Pour réussir, n'ayez pas peur d'avoir des ambitions

Publie le 21 Mars 2016 11:31

La rédaction du business plan est un document essentiel pour lever des fonds. Il permet de rencontrer des investisseurs qui vous aideront à financer l'activité et de pouvoir développer votre startup.

Stimergy, startup créée en 2013, est notamment passée par cette étape. Elle installe des salles serveurs de 10 à 100kW dans des bâtiments type résidentiel collectif, piscine et industriel. Couplées à la chaufferie de ceux-ci, la chaleur des serveurs est valorisée et il n’y a plus besoin de climatisation pour les refroidir. Ces salles serveurs sont directement commercialisées aux collectivités, universités et PME, ou la location des serveurs de son infrastructure numérique écoresponsable est proposée en mode Cloud.

Elle a levée 1,25 millions d'euros en début d'année. Christophe Perron, CEO et fondateur de Stimergy, nous explique comment il en est arrivé à ce stade.


Un accompagnement dans la rédaction du business plan


Dans le cadre de notre levée de fonds de 1,25M€, il nous a bien sûr été demandé de rédiger un business plan. Nous avons été accompagnés dans cette démarche à la fois par notre accélérateur européen KIC InnoEnergy, par l’Université Jean Moulin Lyon 3 ainsi que par la région Rhône-Alpes à travers son programme Plan PME – Levée de fonds.


Une évolution du business plan au fil des années


Au fur et à mesure que l’entreprise avance, nous affinons la connaissance des coûts de  nos produits et de leur commercialisation, du modèle économique, des possibilités de financement. Notre business plan a ainsi beaucoup évolué sur ces aspects, mais de manière encore plus marquée sur les aspects temporalité : l’atterrissage marché est quelque chose, notamment dans le domaine de l’énergie, beaucoup plus long qu’estimé initialement.


Une réduction des coûts par rapport au modèle existant qui a séduit les investisseurs


Nous avons un modèle d’affaire en rupture avec le modèle existant des datacentre de type entrepôt où tout est centralisé et pour lesquels les investissements initiaux sont colossaux. Grâce à la modularité de notre système et la valorisation de notre chaleur, nous avons quasiment annulé cet investissement. De plus, le fait que nous supprimions tout besoin à de la climatisation nous permet des gains substantiels en coûts opérationnels qui couvrent le surcout de la maintenance. Enfin, les partenariats entamés avec de grands groupes ont été d’excellents signaux. Ces aspects de réduction des coûts et de capacité de passage à l’échelle sans investissement important est quelque chose qui a probablement séduit les investisseurs.


Un discours à adapter pour chaque investisseur rencontré


Avant le business plan, il y a la communication de l’executive summary et le pitch investisseur. Ici, l’erreur est de croire que nous pouvons présenter les mêmes slides et discours à tous les investisseurs. Chacun d’entre eux se positionnent sur des thématiques qu’il faut intégrer lors des présentations.
Au niveau du business plan, il convient bien sûr de proposer une croissance ambitieuse mais crédible et appuyée sur des retours terrains et avancées factuelles.


Des ambitions à avoir pour se démarquer de la concurrence


Au final, n’attendez pas le dernier moment pour vous lancer dans une levée de fonds. Provisionnez votre levée sur des objectifs ambitieux et à la hauteur de votre croissance potentielle pour en faire un avantage compétitif (soit vous donner les moyens d’accélérer) et n’hésitez pas à vous faire accompagner : cela vous fera gagner un temps précieux.

 

 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire