> Nos fiches techniques > comptabilite > Escompte bancaire et escompte commercial : différences, définitions et calculs

Escompte bancaire et escompte commercial : différences, définitions et calculs

Vous vous interrogez sur les différents types d’escomptes ? Vous voulez connaître la différence entre un escompte bancaire et un escompte commercial / de règlement ? Dans cet article nous traitons ces deux notions en profondeur. A la fin de la lecture vous saurez les expliquer, les calculer et les enregistrer !

l'escompte

 

L’escompte bancaire permet de bénéficier du paiement d’un effet de commerce avant sa date d’échéance

L’escompte bancaire est une solution de financement à court terme. Il permet d’avoir le paiement d’un effet de commerce avant sa date d’échéance. Il peut s’avérer très pratique lorsqu’une entreprise souhaite booster son BFR et ne pas tomber dans le piège du manque de trésorerie. Pour en savoir plus sur le BFR, c’est par ici.

Rappel sur l’effet de commerce

Les effets de commerce sont des documents vous permettant en tant que créancier d’être payé en échange de la livraison d’un produit ou d’un service rendu. Vous êtes le vendeur/ le créancier et votre client est le débiteur. L’effet de commerce possède une échéance à ne pas dépasser pour le débiteur qui est en général fixée à 90 jours. Les effets de commerce peuvent aussi donner droit à un créancier de donner l’ordre à un débiteur, par écrit et via une tierce personne de payer une dette à un bénéficiaire à échéance. Les deux effets de commerce les plus répandues sont la lettre de change et le billet d’ordre.

L’utilité principale de l’effet de commerce est avant tout de sécuriser vos paiements. Il vous offre en effet une garantie de paiement. Il permet en effet de formaliser le fait que vous n’avez pas encore été payé par votre client et fixe un délai de paiement.

Comme indiqué plus haut, les effets de commerces sont des garanties. Ainsi, si vous n’avez pas reçu votre paiement de la part de votre client, vous pourrez le poursuivre en justice.

L’effet de commerce peut également être vu comme un moyen de financement. En effet, il est possible de recevoir de l’argent avant l’échéance via l’escompte, thème que nous traitons dans cet article.

Notons que les effets de commerce ne sont en aucun cas liés à un compte bancaire : ils peuvent donc être échangés.

Quelles sont les différents rôles lorsque l’on parle d’effet de commerce

  • Le tireur : il s’agit du créancier
  • Le tiré : il s’agit du débiteur
  • Le porteur : il s’agit du bénéficiaire du paiement de l’effet de commerce
  • La banque : elle peut jouer le rôle d’intermédiaire

Notons que le porteur est très souvent le tireur lui-même.

Quels sont les différents effets de commerce ?

  • La lettre de change : La lettre de change permet au vendeur de donner l’ordre à la banque de payer la somme d’argent que lui doit son client à la date convenue. Le vendeur a ainsi une garantie sur le paiement. Si nous reprenons les rôles expliqués ci-dessus, c’est donc le tireur qui émet la lettre.
  • Le billet à ordre : Le billet à ordre fonctionne de façon opposée à la lettre de change. En effet, c’est le souscripteur qui s’engage à payer le bénéficiaire de la somme convenue à la date fixée. Si nous reprenons les rôles expliqués ci-dessus, c’est donc le tiré qui émet le billet.

La lettre de change et le billet à ordre possèdent l’avantage d’être tous deux escomptable… voyons ce que cela signifie !

Vous êtes désormais au point sur les effets de commerce, nous pouvons passer au sujet central de cet article : l’escompte.

Que signifie le terme d’escompte bancaire ?

L’escompte bancaire est l’opération par laquelle votre entreprise cède un effet de commerce à votre banque. En contrepartie, vous allez bénéficier d’une avance de la part de votre banque. Mais cette opération n’est pas gratuite. En effet, une fois votre effet de commerce cédé à votre banque, vous touchez quoi qu’il arrive votre avance de trésorerie et vous déchargez donc de tout risque concernant le non-paiement de la part de votre client. La banque, elle, court désormais le risque d’impayé. Elle va donc vous charger des frais, pour d’une part se rémunérer, et d’autres part, faire contrepoids face au risque pris.

Notons qu’il est obligatoire que votre entreprise ait été payée par un effet de commerce pour pouvoir bénéficier d’une ligne d’escompte. De plus, la banque doit d’abord vous donner son accord.
Soyez donc vigilent !

Prenons un exemple :
L’entreprise, Superentreprise vend à son client, Superclient, un produit d’une valeur de 10 000€.
Superentreprise est donc le créancier et Superclient le débiteur. Superentreprise va donc dès lors donner l’ordre à Superclient de la payer sous 45 jours. Superentreprise a donc avancé des frais pour livrer le produit (tels que les matières premières, les achats de marchandises, la livraison…) mais n’a pas reçu d’argent en retour. Elle n’est même plus propriétaire du produit. Ceci entraine donc un décalage dans sa trésorerie. Pour éviter cela, elle va faire appel à l’escompte bancaire. Elle va ainsi demander à sa banque une avance de trésorerie du montant de la créance, ici 10 000€. Cependant, Superentreprise devra rémunérer sa banque pour le risque pris. Elle va donc lui payer des frais.

En résumé : L’escompte bancaire est une forme de crédit court terme qui permet de mieux gérer le poste client et donc de diminuer ses décalages de trésorerie.

A qui s’adresse l’escompte bancaire ?

L’escompte bancaire s’adresse à toutes les entreprises commerciales. Leur taille et leur secteur d’activité n’ont aucune importance. L’escompte bancaire est avant tout utilisé par les commerçants, les grossistes et les détaillants.

A combien s’élèvent les frais d’escompte ?

Le calcul des frais d’escompte est le suivant :
Frais d’escompte = valeur de l’effet de commerce x taux d’escompte x nombre de jours avant le remboursement client /360

Si nous reprenons notre exemple, imaginons que la banque pratique un taux d’escompte à 9%, vous aurez donc des frais de :
(10 000 x 9% x 45)/360 = 112,5€

 

L’escompte de règlement ou escompte commercial est une réduction sur le prix accordée aux clients payant la facture au comptant.

Qu’est-ce que l’escompte de règlement, aussi appelée escompte commercial ?

L’escompte commercial est une réduction de prix accordée par un fournisseur à son client pour le « remercier » de payer directement la facture et donc de lui éviter un décalage de trésorerie. Il s’agit donc d’une action commerciale. En effet, comme vu précédemment, un client payant sa facture plus tard entraîne un décalage de trésorerie chez son fournisseur par augmentation de son BFR. Cette augmentation devient de plus en plus dangereuse à mesure que les clients règlent leur facture de plus en plus tard. Si le piège du BFR se referme sur votre entreprise, c’est-à-dire que vos clients vous paient très tard alors que vos fournisseurs exigent des paiements rapides, votre entreprise peut être mise à mal.

Votre client peut ainsi bénéficier de cette réduction jusqu’à la date d’échéance de la facture.

Le taux d’escompte peut cependant être dégressif, ainsi si le délai de paiement stipulé sur la facture est de 45 jours, vous pouvez accorder à vos clients un escompte de 3% pour un paiement jusqu’au 10e jour après réception de la facture, de 2,5% jusqu’au 20e jour puis de 2% après 20 jours.

Les clients apprécient beaucoup le geste de l’escompte en cas de paiement au comptant et préfèreront naturellement se tourner vers une entreprise qui en propose. Pratiquer l’escompte peut également fidéliser la relation client.

Comment enregistrer l’escompte commercial ?

L’escompte commercial s’enregistre de la façon suivante :

  • Si vous êtes le vendeur : Le compte 665 sera débité de l’escompte accordé car il s’apparente à une charge financière.
  • Si vous êtes l’acheteur : Le compte 765 sera crédité de l’escompte obtenu car il s’apparente à un produit financier.

Vous ne devez pas confondre escompte et remise : la remise est actée, peu importe le moment où vous paierez votre facture, vous bénéficierez d’une remise. L’escompte quant à lui correspond à une condition réalisée.

Dans quelle situation un client peut-il bénéficier de l’escompte de règlement ?

L’escompte commercial n’est en aucun cas automatique ou obligatoire. Le client doit se tourner vers les conditions générales de vente pour savoir si oui ou non un escompte est applicable en cas de règlement anticipé. Ce n’est donc pas parce que vous réglez votre facture à une date anticipée que vous allez forcément bénéficier d’un escompte commercial. En tant que vendeur, vous êtes dans l’obligation de  entionner clairement si oui ou non vous faites profiter d’un escompte à vos clients en cas de paiement anticipé : « escompte de x % accordé pour règlement au comptant » : « Escompte pour paiement anticipé : néant ».

 

Comment calculer l’escompte commercial accordé à un client ?

Gardez toujours en tête que pour le calcul de l’escompte commercial, ce sont les prix hors taxes qui nous intéressent.
Ainsi, pour calculer un escompte de x%, vous devez multiplier le montant hors taxe inscrit sur la facture par x%. Vous ajouterez ensuite la TVA au taux habituel, puis vous allez soustraire le tout du montant à payer au fournisseur.

Prenons un exemple :
Superclient a été ravi du produit livré par Superentreprise. Il décide donc d’en acheter un autre. Il monte d’une gamme et achète le produit à 15 000€ HT. Il décide cette fois-ci de payer au comptant afin de bénéficier d’un escompte commercial. Superentreprise a fixé cet escompte à 2,5%.

Tout d’abord, le montant TTC que doit Superclient a Superentreprise est de 15 000 x (1+0,2) = 18 000 €.

Calculons maintenant l’escompte accordée pas à pas.

Le taux d’escompte est de 2,5% et nous prenons en compte le montant HT, de 15 000€.
Ainsi, nous avons, 2,5% x 15 000 = 375€.

Nous appliquons le taux de TVA de 20% au montant trouvé : 20% x 375 = 75€

Le montant TTC à soustraire est donc de 375 + 75 = 450€.

Au lieu de payer 18 000€, le client ne paiera que 17 550 €.

 

Conclusion sur l’escompte

Escompte bancaire et escompte de règlement/commercial ne désigne pas du tout les mêmes problématiques. L’escompte bancaire relève d’une opération de crédit accordée par une banque. L’escompte de règlement, quant à lui, est une opération commerciale visant à accorder une réduction si le client paie la facture au comptant. Ces deux escomptes ne se calculent pas de la même façon et ne s’enregistrent pas de la même manière.
Cependant ces escomptes visent tous deux à améliorer votre BFR. En effet, vous allez réduire vos décalages de trésorerie liés aux paiements tardifs de vos clients. Même si ces derniers ne sont en aucun cas dans l’obligation de payer au comptant, leur proposer un escompte commercial augmentera le pourcentage de vos clients payant rapidement.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

comptabilite
BFR et fonds de roulement: Quelles différences ?

Le BFR (Besoin en fonds de roulement) et le fonds de roulement sont deux notions clés pour un entrepreneur. Quel est leur lien ?

Découvrir
comptabilite
BFR négatif : avantages et implications

Le BFR ou besoin en fonds de roulement, aussi appelé WCR ou « working capital requirement » en anglais, est une notion essentielle à maîtriser pour toutes sociétés. Elle permet d’appréhender le décalage des flux de trésorerie, c’est-à-dire le décalage entre les créances clients et les dettes fournisseurs.

Découvrir
comptabilite
Construire votre tableau de flux de trésorerie, étape par étape

Retrouvons dans cette fiche pratique sur le tableau de flux de trésorerie, les 3 différents flux financiers qui vous permettront de déterminer votre cash flow mensuel et annuel.

Découvrir
comptable
Le plan de financement pour les nuls enfin décrypté

Qu'est-ce qu'un plan de financement ? Que retrouve-t-on comme éléments ? Est-il indispensable ? Si vous ne comprenez rien au plan de financement, cette fiche pratique est pour vous !

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Se faire conseiller gratuitement par un comptable