Le prévisionnel financier : 6 astuces pour le réussir

Publie le 30 Mars 2018 10:47

Avant de vous lancer dans votre prévisionnel financier, vous devez vous assurer que les autres parties du business plan sont compètes et sans erreurs. Avez-vous bien réfléchi aux différentes intéractions dans votre business afin de ne pas oublier des coûts ou des revenus qui peuvent être déterminants dans le succès de votre entreprise ? Prenez bien le temps d’avoir vu et revu tous les éléments de votre business model avant de commencer votre prévisionnel financier. Voici quelques astuces pour vous aider dans votre démarche.  

 

astuces previsionnel financier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1) Etudier la concurrence pour obtenir des chiffres réalistes et justifiables

Le plus important dans un prévisionnel financier reste la crédibilité. Tout investisseur est content d'observer une forte croissance de votre chiffre d'affaires, mais si cette croissance est atteinte à travers des hypothèses irréalistes, tout votre business plan tombe à l’eau.

Prenons l'exemple d'un site e-commerce dont le panier moyen est de 100€ HT, changer une hypothèse clé comme le taux de transformation peut améliorer considérablement les résultats. Voici un tableau montrant l'effet qu'un changement sur deux hypothèses clés peut avoir sur le chiffre d'affaires. 

  Hypothèses Réalistes Hypothèses Irréalistes
Nombre de VU 100 000  100 000 
Taux de transformation  1%  2.5%
Chiffre d'affaires 100 000€ 250 000€ 

On voit dans cet exemple que mettre 2.5% comme taux de transformation au lieu de 1% change considérablement votre chiffre d'affaires. Mais vous êtes vous demandé quel est le taux de transformation moyen de votre secteur? 2.5% peut paraître faible mais est peut être plus élevé que le taux moyen ce qui vous décrédibilisera. 

Pour cette raison, pour des hypothèses comme les différents taux de transformation, parts de marché et taux de croissance, il est conseillé d’étudier la concurrence pour obtenir ces informations. Vous pouvez utiliser des comparables qui existent déjà ou vous lancer dans une étude de marché qui peut répondre mieux à vos besoins d’information. Vos chiffres et ceux de la concurrence ne doivent pas être exactement les mêmes – des modifications mineures sont tolérées – mais assurez-vous de rester toutefois dans la moyenne du secteur. Avec cette démarche, vos prévisions sont basées sur des données réelles qui peuvent être vérifiées et qui rendent crédibles votre prévisionnel financier

2) Ne pas faire des modifications dans le but d’améliorer les résultats financiers

Une astuce mais aussi une mise en garde est de ne pas succomber au vice de changer des données afin de rendre rentable votre entreprise. Le but d’un prévisionnel financier est effectivement de démontrer que l’entreprise est rentable, et si ce n’est pas le cas, alors c'est que votre stratégie n'est pas la bonne. Ceci rend extrêmement tentant la volonté de modifier des éléments pour donner une vision du futur plus optimiste. Cependant il faut savoir accepter les résultat de son prévisionnel financier. Même en changeant les hypothèses, aucun investisseur avec de l’expérience ne va croire que votre entreprise est réellement rentable, et en outre, vous aurez perdu du temps et de l’énergie sur un projet destiné à la faillite. 

3) Utiliser des visuels

La manière dont un entrepreneur présente cette partie peut avoir un aussi grand impact que le contenu livré. C’est pourquoi il faut donner plus d’importance à des graphiques qu’à des tableaux financiers, et s’assurer que ces graphiques livrent leur message rapidement. On évite ainsi le scénario où l’audience doit suivre d’une part votre discours et de l’autre déchiffrer un tableau. Vous garderez l’attention de votre audience lors de votre elevator pitch en utilisant des supports visuels lisibles, ce qui facilite la compréhension et ajoute une touche d’expertise à votre projet. 

4) Rester relativement concis

Un prévisionnel financier qui détaille des aspects qui ne sont pas essentiels pour une vision globale de votre entreprise peut confondre votre audience. Afin d'éviter cette erreure, vous pouvez construire vos tableaux et chiffres dans cet ordre précis pour être cohérents et succints dans vos présentations: 

  • Le compte de résultat prévisionnel qui met en évidence les premiers chiffres essentiels : l’EBITDA et le résultat net, qui sont ensuite utilisés pour un grand nombre de calculs ultérieurs comme la capacité d’autofinancement et des ratios de rentabilité.  
  • Le tableau de flux de trésorerie pour après calculer votre besoin en fonds de roulement et identifier vos besoins de financement.
  • Le plan de financement prévisionnel qui permet de voir la trésorerie en début et fin de période ainsi que la capacité d’autofinancement, et l’ensemble de vos ressources et besoins financiers. 

5) Adapter le contenu en fonction de l’audience

En fonction de qui est votre audience et quel est le type de financement que vous cherchez, un prévisionnel financier peut prendre différentes formes. Dans le fond l’information livrée sera la même, mais il faudra accentuer certains aspects plus que d’autres. Si par exemple, vous vous adressez à votre banquier et vous comptez financer votre entreprise au travers la dette, une explication plus extensive sur comment l’emprunt sera utilisé peut rassurer le banquier. Généralement, les 4 points importants pour un banquier sont:

  1. Cash-flow
  2. Collatéral (il est difficile d’obtenir un prêt bancaire en tant que nouvelle entreprise sans offrir un collatéral)
  3. Les plans de marketing
  4. Le management.

Il est important de relier les données du prévisionnel financier à ces 4 aspects pour obtenir un prêt bancaire.

6) Soignez le support de votre présentation

Même une analyse financière qui adresse tous les points de cet article peut paraitre incomplète si elle n’est pas soignée et présentée d’une manière qui est agréable à lire. Il faut donc savoir mettre les bons graphiques dans le bon ordre, et vous pouvez consulter nos modèles de business plan pour suivre un format professionnel et adapté à votre audience.

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire