REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Levée de fonds: 6 difficultés que vous pouvez rencontrer

Publie le 01 Mars 2018 14:58

difficultes levee de fonds

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un marché avec peu d’offre comparé à la demande

Avant de se lancer dans l’analyse, rien que les statistiques montrent la difficulté de lever des fonds. En effet, un rapport de Bannock estime que le nombre d’entreprises « innovantes » qui cherchent à renforcer leur fonds propres tourne autour des 15 000 tandis que le nombre d'opérations qui correspondent à des nouveaux investissements de la part des fonds de capital risque ou de business angels est en dessous des 1 000 par an en France. En moyenne, chaque fond d'investissement reçoit environ 1 500 dossiers mais ne fait que 3 nouveaux investissements. Rien qu’en termes d’offre et de demande, les chances d’aboutir sont faibles statistiquement. Avec d’autres difficultés qui viennent s’ajouter par-dessus, il est évident que lever des fonds est une démarche compliquée.

Une levée de fonds se fait de deux manières principales:

  • la dette (emprunt bancaire)
  • des investisseurs qui demandent une part de votre entreprise (business angels, venture capital, etc.).

Il y a des avantages à chaque type de financement, mais également des inconvénients et des difficultés à surmonter pour obtenir votre financement. 

#1 – Avoir une trésorerie positive pour un prêt bancaire

Dans le cas de financement grâce à un emprunt, les prêteurs seront plus intéressés dans la capacité de votre entreprise à générer du cash pour pouvoir repayer le capital et ses intérêts. Dans ce cas, l’attention est plus portée sur un cash flow opérationnel positif. L’entreprise ne peut pas se permettre d’avoir de longues périodes où elle ne possède pas de cash. Un point positif du prêt bancaire est que si vous arrivez à repayer sans faute l’emprunt, vous êtes autonomes dans la gestion de votre entreprise et il n’y a aucune dilution de pouvoir. Dans le cas contraire, on viendra réclamer vos dettes très rapidement et ici le challenge consiste à toujours avoir de la trésorerie disponible pour repayer l’emprunt. Pour une entreprise, sa capacité d'autofinancement (CAF) est très importante dans cette optique de remboursement. La CAF représente les revenus générés par l'activité d'une entreprise pour une certaine période. Comptablement, il s'agit de la somme du bénéfice net comptable avec les charges non décaissées. Mais on peut la calculer plus simplement avec la formule suivante:

  • Capacité d’autofinancement = produits encaissables – charges décaissables

Cet indicateur est souvent  plus adapté pour évaluer la capacité de remboursement d'une entreprise que, par exemple, le résultat net. 

#2 – Avoir un réseau adapté à votre entreprise

Une première difficulté que l’on rencontre est la mise en relation avec des investisseurs en cas de financement au travers des fond propres. Dans un premier temps, ce n’est pas toujours évident de trouver des investisseurs qui partagent vos objectifs. Ensuite, une grande majorité des entrepreneurs qui lèvent des fonds avec succès trouvent leurs investisseurs grâce à leur réseau. Forcément, si votre réseau n’est pas établi où vous n’avez pas des contacts dans le bon secteur, trouver un investisseur adapté à vos besoins peut être un premier obstacle dans le processus de levée de fonds.

# 3 – Un processus qui peut être très long à conclure

Une fois qu’un investisseur potentiel est identifié, les difficultés ne s’arrêtent pas là. Beaucoup d’entrepreneurs sous-estiment le temps qu’il faut pour conclure une levée de fonds. Cette longue période est en grande partie dûe aux délais qu’il faut compter pour recevoir une réponse de la part des investisseurs. Une des raisons principales est que les investisseurs ne veulent pas manquer une opportunité en répondant « Non » trop rapidement. Surtout pour les projets récents, si les investisseurs n'ont pas beaucoup de confiance, ils peuvent laisser écouler un peu de temps avant de donner une réponse définitive. De cette façon, ils peuvent suivre le progrès de l’entreprise et de ne pas manquer une opportunité si l'entreprise devient rentable.

#4 – Il faut savoir accepter une dilution de pouvoir sur votre entreprise

Trouver un financement en échange de fonds propre signifie perdre une partie du contrôle sur votre entreprise. Certains entrepreneurs sont à l’aise avec l’idée mais cela représente une barrière pour d’autres. En abandonnant une partie du contrôle de votre entreprise, un conflit peut surgir entre les entrepreneurs et les investisseurs. En effet, étant donné que le seul objectif d’un investisseur est de maximiser le profit, certaines décisions stratégiques ou opérationnelles qui correspondent à votre vision peuvent être rejetées par l’investisseur. L’évolution et les objectifs que vous aviez établis pour votre entreprise lors de sa création peuvent finalement être modifiés ou même complètement ignorés. Une autre difficulté à affronter avec ce type de financement est de pouvoir satisfaire les attentes des investisseurs. Certaines sources citent qu’ils s’attendent à un ROI de 10x à 20x dans l’espace de quelques années, ce qui n’est toujours pas possible pour des entreprises selon leur business model. Ces attentes limitent énormément les entreprises avec un véritable potentiel mais qui nécessitent un délai plus long pour l’atteindre.

#5 – Une levée de fonds parfois ne suffit pas à combler les besoins financiers

Une partie des entrepreneurs citent le fait qu’une levée de fonds insuffisante a entrainé leur faillite dans le futur. C’est le problème de devoir faire un compromis avec des investisseurs pour obtenir des fonds. Si la somme demandée est trop importante, un investisseur pourrait proposer une somme inferieure pour une part plus petite de l’entreprise. Un entrepreneur avec un besoin de financement assez pressant se voit obligé d’accepter cette offre, ce qui entraine une difficulté financière pour l’entreprise dès le début qui peut entrainer la faillite. Il faut donc avoir un prévisionnel financier avec des hypothèses réalistes et conservatrices. De cette façon, votre besoin de financement prévoit une marge de sécurité, et vous pouvez garantir la survie de l’entreprise dans le cas où vous êtes forcés à accepter un financement inférieur à la somme que vous aviez initialement proposé. Cependant, des hypothèses trop pessimistes peuvent nuire à l’attractivité globale de votre projet ; une solution d’une part présente une difficulté ailleurs. Il faut savoir trouver un équilibre entre ces deux éléments.     

#6 – Avoir une équipe de direction complète

Le dernier point concerne la direction de votre entreprise. Lever des fonds auprès des investisseurs qui possèdent une part de votre entreprise signifie qu’ils seront impliqués dans les décisions stratégiques pour qu’ils puissent obtenir le rendement désiré sur leur investissement. Dans les cas des nouvelles entreprises, certains investisseurs notent l’absence de postes clés dans la direction. Autrement dit, l’entreprise repose excessivement sur une ou deux personnes pour son fonctionnement. Une difficulté surgit qui consiste à trouver les bonnes personnes pour vous accompagner dans la croissance de votre entreprise dans des postes de direction et qui correspondent aussi aux besoins de vos investisseurs.

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire