REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Ouvrir une crêperie : 5 points à savoir

Publie le 27 Mars 2017 17:30

Avec une marge brute entre 60 et 80% du chiffre d’affaires, le marché de la crêperie fait rêver de nombreux restaurateurs et pourtant, il y a quelques points sur lesquels il faut être vigilant pour ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de la clôture de ses comptes. Nous revenons dans cet article sur 5 points à savoir avant d’ouvrir sa crêperie.

Ouvrir une crêperie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1°) Le choix des ingrédients

Certaines crêperies parisiennes ont tenté de berner les touristes en proposant des crêpes faites à base de pâte lyophilisée. Un peu d’eau, un aller-retour à la poêle, un petit saut dans les airs, sucre, Nutella ou confiture et le tour est joué. A moins de 25 centimes le coût des matières premières et un prix de vente de 4€, on arrive vite à un taux de marge brute dépassant les 90%. Néanmoins, les clients ne sont pas dupes, ils mangeront une fois votre crêpe et ne reviendront plus jamais. Misez sur l’originalité ou sur l’authenticité : certains clients sont attachés à la galette de sarrasin œuf, jambon, fromage ou la crêpe au caramel au beurre salé tandis que d’autres se laisseront tenter par une crêpe avec des ingrédients peu communs. Enfin, si vous voulez satisfaire les clients les plus difficiles proposez des crêpes sans gluten ! Le succès d’une crêpe repose sur la qualité de ses ingrédients. Côté consommateur, une bonne crêpe est une crêpe bien garnie, mais pas trop, avec des produits de qualité et un parfait équilibre entre les ingrédients. Côté crêpier, il faut à la fois satisfaire les besoins du client tout en dosant habilement ses ingrédients pour contrôler son coût de revient (c’est le coût de la production et de distribution du service).


2°) Soyez vigilants sur vos coûts

Nous vous conseillons de scrupuleusement quantifier pour une crêpe donnée le coût de chaque ingrédient : à la fois les ingrédients de base (œuf, farine, lait, huile) et les ingrédients constituant la garniture (jambon, fromage…). Cela vous permettra de déterminer avec précision votre coût de production ce qui vous aidera à fixer votre prix de vente. Suivant les cas, les investissements initiaux pourront être considérables : achat de local, remise aux normes, travaux de décoration pour rendre l’espace accueillant et chaleureux… Néanmoins, pour ceux qui feront le choix de la franchise, ils seront soutenus financièrement et l’apport personnel peut se limiter à 50 000 euros.  

3°) L’avantage de la franchise : l’exemple de Mamie Bigoude

Etre franchisé ou ne pas être franchisé ? Prenons l’exemple de Mamie Bigoude, la maison qui propose des crêpes dans un univers empreint de rose et une ambiance art déco. En optant pour cette maison, vous bénéficierez d’un accompagnement pour la recherche de votre site et le montage financier. Mamie Bigoude vous accompagne dans la réalisation des travaux d’aménagement et dans vos contrôles qualité grâce à des audits trimestriels et la venue de clients mystères. Un animateur de réseaux assurera votre formation et viendra vous rendre visite toutes les 6 à 8 semaines pour vous aider dans le développement de votre crêperie. En revanche, vous serez liés à Mamie Bigoude pour une durée minimale de 9 ans, devrez 4% de votre chiffre d’affaires HT et apporter au minimum 30% du montant des investissements. Ce qui représente généralement entre 150 000€ et 200 000€. Enfin vous devrez vous acquittez du droit d’entrée de 40 000€. Pesez bien le pour et le contre et choisissez la bonne franchise ! Sur le site toute-la-franchise.com vous pouvez comparer les options sur les critères suivants : apport personnel, aide au financement, investissement global, droits d’entrée, formation et le chiffre d’affaires réalisable après deux ans.

 

4°) L’emplacement est déterminant

Il est toujours important de bien étudier son emplacement avant d’ouvrir un restaurant. La crêperie n’échappe pas à la règle. Mamie Bigoude recherche d’ailleurs en priorité à ouvrir des franchises dans les villes d’Orléans, Le Mans, Poitiers, Metz, Angers et Albi.  Principalement situées à l’Ouest de la France, la moitié des crêperies sont en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Cependant, est-ce que cela signifie que le marché se situe exclusivement dans cette partie de la France ? Ouvrir une crêperie sur un site où peu de concurrents sont présents semblent être judicieux. Certes, ouvrir une crêperie en bord de mer avec une vue imprenable sur la côte attirera des clients et vous permettra d’augmenter votre prix de vente. 


5°) Faites attention à la saisonnalité

Suivant l’emplacement que vous aurez choisi, le phénomène de saisonnalité sera plus ou moins important. D’une manière générale, les crêpes sont consommées majoritairement en hiver. A côté des churros et des gaufres dans les food trucks des marchés Noël, elles sont souvent choisies pour leur prix inférieur à ses deux voisins tout en apportant comme eux un encas chaud et sucré. Néanmoins, les crêpes sont aussi consommées en bord de mer pendant la période estivale ; cette fois aux côtés des glaces. La saisonnalité est un critère important à prendre en compte pour prévoir vos ventes et aussi déterminer vos jours et horaires d’ouvertures.

Après la lecture de ces 5 points, vous restez toujours convaincus par l’idée d’ouvrir une crêperie ? Vous pouvez obtenir un modèle de business plan avec un design pro et adapté.

Vous souhaitez préciser votre emplacement et affiner votre cible ? Vous pouvez consulter notre fiche pratique sur comment réaliser une étude de marché.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire