REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Impact du business plan dans la valorisation de votre société

Business plan et valorisation de société en levée de fonds

Quelles sont les méthodes de valorisation d’une entreprise ? Quel est le rôle du business plan dans la valorisation d’une entreprise ? Comment le besoin de financement est-il formulé dans le business plan ?

la valorisation de votre société et le business plan

Afin de créer ou développer votre projet, le recours à un capital externe non bancaire peut s’avérer indispensable. Les investisseurs veulent participer dans le capital d’une société ayant un historique financier réussi, si elle existe déjà, ou faisant preuve de prévisions financières prometteuses, si elle vient d’être créée. Il convient dès lors de procéder à une valorisation qui s’effectue via un business plan en reflétant la réalité passée et / ou future.

Méthodes de valorisation d’une société

1. Valoriser en actualisant les flux de trésorerie disponibles

Cette méthode convient aux entreprises qui cherchent à lever des fonds au moment de leur développement. Leur valeur est calculée en se basant sur les flux de trésorerie futurs, actualisés au taux de rentabilité demandé par les investisseurs, auxquels on soustrait la valeur des dettes nettes. Ainsi, le montant obtenu correspond à l’actualisation de la trésorerie calculée par des données prévisionnelles de l’entreprise.
La formule de calcul des flux de trésorerie disponibles = Excédent brut d’exploitation – Impôt sur le résultat d’exploitation +/– Variation du BFR – Investissements nets des désinvestissements.

2. Valoriser avec la méthode d’évaluation comparative

Cette méthode repose sur une valorisation compte tenu des entreprises relevant du même secteur d’activité et de la même zone géographique. Le prix de cession de ces dernières, avec d’autres ajustements spécifiques à votre entreprise, constitue la base sur laquelle se fonde votre estimation de sa valeur. Ainsi, vous n’aurez qu’à trouver des entreprises comparables et de se baser sur leurs résultats pour en déduire par analogie la valeur de votre structure.
A moins si vous ne trouvez pas d’entreprises similaires à proximité, cette méthode présente l’avantage de contextualiser votre valorisation par rapport aux concurrents. Ce qui fait d’elle l’une des méthodes de valorisation les plus convoitées par les investisseurs.

Voici une fiche explicative de cette méthode dite des comparable: https://www.my-business-plan.fr/valorisation-entreprise-comparables 

3. Valoriser en fonction des indicateurs de performance

Cette méthode consiste à estimer la valeur de l’entreprise en se basant sur un indicateur financier auquel en applique un pourcentage ou un chiffre. Cet indicateur peut être le chiffre d’affaires, la valeur ajoutée,  l’excédent brut d’exploitation, le résultat d’exploitation …
Les indicateurs clés d’activité peuvent également servir dans la valorisation. L’on retient par exemple le nombre de visiteurs par jour pour un restaurant, le nombre d’abonnés pour une structure de télécom, la rotation de stock pour un supermarché…


4. Valoriser en se fondant sur des barèmes de CA

Le chiffre d’affaires réalisé sert de base d’estimation de la valeur notamment des petites structures. Un barème conventionnel est ainsi appliqué sur cet indicateur. Cependant, cette méthode présente l’inconvénient de ne pas considérer la notoriété de l’entreprise, ni la situation de ses facteurs de production.

5. Valoriser avec la méthode d’évaluation patrimoniale

Du fait que la valeur comptable ne traduit pas souvent la valeur marché de l’entreprise, les éléments constitutifs du bilan de l’entreprise ne permettent pas d’évaluer justement l’entreprise. Ainsi, la méthode d’évaluation patrimoniale consiste à évaluer la valeur de l’actif, diminué des amortissements et provisions, et à en soustraire la valeur des dettes.
Le résultat obtenu constitue la situation nette corrigée et réévaluée, qui correspond à la valeur marché de la structure. Toutefois, cette méthode n’en reflète pas la valeur économique et convient donc plus à l’évaluation de la valeur de remplacement ou de liquidation que pour lever des fonds.


6. Valoriser en fonction de la situation générale de l’entreprise

Le calcul de la valeur s’effectue en fonction des critères généraux et des critères relevant de votre activité. Il peut s’agir de tout élément affectant de près ou de loin la valeur de votre entreprise, à savoir la qualité du relationnel au sein de l’équipe du projet, l’état de l’outil de production, les relations avec les clients et les fournisseurs, le lieu d’implantation …
Enfin, le choix de la méthode de valorisation la plus convenable dépend de la taille de votre structure, de votre aversion au risque, de la finalité et l’horizon de cette valorisation. Dans l’usage, lorsqu’il s’agit d’une valorisation pour la levée de fonds, les investisseurs retiennent souvent la méthode d’actualisation des flux de trésorerie si l’entreprise est en phase de création, tandis qu’ils se penchent plus sur la méthode comparative si l’entreprise existe déjà. Dans tous les cas, vous pouvez solliciter les services de votre expert-comptable qui saura vous accompagner.

Rôle du business plan dans la valorisation de société

Qu’il s’agisse d’actualiser vos flux de trésorerie, de comparer votre entreprise avec celles de vos concurrents, de se baser sur des indicateurs de performance ou de toute autre méthode de valorisation pour la levée de fonds, votre business plan constitue votre référence. Ce document contient des informations servant directement à effectuer ces évaluations ainsi que d’autres arguments qui viennent les corroborer. A titre d’exemples :

  • Les flux de trésorerie : le tableau de trésorerie prévisionnel permet de calculer les flux de trésorerie disponibles, qu’il convient d’actualiser pour calculer la valeur de l’entreprise ;
  • L’étude de marché permet de contextualiser votre entreprise dans son cadre concurrentiel et dans son secteur d’activité. Une étude détaillée et pertinente vous permet de savoir les entreprises qui vous sont similaires, auxquelles vous pouvez vous référencer pour valoriser la vôtre ;
  • Les indicateurs de performance : le compte de résultat permet de disposer d’une panoplie d’indicateurs intervenant dans la valorisation de l’entreprise.

La formulation du besoin de financement dans le business plan

Pour les entreprises souhaitant lever des fonds, le business plan formule ce besoin de financement dès le début, dans l’exécutive summary. Tout au long de ses chapitres, ce document œuvre pour convaincre les investisseurs d’y répondre.
Au niveau de la partie rédactionnelle, le plan d’affaire doit prouver que :

  • Le secteur d’activité de l’entreprise est prometteur ;
  • Le climat concurrentiel est en faveur de la création ou du développement de l’entreprise ;
  • Les clients sont susceptibles d’être fidélisés sur le long terme
  • L’équipe de projet est suffisamment qualifiée pour conduire le projet ;
  • l’entreprise est viable et ses activités sont rentables. 

Au niveau de la partie financière, ce document doit avancer :

  • Un tableau de trésorerie prévisionnel qui estime le montant des flux de trésorerie en se basant sur une analyse du cycle d’exploitation, d’investissement et de la structure financière de l’entreprise 
  • Un bilan prévisionnel qui détaille le cycle d’investissement et la structure financière de l’entreprise ;
  • Un compte de résultat prévisionnel qui détaille le cycle d’exploitation et dégage des indicateurs, tels que le chiffre d’affaires, la marge commerciale, l’excédent brut d’exploitation, le résultat … ;
  • Une prévision du besoin en fonds de roulement. Une hausse de celui-ci doit être financée comme n’importe quel investissement, tandis qu’une baisse représente une économie de capitaux ;
  • D’autres indicateurs tels que la capacité d’autofinancement, la rotation des stocks, le seuil de rentabilité, le point mort …

Lors d’une opération de levée de fonds, les investisseurs s’intéressent à la méthode de valorisation et à la valeur de votre société, au montant du besoin de financement et au nombre de titres qu’ils vont recevoir en contrepartie. Tous ces éléments figurent ou trouvent leur source dans un business plan bien structuré et réaliste. Celui-ci est donc primordial pour s’octroyer ces fonds, et partant créer ou développer votre structure dans des conditions optimales.

  

Ajouter un commentaire