Les conseils d'un entrepreneur pour choisir son statut juridique !

Publie le 21 Mars 2016 10:25

Nicolas Galiffi est le co-fondateur de Orbout, un service ludique et social de partage de sorties. Il revient pour nous sur le choix de son statut juridique (une SAS) : à quel moment faut-il se pencher sur cette question ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Quels avantages à avoir une SAS ? Il vous explique tout cela  !

Son application permet de trouver, créer et partager instantanément des événements autour de soi selon ses centres d'intérêt. Le business model d’Orbout est basé sur un service B2B de publications sponsoriséees d’événements localisées et ciblées. Ces annonces, sur-mesure et non-intrusives, garantissent un taux de conversion et de fréquentation maximum aux clients.

Orbout et les statuts juridiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La meilleure période pour s'intéresser aux statuts ?

C’est au moment de la rédaction de notre business plan, afin de lever un fonds d’amorçage, que nous nous sommes intéressés au statut juridique. Plutôt dérouté, mon associé Rémy a su nous aiguiller vers les meilleures options. 
Pour moi, c’était le moment idéal pour m’y intéresser. Nous avions besoin de légitimité, de rassurer notre entourage et nos futurs investisseurs sur l’avenir d’Orbout. 
Le choix du statut juridique est une manière d’ancrer son projet dans le réel. En effet, les statuts sont une sorte de « rite initiatique » pour un projet projetant de devenir une société.

 

Il faut essayer de se faire accompagner dans son choix de statut

Pour nous, les critères essentiels d’un bon statut juridique sont : flexibilité et sécurité.
Comme tous les startupers, nous avions un budget plus que serré. C’est pourquoi nous nous sommes entourés de proches spécialistes du droit et de la finance d’entreprise. Solliciter son entourage ne coûte rien et peut même vous faire économiser pas mal d’argent (à votre échelle). Pour autant, il est important de faire contrôler et relire ses statuts par un avocat expérimenté.

 

Bien rédiger ses statuts pour prévenir de blocages futurs

Les clauses les plus importantes que nous avons intégré dans nos status sont celles de gestion de conflits entre associés. Elles ont pour but d’arbitrer les éventuels conflits entre associés afin d’éviter les blocages.

 

Trois questions à se poser quand on choisit son statut

  • Quelle est mon activité ?
  • Combien d’associés ?
  • Quelles sont mes perspectives ?

 

Pourquoi une SAS ?

Nous n'avons pas hésité longtemps à choisir une SAS, l’adaptabilité est clairement son avantage.

Cette flexibilité peut néanmoins être un défaut : la rédaction des statuts vous ferra passer de belles nuits blanches.
Les formalités de constitution sont aussi contraignantes que celles d’une SA, elles vous feront néanmoins profiter de l’ambiance chaleureuse de l’administration.

 

 

 

 

Trois conseils pour le choix de son statut

  • Définir clairement son projet pour étudier calmement les options de statut.
  • Être bien entouré et bien conseillé.
  • Ne pas constituer la société trop tôt.


Le mot de la fin

Longue vie et prospérité aux start-ups !
#TimeToEnjoy

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire