REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitter flux rss sur le business planLinkedin my business plan

Lever des fonds, un processus complexe mais nécessaire

Publie le 05 Juillet 2021 16:00

Lever des fonds, un processus complexe mais nécessaire 

Curvway parle de son expérience suite à sa récente levée de fonds pour produire un produit qui n'existait jusqu'alors pas, des snowboards électriques. Une expérience enrichissante qui sera certainement utile à toutes startups qui désirent lever des fonds!

lever des fonds un processus complexe

Lever des fonds permet de continuer son expansion 

Curvway est une startup qui conçoit des surfs électriques : ce sont des planches électriques tout terrain qui permettent de retrouver les sensations du surf sur terre, partout et toute l’année.
Notre métier est donc de développer des produits innovants, techniques et qualitatifs. Nous avons donc besoin de financement pour pouvoir développer, prototyper, produire et protéger (brevets) nos produits.

Pour en savoir plus sur la levée de fonds, lisez ce dossier.

Différentes possibilités existent pour financer son projet

Il faut commencer par définir son besoin financier en montant une stratégie globale (développement, commercialisation, communication, Propriété Intellectuelle, SAV, Ressources humaines, etc.).
Ensuite il faut monter son plan de financement en fonction des stratégies définies, de la maturité du projet (donc de ses besoins dans le temps) et définir les parts qu’on accepte de céder. On peut décider de ne rien céder, dans ce cas il est possible d’aller chercher des subventions, concours ou prêts bancaires par exemple. Si on choisit de céder des parts, il est possible de passer par des Business Angels et des Fonds d’investissements par exemple. L’avantage d’avoir céder des parts est que dans la plupart des cas les actionnaires apportent du réseau, de l’expérience et de l’expertise dans les choix stratégiques de l’entreprise. Attention néanmoins à ne pas se faire emporter par des choix qui ne ressembleraient pas au porteur du projet et à rester aux commandes.

Le réseau, un élément clé pour lever des fonds

Le réseau, le réseau, le réseau. Il faut intégrer un environnement favorable, les incubateurs sont souvent d’une aide très précieuse (et pas uniquement pour les levées de fonds !). Il faut rencontrer des investisseurs potentiels, discuter, présenter le projet, comprendre leurs attentes et ce qu’ils peuvent nous apporter (évidement après avoir bien préparé son sujet). C’est un travail qui se fait sur plusieurs mois. 

Pour en savoir plus sur les étapes d'une levée de fonds, c'est par ici.

De nombreux outils sont disponibles pour valoriser son entreprise

Il y a plusieurs méthodes qui existent pour calculer sa valorisation, dans le meilleur de cas ces méthodes doivent converger :

  • Utiliser des calculs statistiques en fonction de la maturité, tel que la méthode de Berkus pour les startups les plus précoces,
  • Définir notre besoin financier et la part qu’on accepte de céder : besoin de 100 000 € pour 10 % de la boîte = valorisation à 1 000 000 €. Attention à prévoir les prochaines levées potentielles, d’autant plus si le fondateur veut rester majoritaire.
  • Voir à combien se sont valorisées les autres entreprises comparables à un niveau de maturité équivalent (cela s'appelle la méthodes des comparables).
  • Négocier avec les investisseurs. Les méthodes précédentes sont statistiques, ce ne sont que des indications qu’il faut discuter avec les investisseurs. Tout est une question d’offre et de demande. Certains y croiront sans preuves et sauront prendre des risques, d’autres auront besoin davantage de preuves.

Conserver des parts est essentiel pour les futures levées

J’ai utilisé toutes ces méthodes, qui ont convergées. J’ai rencontré des investisseurs et analysé ce qu’il était possible de faire. Aussi, j’ai limité la quantité de parts à céder car j’ai prévu d’autres levées dans le futur. L’objectif était de conserver suffisamment de parts pour pouvoir les réaliser, d’autant plus que la valorisation de la startup aura largement évoluée.

Lever des fonds, un scénario qui se répète

Curvway a prévu de lever à nouveau. Nous sommes qu’au début de l’aventure. Lors de la première levée je manquais de recul sur le champ des possibles. J’ai donc cherché à mettre en place des solutions qui n’existaient pas ou qui auraient créées des déséquilibres au sein des actionnaires, ce qui aurait été une erreur évidente au stade où on en était. La valorisation qui a été définie me semble encore aujourd’hui la bonne au stade où elle a été faite.

Lever des fonds est une étape de développement primordiale 

Dans 10 ans, nous devrions avoir plusieurs types de surfs électriques tout terrain. Nous souhaitons continuer sans cesse d’améliorer nos produits. Nous serons présents au moins en Europe, en Australie, au États-Unis et aux Émirats Arabes Unis. Pour continuer de développer, d’améliorer, et d’exporter nos planches nous aurons besoin de financement. La levée de fonds passée a été primordiale pour développer notre première version de planche et s’intégrer au marché. C’est grâce à cette levée et aux subventions qu’on a pu créer une preuve de concept et un premier produit fini prêt à vendre. Nous avons encore beaucoup de développement à faire et de marchés à attaquer, nous aurons donc besoin d’autres levées pour accélérer comme prévu et nous aider à passer des caps capitaux pour le développement de l’entreprise.

Les nouvelles technologies influencent les règles du jeu

Le crowdfunding devient de plus en plus courant et permet d’aller chercher des ressources à partir de quelques euros d’engagement de la part du financeur. Des outils permettent d’améliorer les mises en relation et de mieux cibler le matching entre les startups et les investisseurs (particuliers ou non). Les mentalités ont également changés grâce à ces développements et familiarisent l’existence des startups et des financements. Les méthodes de financement ne cessent d’évoluer, ce qui crée de nouvelles opportunités pour aider les entrepreneures à se lancer et à se développer.

Lever des fonds doit servir un objectif précis

Les levées de fonds ne sont pas de but en soi. Il faut les déclencher quand/si le besoin est réel et qu’il nous permet de passer des caps. Il ne sert pas à compenser un manque de CA. Attention également à lever autant d’argent que nécessaire, la pire chose qu’il puisse se passer c’est d’avoir mal analysé ses besoins : d’aller chercher 100 et avoir finalement besoin de 110. Donc autant aller chercher 120 quand on pense avoir besoin de 100. C’est un travail qui demande du temps (généralement entre 6 et 18 mois), à ne pas négliger. Aussi, comme souvent, plus vous serez préparé et avancé, plus ça sera efficace!
   

Catégorie: 

Ajouter un commentaire