> Nos fiches techniques > comptabilite > Construire votre tableau de flux de trésorerie, étape par étape

Construire votre tableau de flux de trésorerie, étape par étape

Construire le tableau de flux de trésorerie est une étape importante mais difficile de votre business plan. Tous nos conseils pour réussir!

Construire son tableau de trésorerie dans le cadre du lancement de son entreprise ou d’un investissement relève d’un caractère complexe. Il faut en effet prendre en compte les factures mais aussi les délais de paiement et ne pas se retrouver à un quelconque moment trop dans le rouge. Alors que faut-il prendre en compte, mais aussi ne pas prendre en compte ? Quelle différence avec le compte de résultat pour cet état financier ? Retrouvons dans cette fiche pratique, les 3 différents flux financiers de trésorerie qui vous permettront d’être au plus près de la réalité concernant vos cash flow.

Les flux de trésorerie opérationnels

Vous allez construire dans cette catégorie tous les flux qui relèvent des opérations de votre activité. C’est-à-dire toutes les ventes de vos produits (ou revenus) ou services et les dépenses d’exploitation telles que les coûts auprès des fournisseurs (achats de produits, électricité, loyer,…), la variation de stock, les salaires (ainsi que les charges salariales) mais aussi les décomptes de la TVA à verser à l’Etat ainsi que les impôts et taxes et la variation du BFR .

Ainsi, pour les flux de trésorerie, on ne prend en compte que ce qui rentre et sort du compte en banque. Même si une facture est émise, c’est que lorsque votre compte en banque sera débité ou crédité que les flux de votre tableau varient.

Exemple:

Les charges sociales et patronales sont généralement payées à M+1. Ainsi, dans le compte de résultat, elles seront comptabilisées dans le mois correspondant au salaire versé, soit au mois M. En revanche, pour les flux de trésorerie, ce sera pris en compte en M+1 et rien ne sera comptabilisé pour le mois M car n’est décaissé au mois M.

Dans les flux de trésorerie opérationnel, on retrouve toutes les opérations  d’un résultat d’exploitation d’un compte de résultat, où sont ajoutés les flux liés à la TVA qui ne sont pas pris en compte dans un compte de résultat.

Exemple de tableau de flux de trésorerie:

Ici, les charges sociales et patronales ont un décalage par rapport au salaire net car ce dernier est payé à la fin du mois A1M1, tandis que les charges sociales et patronales lui correspondant sont décaissées le mois suivant en A1M2.

Pour la TVA, nous avons ici mis en valeur la TVA à payer et à recevoir correspondant aux mois où elles sont comptabilisées. Mais pour les flux de trésorerie, il faut prendre en compte la ligne “remboursement/décaissement de la TVA” qui est la différence entre la TVA à payer et la TVA à recevoir et qui est décaissée (ou remboursée) le mois suivant. Par exemple, en A1M2, le décaissement de 1 000 euros est dû à la différence de 2 000 € de TVA à payer et de 1 000 € de TVA à recevoir le mois précédent en A1M1.

C’est aussi dans les flux de trésorerie opérationnel que les délais de paiement relèvent d’une grande importance. Il faut savoir trouver le juste milieu entre les délais de paiement que vous accordez à vos clients et ceux dont vous bénéficiez pour payer vos fournisseurs. Cela impacte votre variation de BFR.

Avec des délais de paiement de plusieurs mois données à vos clients car vous souhaitez ne pas les perdre ou apporter une différence face à vos concurrents, et des délais non négociables avec vos fournisseurs qui s’avèrent être comptants, vous risquez d’être en difficulté financière et constamment dans le besoin de trésorerie. Le BFR est toujours positif dans ces cas là, vous pouvez alors être en difficulté financière (mais pas forcément non plus) et avoir une valorisation médiocre par rapport au potentiel de votre société.

Les flux de trésorerie d’investissement

Dans cette catégorie, on retrouve tous les flux liés aux investissements sur le long terme (qui viennent s’inscrire également en immobilisations corporelles dans votre bilan et en dotations aux amortissements dans le compte de résultats) comme des achats de machines, des acquisitions de sociétés, un achat de local, des logiciels informatiques, etc. Ces éléments là sont distingués dans les actifs immobilisés du bilan. Ce ne sont pas les investissements de personnes physiques qui apportent de l’argent mais bel et bien des opérations d’investissement dans des actifs qui permettent de faire marcher l’activité. Attention à bien penser à la TVA déductible, qui vient réduire la TVA à payer à l’Etat. En entrée ici, on trouvera les cessions d’actifs que vous pouvez réaliser.

Exemple:

Vous souhaitez ouvrir un nouveau point de vente de votre chaine de restaurant. Tous les coûts liés permettant cette nouvelle ouverture, tels que le fonds commercial, le mobilier, ou encore les travaux, seront considérés comme des investissements et apparaitront dans les flux de trésorerie d’investissement aux différents mois d’encaissement.

Les flux de trésorerie de financement

Enfin, nous aurons tous les flux liés au financement de l’entreprise. On y retrouve toutes les entrées de cash comme les investissements apportés par les fondateurs, ceux venant de l’extérieur, les prêts des banques, subventions etc. Tout ce qui permet à l’entreprise de financer son activité (une subvention par exemple vient augmenter votre cash disponbile). On y ajoutera tous les décaissements liés aux remboursements des prêts. Même chose, ils apparaissent dans le tableau seulement où les sommes d’argents sont encaissées ou décaissées. C’est ici que vous ajouterez, votre augmentation de capital, tous vos nouveaux emprunts qui viennent du coup augmenter vos liquidités. Il faudra également pensez à enlever vos décaissements à savoir : les dividendes versés aux actionnaires et les remboursements d’emprunts.

Pour tous ces financements, la TVA n’existe pas.

Pour cette catégorie de flux, ce sont généralement des rentrées d’argents, exceptés pour les remboursements.

Conclusion

Ainsi, avec la somme de ces trois catégories de flux, vous obtenez votre montant disponible en trésorerie qui reflète alors votre solvabilité (en cas d’excédent de trésorerie ) ou insolvabilité si la trésorerie disponible en fin de mois est négative. Cela sera déterminant dans votre capacité à rembourser un emprunt (Un autre ratio analysé par la banque sera la CAF, ou capacité d’autofinancement). En cas de surplus de trésorerie, vous serez en mesure de réaliser des opérations d’investissement en fond propre. Attention à bien préciser si c’est une trésorerie en début ou fin de mois si vous construisez un tableau mois par mois. En cas de trésorerie négative, il vous faudra alors élaborer une stratégie de levée de fonds.

La construction de ce tableau vous permet de calculer votre besoin de financement qui constitue une base pour votre levée de fonds auprès d’investisseurs.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Business Plan comptable
20 ratios financiers à connaitre pour son business plan

En plus d'être des outils de pilotage efficaces, les ratios financiers sont également des moyens de communication avec votre investisseur. En présentant les bons ratios, vous pouvez rassurer et convaincre le lecteur de l'intérêt de votre projet.

Découvrir
Business Plan
25 erreurs de forme à éviter dans un business plan

Pourquoi éviter les erreurs de forme dans le business plan ? Quels sont ces erreurs ? Quels impacts auront sur votre interlocuteur ? Comment les investisseurs considèrent-ils un document contenant ces erreurs ? 

Découvrir
comptabilite
BFR négatif : avantages et implications

Le BFR ou besoin en fonds de roulement, aussi appelé WCR ou « working capital requirement » en anglais, est une notion essentielle à maîtriser pour toutes sociétés. Elle permet d’appréhender le décalage des flux de trésorerie, c’est-à-dire le décalage entre les créances clients et les dettes fournisseurs.

Découvrir
Levée de fonds
7 choses que les investisseurs détestent

Vous vous apprêtez à présenter votre projet à des investisseurs et vous souhaitez réussir au mieux ce rendez-vous ? Retrouvez nos conseils sur cette fiche pratique pour éviter d'impatienter votre auditoire !

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Se faire conseiller gratuitement par un comptable