REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Réussir les levées de fonds de croissance de son entreprise

Comment assurer la croissance de son entreprise en levant des fonds? Quelles erreurs éviter lorsque son entreprise croît rapidement. Guillaume Richard, le fondateur du groupe Oui Care a répondu à nos questions. Lancer un projet est toujours un risque à prendre. Certaines entreprises peuvent perdre l’équilibre, d’autres peuvent abandonner à mi-chemin, certains peuvent tomber en faillite. Le plus important c’est de savoir aller au-delà des obstacles pour atteindre le succès. Guillaume RICHARD, le president fondateur du Groupe Oui Care n°1 des services à domicile en France, vous partage ici son expérience. Aujourd’hui son entreprise a plus de 300 M€ de CA, 18 000 collaborateurs, 500 agences et 10 marques en France (O2 care services, Apef Services, France Présence, Assidom, Maison Eliya, Famihero, Nounou Expert, la Conciergerie O2 et la Silver Alliance) et à l’international avec Interdomicilio en Espagne, Portugal et Mexique. Dans cet article, il vous explique les rouages du système entrepreneurial, les éventuelles changements, l’adaptation, la levée de fonds etc…

levée de fonds et croissance

Les facteurs-clés de la croissance d’une entreprise

Cela peut paraitre bizarre, mais le facteur clé de la croissance de l’entreprise est de faire le choix de la croissance. Ce qui n’est pas un choix facile.

A. Une bonne organisation

En effet, faire le choix de la croissance, implique obligatoirement de faire évoluer régulièrement son entreprise, son organisation, son métier, ses équipes. Au début vous êtes seul. Puis, quand vous êtes 2, vous devez apprendre à déléguer. Quand vous êtes 10, vous devez organiser. Quand vous êtes 100, vous devez structurer.


B. Prendre des décisions qui conjugue à la fois changement et compétence

Vous passez d’un job d’homme-orchestre à un job de chef d’orchestre. En avez-vous les capacités ? Même question pour vos équipes. Votre comptable unique va devoir devenir un Directeur Financier. En a-t-il les capacités ? Si non, il faut qu’il change de poste ou qu’il quitte l’entreprise. C’est pareil pour vous. Serez-vous la bonne personne pour diriger votre entreprise quand elle sera bien plus importante ?

C. L’ouverture de son capital

Par ailleurs, la croissance nécessite très souvent d’ouvrir son capital pour avoir les moyens de financer son développement. Et donc de ne plus être le seul chef à bord et avoir des comptes à rendre à d’autres actionnaires.

Les clés pour une levée de fonds réussie

A. Choisir un investisseur en fonction du besoin

Savoir ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin. En fonction, vous pouvez aller chercher du « love money » (argent de la famille et des amis), des business angels, des fonds spécialisés dans l’amorçage, des family offices, des fonds qui se projettent à 5 ans (durée de vie la plus répandue) ou bien sur une plus longue durée voire sans limite de durée (fonds dits « evergreen »).  Pour en savoir plus sur la levée de fonds, lisez notre dossier: https://www.my-business-plan.fr/levee-fonds

B. Une organisation interne solide

Le plus important, ce ne sont pas les conditions de l’entrée et la valorisation initiale. Ce sont les conditions de vie commune et de sortie. Et donc le pacte d’associé et le management package (avec les conditions de partage de la surperformance éventuelle).

C. Lever des fonds selon le besoin

J’ai fait 4 levées de fonds différentes, à différentes périodes de la vie de l’entreprise. D’abord du love money, puis le recours à un family office car je souhaitais être accompagné par un entrepreneur sur une période d’au moins 6/7 ans (il est resté 9 ans au final), puis par un fonds qui proposait un mix entre du capital et de la dette mezzanine. Et enfin, j’ai fait une dernière opération dite « sponsorless » qui consistait à racheter les parts détenues par les fonds d’investissements uniquement grâce à des emprunts bancaires (ce qui n’est possible que lorsque l’entreprise dégage suffisamment de cash pour rembourser les emprunts).

Les rôles du business plan

Il est primordial, même s’il ne sera que très rarement respecté. A part dans « l’agence tous risques », un plan ne se déroule jamais sans accrocs !
Pour autant, un business plan permet :

  • D’identifier les principaux leviers de rentabilité.
  • De mesurer la sensibilité du business model en fonction de la variation des différentes hypothèses.
  • Enfin, c’est aussi un élément extrêmement important de votre crédibilité auprès des potentiels investisseurs.

Comment convaincre des investisseurs ?

Votre agilité et la qualité de l’équipe. Et en tout premier lieu, du dirigeant.
Comme indiqué plus haut, aucun plan se déroule sans accrocs. Il est donc indispensable de pouvoir être agile, pour changer de direction si besoin. Et d’être résilient aussi, car il va falloir traverser de nombreuses difficultés. Les barres des tribunaux de commerce regorgent de dirigeants obstinés.

Connaitre la valeur d’une entreprise

Vous pouvez faire toutes les estimations que vous voulez, elles n’ont aucune valeur. La seule valeur de votre entreprise est celle que des investisseurs (et ultérieurement des acheteurs) sont prêts à lui donner. Et généralement, celle-ci est se base sur une actualisation des cash flows prévisionnels qui tient compte du risque estimé (et ultérieurement d’un multiple de l’EBITDA normatif).

L’erreur à éviter lors de la présentation d’un projet à un investisseur

Tout baser sur votre projet. Un investisseur investit avant tout sur un entrepreneur. En réalité, vous vous vendez vous, beaucoup plus que votre projet.

Les principales sources de performance

A. Se préparer à la vie entrepreneuriale

Sachez pourquoi vous voulez le faire, car créer une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille et vous allez devoir faire beaucoup d’efforts, traverser des épreuves, vivre des yoyos émotionnels, … Et contrairement à un poste de salarié, vous ne pourrez pas démissionner en cours de route et les conséquences de l’échec peuvent être très embêtantes.

B. Définir ses ambitions

Définissez bien votre ambition : voulez-vous changer le monde au niveau de votre village, de votre ville, de votre département, de votre pays, du monde entier ? Cela va fortement structurer votre projet.

C. Créer sa propre chance

Allez cueillir un trèfle à quatre feuilles car c’est important d’avoir un peu de chance. Même si la chance se provoque et qu’elle sourit généralement aux audacieux.
Sortez du cadre et rêvez plus haut.  L’agilité dont je parlais plus haut, c’est avant tout une agilité d’esprit, la capacité à trouver des solutions, à inventer des nouvelles façons de voir les choses.

Et tant qu’à entreprendre et prendre des risques, pourquoi ne pas partir à la conquête du monde ? Viser la lune, disait une philosophe des temps modernes, Amel BENT.

 

  

Ajouter un commentaire