans le but de vous démarquer sur votre marché. L’USP peut porter sur du tangible ou intangible mais doit être durable et créer de la valeur.

La définition de votre USP se fait dès l’étape de la conception/ de l’idée c’est-à-dire au tout début. L’USP doit effectivement être réfléchi bien en amont de l’industrialisation de votre produit car il s’agit d’un élément majeur qui conditionnera le succès de votre projet.

Vous l’aurez compris, l’USP doit forcément être unique, créatrice de valeur, et suffisamment importante pour en faire un point phare du dit produit ou service.

 

D. Un business model n’est pas figé !

Comme expliqué précédemment, le business model est le cœur de votre business plan. Il est donc impératif que votre business model soit le plus juste et complet possible. Cela explique donc le fait de devoir apporter quelques modifications à votre business model pour le rendre parfait ! En effet, le business model étant la synthèse de la stratégie que vous déterminer, il est possible que celle-ci puisse être améliorer en fonction du taux de satisfaction clients ou encore des évolutions conjoncturelles par exemple.

Alors n’ayez pas peur d’ajuster votre business model, de faire des changements et d’entreprendre de nouveaux axes de développement car c’est en testant y analysant que vous trouverez le chemin du succès.

Pour comprendre les évolutions concrètes que peut avoir votre business model, nous vous invitons à lire l’interview de Cyrille CHEMAMA, fondateur d’HOM’aide, qui nous raconte comment est-ce que son business model a évolué.

Quelques outils qui vous seront utiles…

 

A. 100 outils pratiques pour un entrepreneur

Vous êtes entrepreneur ou vous souhaitez le devenir? Nous avons listé pour vous 100 outils pratiques qui vous faciliteront la vie.

Les principales thématiques sur lesquelles nous allons vous conseiller sont les suivantes :

  • L’Emailing
  • L’aspect commercial et SAV
  • Le graphisme
  • Le site web
  • L’e-commerce
  • L’étude de marché
  • Le managérial
  • La comptabilité et les spécificités juridiques
  • Les ressources humaines
  • Et pour finir quelques idées si vous souhaitez procrastiner comme un entrepreneur

 

Bonus : Découvrez une interview de Philippe MOURICOU, professeur de stratégie à France Business School, où il nous livre son point de vue d’expert sur Business Model: Nouvelle Génération d’Osterwalder et Pigneur. Véritable bible pour beaucoup d’entrepreneurs ce manuel tend à démocratiser le matrice Canvas pour élaborer son business model et son business plan. Vous y trouverez notamment une représentation schématisée du business model en 9 blocs qui sont inter-reliés.

 

B. Le business model canvas

Le Business Model Canvas est un outil plébiscité par les start up afin de rédiger de manière ludique et pragmatique votre modèle économique. Vous pourrez ainsi l’écrire sur un tableau très simple qui comporte différentes rubriques :

  • Les segments de clientèle
  • La valeur ajoutée
  • Les canaux de distribution
  • Les revenus
  • La relation avec votre clientèle
  • Les ressources nécessaires et les ressources clés
  • Les partenaires
  • les coûts.

En utilisant la méthodologie du business model Canvas, l’élaboration de votre business model n’en sera que facilitée. Challengez en permanence l’efficacité de votre business model afin de le valider (et le mettre en relation avec votre positionnement) ou de pivoter.

N’oubliez pas enfin que votre business model impactera votre prévisionnel financier. N’hésitez pas à utiliser notre outil dédié au prévisionnel financier.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

Contactez un expert en business plan et levée de fonds