5 conseils pour réaliser le prévisionnel financier d'une boulangerie

Des prévisions financières inexactes peuvent se traduire par une mauvaise anticipation des coûts et une gestion hasardeuse de la trésorerie. Ainsi le prévisionnel financier, élément clé du business plan, se doit d’être soigné et fiable.

Rappelons que le prévisionnel financier s’établit sur 3 ans et qu’il comprend : un compte de résultat et un bilan prévisionnels, les soldes intermédiaires de gestion, le plan de financement prévisionnel et le budget de trésorerie.

Voyons ensemble comment établir un bon prévisionnel pour sa boulangerie.

Le prévisionnel financier d'une boulangerie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I – Posez-vous les bonnes questions

Avant d’aborder les détails financiers, il convient de définir nos objectifs. A quelles questions ces informations doivent-elles répondre ? Tour d’horizon des principales questions à se poser :

A. L'activité prévisionnelle de la boulangerie va-t-elle générer des recettes suffisantes pour assumer les charges d’équipements et de marchandises nécessaires ?

La réponse à cette question se trouve dans le compte de résultat prévisionnel. Par principe de prudence, minorez vos recettes et majorez vos coûts estimés.


B. Quel montant de ventes faudra-t-il atteindre la première année pour que votre projet soit rentable ?

Le seuil de rentabilité permet d’estimer le niveau de vente à partir duquel la balance entre vos recettes et vos dépenses est à 0. Les ventes au-dessus de ce seuil, constitueront du bénéfice.

C. Les ventes encaissées lors de la première année permettront-elles de couvrir en permanence les dépenses de cette période ?

Grâce à votre plan de trésorerie, vous pourrez souligner, l'équilibre ou le déséquilibre entre encaissements et décaissements.

D. Quid de la solidité financière de l'entreprise ?

La réponse se trouvera dans le plan de financement, qui permet de clarifier vos besoins durables ainsi que vos ressources durables. Il abordera des questions telles que le BFR  ou la CAF, nous y reviendrons.

 

II – Tenez compte de la zone de chalandise de votre boulangerie

Maintenant que nous savons à quelles problématiques répondre, vient la question des données à utiliser.

Même si le secteur de la boulangerie se porte bien, (+2% de croissance en 2015), il existe des spécificités territoriales qu’il faut étudier. Et les statistiques nationales se s’appliquent peut-être pas tout à fait à votre zone de chalandise (périmètre où se trouvent vos clients potentiels).

Dans le cadre de votre de résultat prévisionnel, il faudra estimer le volume de vente pour les 3 prochaines années. Or la consommation de pain suisse est peut-être plus élevée dans les Alpes qu’elle ne l’est en Bretagne, ou inversement, qui sait ? Sur votre zone de chalandise, récoltez certaines données telles que le nombre de clients potentiels, leur habitudes de consommation, les préférences en termes de pâtisserie ou de pain.

N’hésitez pas à vous servir des outils à votre disposition. L’INSEE propose un Outil d’aide au Diagnostic d’Implantation Local (ODIL) qui permettra de mieux définir les particularités de votre zone de chalandise.

 

III – Intéressez-vous à la concurrence


L’intérêt de la démarche est double :

  • Estimer la taille et la profitabilité du marché en analysant par exemple les volumes de vente ainsi que les marges de vos concurrents. Ceux-ci vous serviront de point de repère. Dans l’optique d’établir un compte de résultat et un bilan prévisionnels, ces données seront très intéressantes. Vous pourrez confronter vos prévisions avec la réalité du marché. Le site infogreffe.fr vous permet de consulter les comptes des entreprises lorsque ceux-ci sont déposés.
 
  • Observer le fonctionnement des acteurs du secteur. En effet, les informations financières telles que le montant de la dette ou celui des stocks sont importantes pour évaluer vos besoins et construire votre plan de financement. 


IV - Faites ressortir les principaux ratios

Elément clé du business plan, le prévisionnel financier est un outil de communication avec vos partenaires, votre banque ou même vos clients. Dans ce contexte-là, privilégiez les ratios qui donnent une image fidèle de la solidité financière de votre boulangerie :

A. Taux d’endettement = Endettement financier net / Capitaux Propres < 1

Faites attention à ce que le montant de la dette financière n’excède pas celui des capitaux propres. Ceci pourrait susciter des craintes d’instabilité financière chez l’investisseur.

B. Capacité de remboursement = Endettement financier / Capacité d’Autofinancement

On estime que l’endettement financier de l’entreprise doit pouvoir être remboursé en 4 ou 5 années de CAF. Ainsi on atteste de notre autonomie financière.

C. Poids des charges financières = Intérêts de la dette financière / Chiffre d’affaires (ou E.B.E)

Ce ratio mesure la part des ressources d’exploitation consacrées à la rémunération des capitaux empruntés.

D. Besoin en Fond de Roulement = Actif circulant – Passif Circulant

Outil de pilotage clé, le BFR est un indicateur de bonne de gestion de la trésorerie.

 

V – Soyez cohérents

Pour conclure, rappelons qu’un bon prévisionnel est un prévisionnel cohérent. Il peut être préjudiciable de présenter des informations inexactes ou totalement erronées. Pour s’en prémunir, certains réflexes sont à intégrer :

  • Utilisez  votre réseau ou développez-en un. Le témoignage d’autres boulangers est utile pour valider la cohérence de vos informations
  • Appuyez-vous sur des sources reconnues comme fiables telles que l’INSEE ou le site société.com
  • Lorsque vous présentez un chiffre différent de ceux présents sur des sources « fiables » ou officielles, justifiez le.


Conclusion

Bien que demandant une charge importante de travail, votre prévisionnel financement est aussi bien un outil de pilotage de votre activité, qu’un instrument de communication.

En y prêtant une attention particulière, vous éviterez plus facilement les erreurs de gestion et augmenterez les chances de survie de votre entreprise.

Retrouvez tout nos conseils pour l'ouverture et la gestion d'une boulangerie dans notre dossier dédié : Ouvrir une boulangerie
 

 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire