levée de fonds: fuyez à tout prix

Publie le 10 Avril 2015 14:00

La levée de fonds est souvent perçue comme une étape obligatoire pour le développement d’une startup. La levée de fonds est généralement assimilée au succès et l’on a tendance à penser qu’une fois la levée de fonds réalisée l'entreprise sera enfin sur la voie du succès. Et pourtant, c’est parfois le contraire, car une levée de fonds peut vite devenir un véritable calvaire pour l’entrepreneur, surtout s'il n'a pas tout anticipé….

fuir levee de fonds

 

La fin de la liberté totale

Ouvrir le capital de son entreprise n’est pas sans conséquence. Il y a de nombreuses contraintes liées à cette décision. La première est la perte de liberté dans les actions des fondateurs.

En effet, en ouvrant votre capital à des actionnaires extérieurs, vous allez devoir expliquer toutes (ou la plupart des grandes) les décisions que vous prenez concernant votre entreprise, et ce même si vous n'avez que des actionnaires minoritaires. Vous allez devoir rendre des comptes aux actionnaires qui attendent un retour sur leur investissement.

Avant de faire une levée de fonds, si vous aviez envie de tester quelque chose au risque de vous "planter", c’était possible. Avec l’ouverture de votre capital, vous allez devoir prendre des décisions en accord avec vos actionnaires. Ceci étant dit, s'ils investissent dans votre entreprise, c'est qu'ils sont d'accord avec votre vision. Les principaux soucis au niveau décisionnaire peuvent survenir si votre business plan n'est pas respecté et qu'il faut alors effectuer un pivot ou prendre des décisions difficiles. 

Une perte de temps

Lever des fonds prend un temps non négligeable (entre 3 et 12 mois en fonction du dossier et du montant) que vous auriez pu mettre à profit pourdévelopper votre entreprise. La levée de fonds est une étape durant laquelle vous allez devoir rencontrer de nombreux investisseurs, rédiger et modifier votre business plan, préparer un elevator pitch et participer à de nombreux rendez-vous… sans garantie de résultat.

Si après cela vous avec la chance de convaincre des investisseurs, alors vous allez encore consacrer beaucoup de temps, avec la rédaction des rapports et reporting que vous devez fournir aux investisseurs.  Vous serez obligés de communiquer de façon régulière sur l’état de votre entreprise afin d’instaurer une bonne relation entre vous et les investisseurs.

Nous vous laissons aussi imaginer le stress que vous allez subir le jour où vous devrez annoncer une mauvaise nouvelle aux actionnaires…


Conseil my business plan

La négociation de la clause d'information dans votre pacte d'actionnaires constitue un moment clé lors de votre levée de fonds. Ne vous engagez pas à fournir des informations que vous ne parviendrez pas à donner ou qui vous prendrez trop de temps. Ou alors, négociez l'embauche d'une personne dédiée à ce reporting. Il s'agit d'une discussion à avoir avec vos investisseurs en toute transparence. Si le reporting est clé et vous permettra d'améliorer votre propre suivi, il ne doit pas non plus allez à l'encontre du développement commercial de votre société. 


 

La perte de votre pouvoir

La grande question qui fait peur à tout entrepreneur avant de réaliser une levée de fonds concerne le pouvoir dans la gestion de l’entreprise : est-ce que je vais perdre la gouvernance de mon entreprise face aux actionnaires ?

Faire une levée de fonds a pour conséquence la dilution du capital investi par les fondateurs. De plus, en cas de seconde levée de fonds, les parts que possèdent les fondateurs seront plus faibles si jamais ceux-ci ne veulent pas accompagner l’augmentation du capital. La participation des fondateurs devient plus faible car le capital de l’entreprise a augmenté. Ainsi leur pouvoir de gouvernance risque aussi d’être diminué avec l’arrivée des nouveaux actionnaires.

Le véritable danger d’une levée de fonds réside dans la négociation que l’entrepreneur a lors de la rédaction du pacte d’actionnaires. Si vous avez mal négocié votre pacte d’actionnaires, vous pouvez perdre une grande partie du contrôle de votre entreprise.

C’est le cas par exemple si vous cédez un droit de veto aux actionnaires sur les décisions qui sont prises. Ce droit permet à un actionnaire de s’opposer à la prise de certaines décisions (comme la cession de parts par exemple) sans avoir besoin de votre accord. Ce droit peut amener à une paralysie de l’entreprise dans le cas où les actionnaires ne seraient pas d’accord entre eux.


Conseil my business plan

Attention, certaines clauses, même celles de véto sont tout à fait normales. L'objectif n'est pas d'engager un rapport de force avec vos investisseurs mais d'aligner les intérêts de chaque partie et savoir équilibrer ce rapport de force. Faites-vous conseiller par un avocat pour bien comprendre vos droits et devoirs. 


Conclusion

Réaliser une levée de fonds transforme l’esprit de votre entreprise: moins de liberté, moins de pouvoir, et des devoirs envers les investisseurs. Beaucoup d’entrepreneurs regrettent d’avoir levé des fonds trop tôt, alors qu’ils n’étaient pas préparés à un tel changement.

Et vous, avez-vous ressenti un brusque changement dans la vie de votre entreprise après avoir réalisé une levée de fonds ? 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire