REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Comment faire le business plan d'un parc de loisir ?

Rédiger correctement le business plan d'un parc d'attraction

En quoi consiste le business de votre parc de loisir ? Quels sont les types des parcs ? Comment élaborer le business plan de ce projet ?
Investir dans un parc de loisir mobilise des fonds importants. En plus de vos propres ressources, faire appel à un financement externe est de mise dans ce type d’investissement. En ce sens, la rédaction d’un business plan est une étape indispensable pour y parvenir. Ce document sert non seulement à lever des fonds mais également à faire valoir le projet auprès des parties prenantes et suivre sa situation financière ainsi qu’à la prise de décisions opérationnelles et stratégiques.

réussir le plan d'affaire d'un parc d'attraction


Le business plan de votre parc de loisir

En tant que document structurant toute entreprise, le business plan est indispensable pour un parc de loisir, en phase de lancement, de croissance ou de maturité. Il constitue la démonstration de création de valeur et de perennité  auprès de toute partie intéressée et sert en tant que moyen de preuve pour toute opération de développement, d’acquisition, de joint-venture ou de cession.
On peut résumer le rôle du plan d’affaires dans ce cas comme suit :

  • Présenter l’intégralité du projet de parc de loisir, de sa situation actuelle jusqu’à ses perspectives d’évolution ;
  • Démontrer la viabilité et la rentabilité du parc afin de d’attirer les investisseurs et partenaires financiers pour la levée des fonds et pour l’octroi des crédits à long terme ;
  • Mettre le client au centre des préoccupations du projet et veiller à le satisfaire constamment ;
  • Indiquer les objectifs stratégiques et opérationnels du projet, tout en projetant ses réalisations financières dans les années qui suivent.
  • Faire preuve du respect de tout texte contraignant ou norme devront être mobilisés pour se conformer aux bonnes pratiques, en l’occurrence les normes sanitaires et de sécurité pour le parc de loisir.

Quels sont les types des parcs de loisir ?

Plusieurs types de parc sont à distinguer. On peut citer notamment :

  • Parc à thème : appelé également parc thématique. Il présente à ses visiteurs un univers créatif « thème » à travers l’aménagement de ses décors, la scénarisation et le climat ambiant qui en découle. Le but est de disposer de plusieurs zones relevant du thème principal pour faire immerger les visiteurs. Pour valoriser ce projet, un business plan doit comprendre des détails relatifs à l’attrait du thème et à la rentabilité qui en résulte.
  • Parc aquatique : il s’agit d’une installation composée de plusieurs zones aquatiques, entièrement ou partiellement couverte, et disposant d’objets d’attraction tels que des toboggans, des brumisateurs ou fontaines. Un plan d’affaires doit donc présenter les normes de sécurité et d’hygiènes y appliquées.
  • Parc aventure : il s’agit d’un espace disposant de parcours vertigineux pour entrainer les visiteurs dans des aventures parfois risqués. Faire preuve des normes de sécurité constitue un critère à développer dans votre business plan.
  • Parc d’attraction : il propose des activités diverses afin de détendre, amuser et divertir les clients. On y trouve notamment des manèges, des spectacles et parcours scéniques. Ce parc entraine une consommation importante d’énergie et mobilise des outils mécaniques et électroniques à grand échelle. En plus des standards de sécurité, le business plan doit focaliser sur les prévisions des coûts de remplacement, de maintenance et d’entretien des attractions.
  • Parc d’attraction animalier : il combine deux activités, celle de parc de loisir et celle de parc zoologique. Leur juxtaposition demeure toutefois équilibrée pour faire vivre les visiteurs à la fois dans les deux aventures. Un plan d’affaires doit afficher, outre que les normes sanitaires, des agréments liés à la captivité des animaux.
  • Parc de miniatures : il s’agit d’exhiber des reproductions miniatures (surtout d’architecture). On y découvre notamment des maquettes sous forme de villes, quartiers ou encore des monuments. Un business plan doit prouver l’intérêt des visiteurs pour l’expérience présentée. 

De par la diversité des types de parcs d’attraction, il convient d’y adapter votre business plan.

L’élaboration du business plan de parc de loisir

En principe, le business plan dispose de deux grandes parties, la partie rédactionnelle et la partie chiffrée. La première est concernée par une présentation du contenu du projet et son étude de marché, tandis que la seconde repose sur l’élaboration des tableaux et ratios financiers prévisionnels.

1. La partie rédigée

Exécutive summary

Ce résumé donne un aperçu global sur l’entreprise ainsi que sur l’objectif du présent plan d’affaires. Il s’agit de mentionner par exemple que ce document est réalisé pour fournir au lecteur des informations sur le parc d’attraction X, y compris sa structure, ses objectifs, ses relais de croissance, ses besoins en financement, ses coûts de démarrage …

Objectif du projet

Un objectif doit être mesurable et atteignable à un moment donné. Exemples des objectifs d’un parc d’attraction :

  • Augmenter le nombre de clients d'au moins 20 % par an, grâce à un service à la clientèle personnalisé ;
  • Avoir un taux de retour de clientèle de 90 % à la fin de la première année ;
  • Augmenter de 140 % du chiffre d’affaires actuel pendant les deux années qui suivent.
  • Procéder à une augmentation de capital de 50 % durant le prochain semestre.

Mission du projet

Exemple de mission d’un parc d’attraction

  • Créer une entreprise de service qui dépasse les attentes des clients ;
  • Devenir une destination communautaire établie à la fin de la première année ;
  • Fournir d’excellents services de jeux dans une ambiance y adaptée tout en proposant aux visiteurs des activités ludiques, éducatives et sécurisées.

Clés du succès du projet

Exemple des succès d’un parc d’attraction :

  • Environnement : Fournir un environnement propre et propice à un service professionnel de qualité ;
  • Commodité : offrir aux clients une large gamme de services dans un seul endroit ;
  • Endroit : fournir un endroit facilement accessible pour la commodité du client.

Exemple d’une présentation des produits et services
Le parc d’attraction X veille à l’apprentissage pratique par découverte grâce aux jeux promus et autres programmes de divertissement :

  • Grand terrain de jeu et espaces Playhouse ;
  • Activités en groupe sous la supervision d’un personnel compétent ;
  • Thèmes de nuit et scène karoké ;
  • Toboggans et manèges.

Il convient par la suite de détailler ces prestations en termes de coûts, d’espaces occupés ou de fréquentations.

Exemple d’une étude de marché

L’étude de marché est une étape cruciale de valorisation du projet. Il convient de procéder aux détails relatifs au parc d’attraction. Il s’agit par exemples de préciser :

  • L'emplacement : misez sur les avantages liés à l’emplacement de votre projet (tels que proche à une zone urbaine stratégique)
  • La clientèle : il convient de citer la gamme visée de clientèle (riche, moyen ou tout inclus) ;
  • La segmentation du marché : procéder à une classification démographique (tranche d’âge visée), géographiques (zones de chalandise) et selon la personnalité et style de vie (attitudes psychologiques, comportements, revenus …)
  • Le climat concurrentiel : le prix, la qualité des services, les certifications obtenues et la réputation constituent des facteurs clés de succès de l’industrie d’attraction. Le projet est compétitif sur son marché en offrant des prix compétitifs, des services de haute qualité, des installations de pointe avec un staff certifié et diplômé, tout en maintenant une excellente réputation auprès des parties prenantes.

La stratégie marketing

Cette stratégie est axée sur l’établissement et la promotion de l’image de marque à travers plusieurs canaux marketing. On y trouve notamment :

  • Le logo professionnel jumelé à un éventail de pièces d’identité, telles que les cartes visites ;
  • Les programmes de partenariat et offres aux clients, telles que des rabais pour les plus fidèles d’entre eux ;
  • La relation publique : promotion du projet et de ses avantages dans les médias (internet, télévision, presse écrite…)
  • Et enfin, les sites web, les brochures les dépliants et tout autre outil marketing.

La stratégie commerciale

Cette stratégie est concernée par la politique de prix appliquée (y compris les réductions octroyées), les indicateurs de suivi (chiffres d’affaires, nombre de clients, taux de conversion, taux d’attrition …), les techniques de prospection (téléphonique, e-mailing …) ainsi que l’analyse des retours clients pour ajuster votre plan d’actions.


2. La partie prévisionnelle

Sur la base de la partie rédactionnelle et des données prévisionnelles, le business plan doit afficher des tableaux et des indicateurs de performance financiers. Il s’agit notamment des états de synthèse prévisionnels (bilan, compte de résultat, tableau de flux de trésorerie, plan financement) et des ratios tels les soldes de gestion prévisionnels (chiffre d’affaires, valeur ajoutée, excédent brut d’exploitation, capacité d’autofinancement) ,le fonds de roulement, le seuil de rentabilité, le point mort… le rédacteur du business plan demeure toutefois libre de choisir les ratios qu’il estime pertinents pour établir ses prévisions.

En guise de conclusion, le parc de loisir est un projet qui nécessite des fonds parfois très élevés. Le recours à la levée de fonds ou à l’endettement s’avère ainsi inévitable. De ce fait, la rédaction d’un business plan percutant est à considérer pour y parvenir. Ce document se doit d’être adapté au type de parc envisagé et à sa finalité.

 

  

Ajouter un commentaire