L'étude de marché pour ouvrir un bar

Vous vous êtes décidés à ouvrir votre bar mais avez des interrogations quant au lieu d'implantation, l'état de santé du secteur, ou encore ce qui pourrait vous différencier de vos concurrents. L'étude de marché va vous permettre de répondre à toutes ces questions, et de répondre aux besoins de votre clientèle. Alors quels sont les principes pour bien étudier le marché du bar ? Quelles analyses devez-vous en tirer ? Voyons ici comment réaliser, de façon peu complexe, une étude de marché efficace.

 

Bar étude de marché

 

Une zone de chalandise à analyser

Une des premières étapes consiste en l'étude de votre zone de chalandise, c'est-à-dire ressortir toutes les données socio-démographiques et économiques d'un périmètre restreint autour de l'hypothétique implantation de votre bar. Vous pouvez faire appel à des prestataires pour ce genre d'étude. Cette étude vous permet d'en apprendre davantage sur la présence de concurrents et leurs forces, le potentiel du marché, les zones commerciales et de shopping, les entreprises, les zones touristiques, etc.

Cette animation autour de votre bar est un critère qui peut faire pencher la balance d'un côté comme un autre pour votre business. Avec les résultats de l'étude, vous avez connaissance de l'attractivité de votre zone d'implantation et du potentiel économique pour votre bar. Un centre commercial peut par exemple vous apporter un nombre de clients conséquent.

Vous avez aussi connaissance du nombre de concurrents, et pouvez ainsi déduire le nombre de bars présents par nombre d'habitants (ou nombre de passants) au sein de la zone. À titre de comparaison, en France, il y a environ 1 600 habitants par bar, 1 100 pour la région PACA qui en compte le plus et 2 800 pour l'Ile de France. En fonction du chiffre que vous obtenez, vous pouvez déjà émettre une conclusion sur la demande.

Avec l'étude de votre zone de chalandise, vous connaissez le profil des occupants de cette zone. Les montants qu'ils dépensent pour des boissons, leur catégorie socio-professionnelle, leurs revenus, etc. Vous pourrez alors orienter votre stratégie et le positionnement de votre bar en fonction.

Dans votre business plan, il ne faut pas ressortir tels quels les chiffres que vous obtenez. Vous devez dire en quoi ils vous permettent de vendre votre concept, et en quoi ils justifient votre positionnement afin d'attirer suffisament de clients.

 

Questionner pour mieux comprendre les besoins 

Maintenant que vous avez en possession les chiffres clés de votre zone de chalandise, il s'agit maintenant d'aller directement sur le terrain interroger les passants. Le but est de comprendre ce qui les pousse à venir dans un bar, combien ils sont prêts à dépenser, ce qui les influe, ce qu'ils n'aiment pas, etc. Tous ne ressentent pas les mêmes besoins selon les régions, ou même au sein d'une même ville selon les quartiers.

Dans vos questionnaires, vous devez mettre en place deux types de questions:

  • Questions qualitatives, où vous vous concentrez sur les profils, les comportements d'achat, les habitudes, etc. C'est un moment où il faut récolter le maximum d'informations pour comprendre vos clients et intérargir avec eux par l'intermédiaire d'entretiens ou de réunions de groupe. Ces résultats vous permettront d'affiner votre stratégie, et de répondre aux attentes des clients, ce qui les incitera d'autant plus à venir chez vous.
  • Questions quantitatives, qui mesure les grandes tendances du marché en chiffres

Interrogez au maximum votre cible potentielle. Vous ne tirez aucune conclusion à questionner un retraité si vous êtes implantés dans un quartier d'affaires. Même chose que pour la zone de chalandise, décrivez et justifiez vos choix stratégiques à l'aide des chiffres obtenus dans votre business plan.

Pour plusieurs détails sur la façon de construire votre questionnaire, référez vous aux 7 points à savoir sur l'enquête terrain de son étude de marché

 

Observer la concurrence pour se différencier

L'étude de vos concurrents est un élément incontournable de votre étude de marché. Pour cela, nous vous recommandons d'aller à leur rencontre, d'observer leur pratique, de demander aux clients ce qu'ils en pensent, de voir comment ils communiquent, etc.

Ouvrir un barPlacez-vous dans la peau d’un client potentiel. Annuaires, pages jaunes, presse spécialisée sont autant de sources d’informations précieuses pour faire la connaissance de vos bars concurrents. Dans votre business plan,  tâchez de vous intéresser à eux en détail et mettez en lumière leurs atouts car, avec la baisse des établissements de bar, il y a de quoi s'inspirer s'ils existent toujours.

Faites un tour sur le site Société.com, qui vous donne les résultats et des informations importantes telles que le montant du capital social, l’identité du ou des dirigeants et parfois même le montant du chiffre d’affaires, le résultat net et l’effectif moyen.


Mais par dessus tout, ce qui compte, c'est de comprendre leur positionnement et pourquoi les clients consomment chez eux. L'idée n'est pas de dire "nous sommes meilleurs en tout" (ce n'est pas une stratégie de positionnement) mais "nous nous différencions sur ce point et ce point" et pour cette raison tel et tel type de clients nous privilégions.

L'analyse de la concurrence répond à deux objectifs:

  • Interne car cela vous permet d'affiner votre stratégie et vos prévisions.
  • Externe car elle aide les lecteurs du business plan à mieux vous positionner

C'est grâce ce travail que vous pourrez définir ce qui fait votre valeur ajoutée. C'est en fonction d'elle que vous communiquerez et mettrez en avant vos atouts à l'aide de flyers, dans vos vitrines, etc. Surtout, elle sera le fil rouge de votre business plan : le banquier/investisseur qui lira ce business plan doit être capable de comprendre avec seulement quelques phrases ce qui fait votre originalité, pourquoi les clients viendront chez vous plutôt que chez la concurrence. Plus vous maîtrisez votre sujet, plus vous avez de chance de susciter l’adhésion et de donner envie à des gens de vous suivre.

Attention, quand vous analysez votre concurrence, vous devez faire une distinction entre vos concurrents directs et vos concurrents indirects :

  • La concurrence directe : ce sont tous les bars qui se trouvent dans votre zone de chalandise
  • La concurrence indirecte : ce sont tous les commerces et qui vendent les mêmes produits que vous mais qui ne sont pas des bars. Par exemple, les moyennes et grandes surfaces peuvent être des concurrents indirects si elles vendent des boissons.

 

Conclusion

Le meilleur moyen de réaliser une bonne étude de marché est d'aller sur le terrain, rencontrer les clients afin de comprendre leur attentes et répondre à leurs besoins. C'est aussi en allant observer vos potentiels concurrents que vous arriverez à vous différencier et à faire en sorte que votre concept de bar plaise.

La réalisation de votre étude de marché conditionnera la réussite de votre business. Mieux vous connaitrez le marché qui vous entoure, mieux vous saurez vous adapter et saurez proposer les produits qu'il faut.

Pour finir, ne vous attardez pas trop sur votre étude de marché. Nous vous recommandons de lancer rapidement un prototype, même basique, et de recueillir des feedbacks de clients. La meilleure étude de marché reste le retour de vrais clients, bien plus qu'une étude fondée sur un questionnaire.

 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire