> Nos fiches techniques > comptabilite > BFR négatif : avantages et implications

BFR négatif : avantages et implications

Le BFR ou besoin en fonds de roulement, aussi appelé WCR ou « working capital requirement » en anglais, est une notion essentielle à maîtriser pour toutes sociétés. Elle permet d’appréhender le décalage des flux de trésorerie, c’est-à-dire le décalage entre les créances clients et les dettes fournisseurs.

Qu’est-ce que le BFR et pourquoi est-ce important ?

Il est communément admis que le BFR est une notion plutôt difficile à comprendre, elle reste cependant essentielle, notamment lors de la construction d’un business plan. Le BFR doit être pris en compte dans le plan de financement de votre activité, et selon son estimation  des besoins plus ou moins importants auprès des investisseurs sont établis.

Le besoin en fonds de roulement, comme son nom l’indique, correspond aux besoins qu’une entreprise a, en actifs liquides pour financer ses opérations pendant un exercice donné. En effet, pour supporter son activité, une entreprise doit constituer des stocks, qu’elle paie auprès de fournisseurs avant même de commencer à les vendre. Les clients ne sont pas non plus toujours assidus dans leurs paiements et il peut aussi exister une différence entre une vente effectuée et le paiement des dits clients. Ces différences entre les créances clients, le stock constitué, et les dettes fournisseurs établissent un besoin pour l’entreprise en liquidité pour pouvoir fonctionner. C’est ce qu’on appelle le BFR. (pour en savoir plus sur le BFR, lisez cette fiche pratique)

Le BFR est ainsi donné par la formule suivante :

BFR = stocks + créances – dettes non-financières

Comme vous pouvez le voir, si vous avez plus de stocks et de créances clients que de dettes alors le BFR est positif, c’est pourquoi dans le nom du BFR il y a le terme besoin. Un BFR positif signifie que vous avez besoin de fonds pour fonctionner. Voici un exemple chiffré pour vous aider à comprendre :

Une entreprise présente les chiffres suivants :

  • Chiffre d’affaires : 675 000€
  • Chiffre d’affaires TTC (20% TVA) : 810 000€
  • Coûts des matières premières : 30% du CA soit 202 500€ (243 000€ TTC)
  • 50% des clients règlent sous 30 jours, 50% sous 60 jours
  • 40% des fournisseurs sont payés sous 30 jours, 60% sous 60 jours
  • Un stock de matières premières de 2 mois est nécessaire, HT
  • Le stock de produits finis est de 14 jours, HT

Le calcul du BFR est le suivant :

  1. Stock de matières premières : 202 500 / 12 * 2 = 33 750€
  2. Stock des produits finis : 675 000 / 365 * 14 = 25 890€
  3. Créances clients : 50% * 30 jours = 15 jours et 50% * 60 jours = 30 jours. Un total de 45 jours de CA TTC. Soit 810 000 / 365 * 45 = 99 863€
  4. Dettes fournisseurs : 40% * 30 jours = 12 jours et 60% * 60 jours = 36 jours. Un total de 48 jours, les achats sont TTC : 243 000 / 365 * 48 = 31 956€

BFR = stocks + créances – dettes non financières

Stocks = 33 750 + 25 890 = 59 640€
Créances = 99 863€
Dettes = 31 956€

BFR= 59 640 + 99 863 – 31 956 = 127 547€

Le BFR de cette entreprise est donc positif et équivalent à 127 547€, c’est un fonds de roulement qu’elle devra avoir à disposition afin de pouvoir fonctionner normalement et continuer ses activités. Il est tout à fait possible qu’une entreprise génératrice de valeur avec un business plan totalement viable manque de liquidités à court terme suite à un mauvais prévisionnel du BFR. Comme il est d’usage de le dire « Cash is king » et ces entreprises peuvent tout à faire être mise sous liquidation judiciaire à cause de cette mauvaise gestion. Même si une entreprise fait du business à long terme, il lui faut donc quand même prévoir suffisamment de liquidités pour pouvoir répondre à ses différentes obligations à court terme. C’est dans ces conditions que le BFR prend toute son importance.

 

Quelle est la différence entre le BFR et le FR ?

Il arrive que le besoin en fonds de roulement et que le fonds de roulement soient confondus. Même si les deux termes sont liés, il existe cependant des différences que nous allons voir.

Le fonds de roulement est en effet expliqué grâce à la formule suivante :
Fonds de roulement = BFR + Trésorerie.

La question est donc de savoir en quoi consiste la trésorerie. Cette dernière regroupe l’ensemble des sommes disponibles dans une société. Ainsi, on parle de besoin en fonds de roulement lorsque les actifs sont à court terme, ou circulants et on parle de fonds de roulement lorsqu’il est question des ressources et des emplois stables, c’est-à-dire à long terme.

Si le besoin en fonds de roulement inférieur au montant de la trésorerie, celui-ci sera financé grâce à la trésorerie et l’entreprise ne sera pas en péril. Au contraire, si la trésorerie n’est plus suffisante pour financer le besoin en fonds de roulement alors il sera nécessaire pour l’entreprise de trouver une méthode de financement, que ce soit par une augmentation du capital ou des empruntsPour en savoir plus sur la différence entre BFR et fonds de roulement, c’est par ici.

 

Quel est le sens derrière un BFR négatif ?

La plupart du temps, les entreprises ont un BFR positif, c’est un dire qu’elles ont un réel besoin en fonds de roulement. Il arrive cependant que quelque unes d’entre elles aient un BFR négatif. Cela signifie donc, non pas qu’elles ont un besoin mais une ressource. Le BFR négatif est d’ailleurs aussi appelé « ressource en fonds de roulement ». Pour ces entreprises le BFR n’est pas un problème récurrent puisqu’elles n’ont pas à se soucier du financement des créances clients et de leurs stocks. Ces ressources en fonds de roulement interviennent suite au décalage entre la réception du paiement des clients et les paiements aux fournisseurs. Un secteur connu pour avoir constamment un BFR négatif est celui de la grande distribution, où les clients, c’est-à-dire les consommateurs, paient leurs produits immédiatement en sortie des caisses tandis que les différentes enseignes paient communément les fournisseurs 60 jours plus tard.

Voici un exemple pour la grande distribution :

  • Chiffre d’affaires : 10 000 000€
  • Chiffre d’affaires TTC (20% TVA, dans les faits ce taux est légèrement différent dû au secteur un peu particulier) : 12 000 000
  • Coûts des produits : 80% du CA soit 8 000 000€ (9 600 000€ TTC)
  • 100% des clients règlent immédiatement
  • 100% des fournisseurs sont payés sous 60 jours
  • Le stock de produits est de 14 jours, HT

Le calcul du BFR est le suivant :

  1. Stock des produits : 10 000 000 / 365 * 14 = 383 561€
  2. Créances clients : 0€
  3. Dettes fournisseurs : 60 jours soit TTC : 9 600 000 / 365 * 60 = 1 578 082€

BFR = stocks + créances – dettes non financières

Stocks = 383 561€
Créances = 0
Dettes = 1 578 082€

BFR= 383 561+ 0 – 1 578 082= – 1 194 521€

Dans cet exemple, le BFR est donc négatif de 1 194 521€. Dans les faits c’est comme si les fournisseurs prêtaient ce montant aux distributeurs à 0%. Le secteur de la grande distribution n’a donc pas de soucis à se faire au niveau du BFR, ils n’ont non pas des besoins mais des ressources.

 

Conclusion

Peu importe l’entreprise, réduire son besoin en fonds de roulement doit être un axe stratégique majeur. L’objectif idéal étant d’atteindre un BFR négatif ou des ressources en fonds de roulement. Un BFR négatif permet de financer l’activité de son entreprise grâce à de l’argent emprunté gratuitement aux différents fournisseurs. Très souvent, le BFR est représentatif du rapport de force entre les fournisseurs et les clients. Si les clients ne peuvent faire autrement que vous régler immédiatement mais que vous pouvez vous permettre de payer vos dettes en retard, alors c’est que très certainement vous êtes très bien positionné sur le marché. Ce n’est par exemple par une surprise de voir que le secteur de la grande distribution peut se permettre d’avoir un BFR négatif, le rapport de force étant largement favorable envers les distributeurs. Cela s’explique notamment par la fragmentation des fournisseurs et leur grand nombre tandis que les distributeurs se comptent sur les doigts d’une main. Il arrive de nos jours que des personnes se posent la question d’un problème éthique derrière le BFR, c’est là que vous comprenez tout le sens derrière cette mesure comptable. Si avoir un BFR positif c’est être trop favorable envers les clients et négatif c’est être trop stricte envers vos fournisseurs, un juste milieu existe cependant, le BFR nul. Le besoin est alors simplement de 0€, vos dettes annulent parfaitement vos stocks ainsi que vos créances. Ainsi non seulement la pérennité de l’entreprise n’est pas compromise mais contribuez à améliorer, à votre niveau, l’éthique de votre secteur. Avoir une vision à long terme de son entreprise passe aussi par-là, si personne ne parlait des problèmes des petits producteurs avec la grande distribution il y a 20 ans, cela fait maintenant quelques années que ces derniers sont mis en avant. Un acte éthique, en dehors d’augmenter les prix passe donc aussi par une diminution de la négativité du BFR. Cela étant dit, problèmes d’éthiques mis de côté, si vous pouvez vous le permettre, plus votre BFR est négatif, plus votre entreprise est financièrement pérenne.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

comptabilite
BFR et fonds de roulement: Quelles différences ?

Le BFR (Besoin en fonds de roulement) et le fonds de roulement sont deux notions clés pour un entrepreneur. Quel est leur lien ?

Découvrir
comptable
Besoin en fonds de roulement (BFR) : calcul et explication

Le calcul du BFR (besoin en fonds de roulement) est clé lors de la rédaction de votre business plan. Comment se calcule le BFR?

Découvrir
comptable
Les créances clients : tout comprendre en 5 minutes

Dans cette fiche pratique nous allons vous expliquer en détails ce que représentent les créances clients, leurs définitions et comment les calculer. En 2018, 11 000 PME ont fait faillite à cause des délais de paiement, entraînant un coût de 16 Ma d’€. Les délais de paiement font très peur et nombres d’entreprises n’arrivent pas à les gérer correctement.  Nous nous pencherons également sur leur enregistrement comptable. Enfin, nous verrons comment les créances influent sur votre BFR et comment faire pour les booster et diminuer le risque d’impayé.

Découvrir
comptable
Le plan de financement pour les nuls enfin décrypté

Qu'est-ce qu'un plan de financement ? Que retrouve-t-on comme éléments ? Est-il indispensable ? Si vous ne comprenez rien au plan de financement, cette fiche pratique est pour vous !

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Se faire conseiller gratuitement par un comptable