REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Connaitre toutes les étapes de la création d'entreprise

Dans votre tête c’est tout embrouillé quand on vous parle de création d’entreprise ? Vous vous dites qu’il y a trop de démarches à effectuer avant d’arriver au but ? Cela vous décourage rien que d’y penser ? Pas de panique, nous vous avons rassembler 11 étapes simples pour parvenir à créer votre entreprise.

Étape 1 : choisir son idée 

La toute première étape de la création d’entreprise est l’adoption de son idée. En effet, sans idée on ne peut aller nulle part. Une idée n’a pas besoin d’être la plus imaginative, il suffit juste d’avoir une idée efficace et réaliste. Il peut s’agir de la création d’un restaurant, d’un salon de thé ou d’une autre idée bien plus créative. Il faut simplement que vous puissiez y croire pour y consacrer votre temps, votre énergie, votre argent… Vous devez y réfléchir sérieusement. Imaginez le nom de votre enseigne, vos avantages, votre offre, votre positionnement, les différences que vous aurez par rapport à vos concurrents. Il faut toutefois que votre offre soit en accord avec les attentes de vos clients, cela ne sert à rien de consacrer autant d’efforts si personnes n’achète vos produits. Pour trouver LA bonne idée à mettre en place, demandez-vous ce qui vous quelles sont les raisons qui vous poussent à créer une entreprise. Quel secteur vous intéresse le plus ? Quels sont vos compétences et vos points forts ? Essayez de conjuguer vos atouts et vos envies pour réaliser une création d’entreprise qui vous convienne.

Pour vous aider à trouver une idée, nous avons constitué un dossier dédié : https://www.my-business-plan.fr/dossier/idee

Étape 2 : étudier la faisabilité de son projet

Ensuite, il est important de se demander si votre projet sera réalisable et si vous avez les capacités nécessaires. A ce stade, il faut réfléchir à la compatibilité entre votre situation et votre création d’entreprise (votre situation professionnelle actuelle, vos capacités financières, vos compétences…). Cette introspection va vous permettre de faire le point sur tous les éléments qui vous manque pour atteindre vos objectifs. Essayez d’acquérir les compétences qu’il vous manque, renseigner-vous sur les démarches à suivre pour votre changement de situation professionnelle : tous les éléments manquants doivent être complétés. Vous pouvez ici réaliser une étude de faisabilité pour votre projet (qui accompagne l’étude de marché). Cela vous donnera une liste des démarches à suivre pour parvenir à la création de votre entreprise. Vous pourrez ici vous pencher sur tous les aspects financiers de votre projet : le montant nécessaire à la création et au fonctionnement de votre entreprise, votre future rentabilité, les chiffres financiers sur les prochaines années. Votre plan de financement vous sera très utile. Vous pourrez ainsi vous fixer des objectifs et vous projeter sur le long terme. 

Étape 3 : se faire aider par son entourage

Pour une création d’entreprise, beaucoup d’investissements sont nécessaires. Votre temps, votre énergie, votre argent devront être consacrés à ce projet. Vous aurez donc besoin de tout le soutien nécessaire pour atteindre le succès. Parlez-en autour de vous, à votre famille, à vos amis et proches. Ils seront d’une aide précieuse dans votre quotidien. Entrez en contact avec d’autres porteurs de projets qui rencontrent les mêmes problèmes que vous et essaient d’y pallier, ils vous comprendront et vous apporteront sans doute des informations utiles. Faites des recherches sur tout ce qui touche à la création d’entreprise, toutes les formalités à suivre. De plus, des professionnels peuvent également vous aider à créer votre entreprise. Il existe des entreprises, des associations spécialement créées pour ce genre de situation, renseignez-vous sur leurs caractéristiques et leurs atouts pour choisir un accompagnement adéquat (expert-comptable, consultant en business plan…). 

Étape 4 : l’étude de marché

Vous pouvez ensuite lister ici toutes les actions qu’il vous reste à faire. Parmi celles-ci se trouve forcément une étude de marché très utile et souvent intégrée au business plan. Elle vous permettra de connaitre tous les acteurs de votre marché ainsi que ses caractéristiques (vos concurrents, vos futurs clients, votre zone de chalandise, les tendances de votre marché, les différents positionnements…). Grâce à cette étude vous connaitrez tous les chiffres propres à votre marché, vous pourrez ainsi en déduire les chiffres prévisionnels de votre future entreprise que vous pourrez intégrer dans votre business plan (votre futur chiffre d’affaires, vos résultats, les investissements financiers à fournir, un plan de financement…).

Par ailleurs, l’idée que vous avez trouvée vous semble peut-être ravissante mais il faut la tester pour être sûr de son efficacité. Par exemple, vous pouvez d’abord lancer un ou deux produits pour vous rendre compte de leur attractivité. Si les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances, cela vous permettra d’ajuster votre offre à la demande du marché. Vous aurez alors un aperçu de ce qui pourrait marcher ou non.

Si l’étude de marché vous semble trop compliqué, nous vous avons préparé un dossier complet sur le sujet : https://www.my-business-plan.fr/etude-marche-dossier

Étape 5 : la réalisation du business plan

Le business plan est un élément indispensable de la création d’entreprise. Il possède plusieurs utilités dont vous ne pourrez pas vous passer (définir des stratégies, vous fixer des objectifs, connaitre votre prévisionnel financier au moins sur les 3 prochaines années…). Grâce à votre étude de marché, vous pourrez avancer très vite sur votre business plan. Vous définirez ainsi votre rentabilité, le montant dont vous avez besoin pour démarrer votre activité, ainsi que vos potentiels revenus. Vous pourrez également commencer à rechercher vos futurs partenaires commerciaux (fournisseurs, partenaires…) que vous pouvez présenter dans votre business plan. Votre business plan doit parfaitement refléter votre entreprise, tous ses atouts, son positionnement mais aussi les risques liés à son activité. Vous devez réfléchir à la structure de votre business plan (l’ordre de ses parties), son contenu… Le business plan doit aussi bien convaincre visuellement que de façon rédactionnelle. Vous devez le soigné, il est recommandé de se faire aider par un professionnel. Le business plan doit contenir un Executive Summary, les résultats de votre étude de marché et un prévisionnel financier. Il doit permettre à votre interlocuteur d’être au même niveau d’information que vous.

Étape 6 : trouver les financements nécessaires pour son projet

Pour créer votre entreprise, vous n’avez pas forcément les financements nécessaires. Vous devez faire des recherches sur toutes les aides qu’on peut vous accorder. Il existe une multitude d’aides pour la création d’entreprise dont vous pourriez bénéficier. Il s’agit souvent d’associations, d’organismes de soutien, des aides de l’Etat, des aides ou des subventions en fonction de votre activité (ARCE, ARE, ACCRE par exemple)… Grâce à votre prévisionnel financier, vous serez en mesure de connaitre votre besoin de financement, ainsi que le montant total dont vous aurez besoin pour démarrer votre activité. 

De plus, ce ne sont pas les types de financement qu’il manque. La première source de financement est le « love money » qui correspond à l’argent que vos proches vous accordent, puis les financements accordés par vos associés (les apports du le capital social ou en compte courant d’associés par exemple), les financements externes à votre entreprise (fonds d’investissement, capital-risque, crowdfunding…) ou encore les financements bancaires.

Étape 7 : trouver votre local

Après avoir fait des recherches sur les financements possibles pour votre entreprise, il faut passer au choix du local dans lequel vous allez exercer votre activité. Cette étape est facultative si préférez travailler chez vous, chez vos clients ou en déplacement mais elle est essentielle dans les autres cas. Il faut commencer les recherches pour son local très tôt puisque cela demande du temps de trouver le local le plus adapté à sa situation : il ne s’agit pas d’opter pour n’importe quel local. 

La domiciliation d’entreprise est un autre sujet sur lequel il faut se pencher. Le siège social de son entreprise. Il peut s’agir du domicile personnel du porteur de projet, d’un bureau dans un local, ou encore d’un espace partagé. Quel que soit le lieu que vous choisirez, vous ne devez pas oublier que ce choix est très important puisque qu’il apparaitra sur de nombreux documents tels que les factures ou les fiches de paie. 

Étape 8 : choisir ses statuts

Une autre étape très importante de la création d’entreprise est le choix de ses statuts. Il peut choisir entre une SARL, une SAS, une EURL, une EIRL, une SASU… Il faut comparer chacun d’entre eux et opter pour les statuts les plus adaptés à son activité (il faut également choisir ici son statut social et son régime fiscal). Ensuite, il ne vous restera plus qu’à rédiger ou faire rédiger ces statuts. Elles doivent comporter toutes les mentions obligatoires demandées par la loi. Il est ici fortement déconseillé de les rédiger soi-même pour éviter toute confusion, contradiction entre les clauses et autres erreurs dans ses statuts. Préférez l’aide de professionnels qui pourront également vous apporter des conseils (au niveau fiscal par exemple). Le choix de vos statuts juridique peut vous impacter dans la vie de votre entreprise notamment sur la gestion quotidienne, les formalités de création, les rémunérations… Les caractéristiques à comparer entre les statuts sont le capital social minimum, le nombre d’associés, les responsabilités du dirigeant, le régime fiscal et le régime social du dirigeant.

Pour comparer les différents statuts juridiques, voici notre dossier sur le sujet : https://www.my-business-plan.fr/dossier-statut-juridique

Étape 9 : apporter son capital social à l’entreprise

Il faut suivre certaines démarches pour pouvoir réaliser l’apport du capital social dans l’entreprise. Cet apport doit être fait en numéraire (qui doit représenter 50% du total du montant de l’apport) et déposé sur un compte bloqué. Le porteur de projet peut soit déposer l’apport à la banque sans y ouvrir un compte professionnel, soit déposer l’apport à la Caisse des Dépôts et Consignation, déposer l’apport chez un notaire ou alors le déposer dans une entreprise d’investissement qui rassemble certaines conditions. Si vous possédez des apports en nature, vous devez les faire évaluer par un commissaire aux apports. Le porteur de projet recevra alors une attestation de dépôt

Dans le cas où vous réalisez la création d’une EIRL, une déclaration d’affectation doit être rédigée. Elle comportera tous les biens mis à disposition pour votre entreprise. Pour certaine forme juridique, l’apport peut être effectué en plusieurs temps (en SASU par exemple, 50% de l’apport peut être effectué à la création de l’entreprise et le reste doit être apporter dans les 5 ans suivant le premier apport). 

Étape 10 : réaliser l’immatriculation de l’entreprise

Pour concrétiser la création de son entreprise, il faut tout d’abord faire parvenir son dossier au greffe. Pour cela, il existe plusieurs manières de faire : le porteur de projet peut soit se déplacer au centre de formalités des entreprises, soit envoyer son dossier par courrier au centre des formalités des entreprises, ou encore y procéder par internet. Celle-ci doit être effectué à la fois au Répertoire National des Entreprises, au Registre du Commerce et des Sociétés et enfin au Centre des Formalités des Entreprises. Si vous formez une société, une déclaration des bénéfices effectifs doit être réalisé au moment de l’immatriculation, auprès du registre du commerce et de sociétés.

Étape 11 : suivre toutes les démarches pour la création d’entreprise

Dans cette étape, vous avez plusieurs démarches à faire pour officialiser votre création d’entreprise qui varient plus ou moins en fonction des statuts juridiques (celles pour les auto-entrepreneurs seront plus simples que celles pour les sociétés). En effet, vous devez déposer le nom de votre enseigne à l’Institut National de la Propriété Industrielle. Puis, vous devez faire une déclaration du commerce auprès de plusieurs organismes : votre fournisseur de gaz, d’eau, d’électricité, d’internet et La Poste. Il ne faut pas oublier l’adhésion à la caisse de retraite à faire suivant les 3 mois après l’immatriculation du commerce, mais aussi l’adhésion au centre de gestion agréé à faire 5 mois suivant l’immatriculation. Après avoir effectué toutes les démarches administratives pour la création de votre entreprise, vous pourrez enfin commencer l’activité de votre entreprise. 

Conclusion

Toutes les étapes que nous avons citées dans cet article aboutissent à la création d’entreprise. Elles sont plus ou moins longues mais doivent toutes être réalisées sans négligence. Certaines peuvent intervenir dans différents ordres. Il peut vous semblez y avoir trop d’étapes et vous décourager dans vos objectifs mais il faut persévérer. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert pour plus de simplicité.

Pour être un bon entrepreneur, nous avons les meilleurs conseils à vous apporter : https://www.my-business-plan.fr/dossier/entrepreneur2
  

Ajouter un commentaire