REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Les clés quand on monte un bar

Publie le 08 Août 2017 12:43

 

Le secteur des bars est en difficulté : au premier trimestre de 2017, leur chiffre d’affaires a diminué de 4%, un chiffre révélateur d’une tendance à la baisse depuis plusieurs années, sur fond de terrorisme et de pouvoir d’achat qui stagne. Oui, il y a des manières plus arrangeantes d’aborder le sujet avec vous qui voulez ouvrir un bar. Mais le premier facteur de réussite pour votre projet réside en votre connaissance de la situation et en votre capacité à y a apporter une solution. Voici donc, en quelques points, les clés pour voir votre idée couronnée de succès.

bar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avoir une idée – et de la volonté


Avant de vous lancer dans l’ouverture d’un bar, demandez-vous ce qui le caractérisera. Il faut que vos futurs clients, s’ils n’en connaissent pas le nom, puissent d’eux-mêmes dire de votre bar que « c’est le bar où… ». Pourquoi ? Parce que le marché des bars est saturé dans les grandes villes, et la baisse actuelle de la demande pousse des établissements à la faillite. Avec 35 000 établissements, on a en France un bar pour 1800 personnes ! 

Par quoi peut être caractérisé un bar ? Avant tout, il peut l’être par son concept – l’ouverture, actuellement, de nombreux bars à animaux en est symptomatique. Ensuite, il peut l’être par son identité visuelle, sa décoration : vous pourriez vouloir ouvrir un bar cosy, à ambiance tamisée, comme vous pourriez préférer un établissement branché, avec du mobilier et des lumières design. Enfin, votre bar peut se distinguer par sa localisation, son positionnement, ou n’importe quelle autre qualité intrinsèque : serez-vous plutôt le bar où la pinte est à 3€, ou le bar où la terrasse est immense et il y a toujours de la place ?


Une fois cette question résolue, vous aurez déjà une certaine idée de votre motivation et de votre envie, et c’est tant mieux, car il va vous en falloir. Il va vous en falloir avant l’ouverture de votre bar pour passer chacune des étapes détaillées ci-dessous, et il va vous en falloir une fois votre projet lancé. En effet, les horaires d’un gérant de bar sont souvent à rallonge, surtout avant les premières embauches. En fonction de votre idée, vous pourriez ouvrir à 5 heures le matin ou fermer à 3 heures la nuit, et dans un cas comme dans l’autre, il vous faudra tenir toute la journée, préparer le bar avant l’ouverture et le nettoyer après la fermeture. Serez-vous prêts ? Si la réponse est « oui, sans hésiter », alors vous pouvez continuer à lire nos conseils.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire une étude de marché et un business plan


Comme nous le disions en tête d’article, il vous faudra avoir conscience de la situation du secteur des bars : étudiez l’état du marché en France, et étudiez-le dans votre périmètre d’implantation. Cela suppose de ne pas vous contenter des études de marché trouvées sur internet – menez une vraie étude terrain, interrogez vos clients potentiels, votre cœur de cible, sans lésiner sur le nombre. En effet, les chiffres obtenus vous permettront d’établir vos hypothèses financières, qui n’auront aucune valeur s’ils reposent sur une dizaine de personnes interrogées.


Ces hypothèses financières seront la base de votre business plan, pierre angulaire de l’ouverture de votre bar. Pourquoi cela ? Premièrement, il vous donnera une idée claire des chiffres clés de votre bar dans les premières années de son existence. Ces chiffres ne sont en rien une prophétie autoréalisatrice, bien au contraire. Mais ils vous permettront par exemple de fixer vos prix, de calculer votre point mort… Autant d’indicateurs importants pour suivre l’évolution de votre projet.


Deuxièmement, le business plan est le document phare que regarderont vos potentiels investisseurs, que ce soit votre banquier à qui vous souhaitez demander un prêt, ou que ce soit des fonds qui souhaitent placer leur argent sur votre concept. Assurez-vous donc de le rédiger de telle sorte qu’il soit complet, aux normes des investisseurs, esthétique et honnête : l’investissement est une marque de confiance, et il faut susciter cette confiance – la qualité de votre business plan est un bon moyen pour cela.

Lancez-vous !


Un bien grand mot étant donné les formalités qu’il vous reste encore à remplir une fois votre idée et vos investissements trouvés. Dans cet article, nous nous n’attarderons pas sur l’importance de bien aménager votre établissement et de bien choisir son emplacement et votre personnel, tout ce qui fera l’image de votre bar, et qui donc attirera et fidélisera les clients ou non ; nous nous focalisons sur l’aspect financier et administratif. A cet égard, voici une liste de formalités à remplir avant de vous lancer :

  • Le choix de la forme juridique et la création de l’entreprise auprès du centre de formalités des entreprises
  • L’obtention du permis d’exploitation, permis dont la durée est de dix ans et qui s’obtient après une formation payante de deux jours et demi
  • Une mise aux normes d’hygiène, de sécurité et d’affichage de votre local
  • Une autorisation de la SACEM si vous souhaitez diffuser de la musique
  • Une autorisation de la mairie si vous souhaitez disposer d’une terrasse

Si vous pouvez mettre un petit « check » devant chacune de ces formalités, alors l’heure est venue de vous souhaiter bon courage !

Ajouter un commentaire