Comment ouvrir ou reprendre un bar ? Le guide complet

Vous souhaitez ouvrir ou reprendre un bar et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Alors ce guide est fait pour vous ! Vous y retrouverez nos meilleurs astuces et conseils d’experts afin de mener à bien votre projet entrepreneurial. Nous avons rédigé un bon nombre d’articles et de fiches techniques au sujet des bars et ce dossier liste en détail toutes nos observations afin de vous en venir en aide.

 

bar

Le secteur des bars bénéficie d’une forte croissance depuis 2020, due majoritairement à un rebond post-Covid, qui ne semble pas s’arrêter puisque les prévisions en 2023 sont encore en hausse.

 

En effet, les bars font partie intégrante de la culture française et les Français qui savent en profiter, tous comme les étrangers qui viennent de plus en plus, en raison d’une fréquentation touristique toujours plus élevée (22 millions de touristes en août 2022).

 

Ainsi, l’économie française semble propice à l’ouverture de bars. Néanmoins, vous n’êtes pas sans savoir que la concurrence dans ce milieu est ardue ce qui suppose que pour faire succès, il faut connaître un certain nombre de point clés, parmi eux un business plan efficace et un concept intéressant.

 

Ce guide complet vous listera les points à respecter et les erreurs à ne pas faire afin que vous fassiez bonne route !

1. L’étude de marché pour un bar

 

Dans le cadre de l’ouverture ou de la reprise d’un bar, l’étude de marché est intéressante et absolument nécessaire. En effet, elle permet d’avoir accès à un certain nombre d’informations capitales avant de se lancer :

• Ambiance de votre zone de chalandise : enjeu majeur, car cela vous permettra de comprendre ce qu’apprécie les clients des bars avoisinants, quel est leur budget, que consomment-t-ils… Vous pourrez ainsi adapter votre offre.
• Le mode de fonctionnement de vos concurrents proches : ce qui vous permettra d’une part de vois ce qui marche et ce qui marche moins et d’autre part cela vous aidera pour vous différencier. En effet, vous verrez ce qu’apprécient les clients des bars avoisinants, et vous verrez peut-être ce qu’il manque à ce quartier en question.

 

Dans votre étude de marché, faites attention à ne pas simplement lister des chiffres, vous devrez aussi témoigner de votre expertise en montrant que vous avez analysé les chiffres et tiré des conclusions. Vous devrez bien choisir les chiffres qui vous permettent de justifier vos choix.

 

Ainsi, votre étude de marché ne sera pas seulement une aide, c’est un document indispensable qui vous permettra de vous rendre compte si votre projet est viable financièrement.

2. Le business plan du bar

A. Pourquoi est-ce indispensable de rédiger un business plan

 

Tout comme pour le lancement de n’importe quel activité, l’ouverture d’un bar nécessite la rédaction d’un business plan.

 

Au-delà même de l’obligation de rédiger un tel document si vous souhaitez présenter votre projet à une banque ou à des investisseurs, le business plan est particulièrement intéressant pour votre bar et ce pour de multiples raisons. Afin de vous aider dans votre démarche, nous avons élaboré un modèle personnalisable de business plan pour bar qui vous aidera grandement dans ce travail qui peut s’avérer complexe si vous n’êtes pas accompagné.

 

Rappelons la définition exacte d’un business plan : c’est un document qui raconte l’histoire de votre projet, qui démontre sa création de valeur et sa faisabilité.

 

De fait, dans ce document vous ferez apparaître un bon nombre d’éléments essentiels à la réussite de votre projet, à savoir :

 

• Votre emplacement : on a sûrement déjà dû vous le répéter, rien n’est plus important que l’emplacement. Et même si ça ne fait pas tout, on peut quand même être certain qu’un mauvais emplacement conduira nécessairement à la faillite de votre bar. Ainsi, prenez votre temps avant de choisir et soyez sûr de vous avant de vous lancer.

• Les horaires d’ouverture : élément primordial pour un bar, celles-ci sont fixées en fonction des disponibilités des clients de votre zone de chalandise. Vous devez savoir à quel heure vos clients sont le plus à même de venir dans votre bar et jusqu’à quelle heure.

• Vous devez également connaître quels seront les pics d’activité de votre bar : A quelle heure allez-vous avoir le plus de clients ? Quel jour de la semaine ? Quand viendront les étrangers ? La ville où vous êtes organise-t-elle des évènements proches de votre bar ? … Cela vous permettra de savoir quelle quantité vous pourriez vendre et quelle main d’œuvre sera nécessaire. Pour d’autres conseils, lisez cette liste de conseils avisés pour ouvrir un bar.

 

Tous ces éléments sont importants afin de justifier une marge brute qui dépassera l’ensemble de vos charges fixes, à savoir (du plus cher au moins cher) :

• La location du local
• Le salaire de vos employés
• Une licence IV pour vendre de l’alcool
• L’équipement de votre cuisine

 

B. Plan du business plan pour bar

 

1. Executive summary
2. Présentation de votre bar, ce qui fait votre originalité
3. Etude de marché
4. Equipe
5. Votre stratégie pour vous différencier

6. Business model
7. Besoin de financement et prévision financières
8. Conclusion, message de fin

 

Alexandre Oberton, qui a lancé Wicked bar (bar à cocktail proposant des cours et shows de pole dance), explique l’importance du business plan qui lui a permis de réussir à lever des fonds dans son cas personnel. Nous avons rédigé un article à ce sujet.

 

 

3. Le business model et votre stratégie de communication pour votre bar

A. Votre business model

 

Votre business model est primordial dans le cadre du lancement de votre bar, car c’est ce qui va permettre de vous différencier. Caroline Walker, qui a ouvert le 153 (bar à cocktail et à manger) dans Paris, souligne en effet l’importance du concept pour réussir en tant que bar. En effet, si vous souhaitez vous différencier par rapport aux autres bars de votre zone de chalandise, rien ne vaut un concept totalement différent des concurrents en présence qui attisera la curiosité des passants. Pensez, par exemple, aux bars à animaux, qui connaissent un large succès en ce moment.

 

Si vous avez déjà une idée de concept ou que vous être certain de votre business model, nous vous recommandons cependant d’utiliser le business model canvas pour clarifier votre projet. Ce modèle, qui divise votre projet en 9 catégories (segment de clientèle, proposition de valeur, canaux, relation clients, flux de revenus, ressources clés, activités clés, partenaires clés et structure des coûts) sera d’une grande aide pour cerner rapidement votre projet de bar.

 

B. Comment communiquer sur son bar ?

Votre stratégie de communication vient dans la lignée de votre business model. Votre projet peut être le meilleur du monde, si personne n’en entend parler, alors vous n’aurez aucun client. De fait, et particulièrement pour un bar, votre stratégie de communication doit être bien réfléchie. Pour ce faire, nous vous recommandons plusieurs choses :

 

• Déjà, l’usage d’un site internet et de réseaux sociaux est fortement recommandé pour un bar. La plupart des bars en ont déjà un aujourd’hui et c’est primordial d’une part pour instaurer une proximité avec le client et d’autre part c’est intéressant afin de montrer les coulisses de votre bar et de mettre au courant des potentielles offres.

 

• Sachez néanmoins que la gestion d’un site internet et de réseaux sociaux demande beaucoup de temps, que cela soit dans l’aspect purement informatique ou dans la relation que vous allez avoir avec vos clients. Pour que votre communication soit optimale, il faut que vous vous rendiez le plus disponible (en répondant aux critiques en ligne par exemple) afin que vos clients comprennent que vous êtes soucieux de la qualité de votre bar. La plupart des bars qui ont fait succès ont réussi grâce aux bouches à oreille : cela peut vous propulser comme cela peut aussi vous pénaliser si vous n’y prêter pas assez attention.

 

En bref, vous l’aurez compris, ne négligez pas votre stratégie de communication.

4. Les contraintes juridiques d’un bar

La dimension administrative pour un bar est assez importante et vous vous devez de tout connaître avant de vous lancer. Déjà, vous devez choisir votre statut juridique, et plusieurs options s’offrent à vous pour un bar :

 

  • Statut d’auto-entrepreneur : si vous souhaitez vous lancer assez rapidement sans remplir des formalités administratives assez complexes. En revanche, si votre activité se développe, vous serez limité à cause du plafond de chiffre d’affaires imposé par cette forme juridique.
  • La SARL (EURL si vous êtes seul) est la forme la plus utilisée par les entrepreneurs qui veulent ouvrir un bar (responsabilité des associés limitée à leur capital si faillite) ou SAS si vous souhaitez être davantage libre dans le rôle et l’entrée de nouveaux associés.

 

Une fois que vous avez choisi votre statut juridique, vous devez être en mesure de connaître un ensemble de formalités juridiques afférentes au secteur des bars :

 

  • La fiscalité est différente suivant ce que vous proposez (TVA de 20% pour les boissons alcoolisées et de 10% pour les boissons non alcoolisées et la nourriture). D’ailleurs, vous devrez disposer d’une Licence 4 pour vendre de l’alcool (7500 €)
  • Vous devez avoir une autorisation de la mairie si vous souhaitez avoir des tables en terrasse ainsi qu’une autorisation de la SACEM si vous souhaitez diffuser de la musique
  • Votre établissement doit être mis aux normes d’hygiène et de sécurité

5. Lever des fonds pour son bar

Le lancement de bar nécessite de lourds investissements au départ mais aussi des coûts importants nécessaire au bon fonctionnement de votre bar. De fait, comme évoqué précédemment dans le plan de votre business plan, nous vous recommandons de faire un prévisionnel financier, à savoir la prévision de l’ensemble de vos revenus et de vos coûts sur 5 ans pour voir si votre projet entrepreneurial sera rentable ou non.

 

De fait, une fois le prévisionnel financier réalisé, vous saurez environ quelle somme vous faudra-t-il pour lancer votre activité. Deux options s’offrent donc à vous : soit vous faites appel à une banque, soit vous souhaitez lever des fonds auprès d’investisseurs.

 

Dans les 2 cas, la rédaction d’un business plan sera obligatoire mais si vous souhaitez contacter des investisseurs, vous devrez travailler sur un elevator pitch, à savoir la présentation orale de votre projet face à des investisseurs. Ce travail doit montrer votre originalité ainsi que votre expertise dans le secteur.

 

Pour vous aider, nous vous mettons à disposition un certain nombre d’outils qui vous aiderons lors de  l’ouverture de votre bar :

 

 

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Ouvrir ou reprendre un commerce
Business plan d’un bar: Les points clés

Effectivement le fait ouvrir ce lieu de rencontres et de partages avec ses amis nécessite un business plan.

Découvrir
Etude de marché
L’étude de marché pour ouvrir un bar

Vous vous êtes décidés à ouvrir votre bar mais avez des intérrogations quant au lieu d'implantation, l'état de santé du secteur, ou encore ce qui pourrait vous différencier de vos concurrents. L'étude de marché va vous permettre de répondre à toutes ces questions et de répondre aux besoins de votre clientèle. Alors quels sont les principes pour bien étudier le marché du bar ? Quelles analyses devez-vous en tirer ? Voyons ici comment réaliser, de façon peu complexe, une étude de marché efficace.

Découvrir
Ouvrir ou reprendre un commerce
Ouvrir un bar: Comment rédiger le business plan ?

Pour créer votre bar, ou même en reprendre un, il faut vous armer d'un business plan si vous souhaitez obtenir des fonds pour lancer votre activité. Les investisseurs ont des attentes particulières avec des parties indispensables à évoquer. Quelles sont les règles d'or pour bien rédiger son business plan pour un bar ? Comment s'y prendre ? Cette fiche pratique a pour but de vous éclairer sur les démarches à suivre pour rédiger un document de qualité aux yeux des financeurs.

Découvrir
Juridique
Quel statut juridique choisir quand on ouvre un bar ?

Vous souhaitez ouvrir un bar et l’exploiter ? Dans le cadre de votre projet, il est important de bien choisir son statut juridique. Différentes possibilités s’offrent à vous : le statut de société sera le plus adapté pour la création d’un bar (SARL, EURL, SAS ou SASU) mais vous pouvez également opter pour l’entreprise individuelle ou la micro entreprise. Dans cette fiche pratique, nous vous présentons ces différents statuts juridiques afin de vous aider à choisir celui qui convient le mieux pour l’ouverture de votre bar.

Découvrir

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

Contactez un expert en business plan et levée de fonds