> Nos fiches techniques > Levée de fonds > Comment bien gérer la sortie des investisseurs ?

Comment bien gérer la sortie des investisseurs ?

Cela peut paraître étonnant, mais une des premières discussions que doivent avoir les entrepreneurs et leurs investisseurs lors d’une levée de fonds concerne la manière dont les investisseurs vont pouvoir sortir du capital de l’entreprise.
On vous explique dans cette fiche pratique en quoi consiste la sortie des investisseurs et pourquoi elle doit être prise en considération au moment de la rédaction d’un business plan et d’une levée de fonds.

Cela peut paraître étonnant, mais une des premières discussions que doivent avoir les entrepreneurs et leurs investisseurs lors d’une levée de fonds concerne la manière dont les investisseurs vont pouvoir sortir du capital de l’entreprise.
On vous explique dans cette fiche pratique en quoi consiste la sortie des investisseurs et pourquoi elle doit être prise en considération au moment de la rédaction d’un business plan et d’une levée de fonds.

 

Pourquoi se poser la question de la sortie des investisseurs ?

Une entreprise qui se tourne vers des investisseurs pour lever des fonds devra signer un pacte d’actionnaires avec ses investisseurs. Ce pacte peut être vu comme un contrat de mariage qui lie les deux parties et assure la bonne gestion de leur relation sur le long terme. Parmi les clauses les plus importantes du pacte d’actionnaires figurent celles qui prévoient la sortie des investisseurs du capital de l’entreprise.

L’objectif de l’investisseur est de pouvoir sortir rapidement du capital de l’entreprise en ayant réalisé la plus grande plus-value possible. En effet, à moins que les investisseurs ne soient des business angels (c’est-à-dire des particuliers investissant leur propre argent), ce sont généralement des fonds d’investissement qui ont eux-mêmes des comptes à rendre et une certaine rentabilité à atteindre auprès de leurs propres investisseurs. Les fonds d’investissement ont donc un calendrier et des échéances à respecter pour leurs propres investissements : on retrouvera généralement ce calendrier dans le pacte d’actionnaires signé avec l’entrepreneur.

Au moment d’une levée de fonds, il y a ainsi une négociation qui s’engage entre les fondateurs de l’entreprise et les investisseurs pour prévoir les règles qui régiront leur association et les conditions de sortie des investisseurs.

Pour l’entrepreneur, l’enjeu de cette négociation est de garder une liberté de décision suffisante et de donner une part aux investisseurs qui ne mettra pas en péril son entreprise au moment de leur sortie. Les investisseurs, eux, doivent sécuriser leur placement et s’assurer une importante rentabilité tout en évitant de mettre trop de règles limitant la capacité de décision de l’entrepreneur car cela pourrait nuire au développement de l’entreprise et donc à la plus-value qu’ils pourront percevoir. Dans le pacte d’actionnaires et dans les clauses de sortie, les intérêts des deux parties doivent donc se rejoindre.

 

Quelles sont les possibilités de sortie qui s’offrent aux investisseurs ?

La sortie des investisseurs peut se faire de deux façons principales :

  • La cession de gré à gré : les actions sont rachetées par la société même, par un autre investisseur ou par un acquéreur industriel, c’est-à-dire un acteur qui se trouve dans le même secteur d’activité que l’entreprise et qui a tout intérêt à contrôler son capital (dans ce cas, cet acquéreur va généralement chercher à obtenir la totalité des actions)
  • L’introduction en bourse : c’est la graal pour les investisseurs, ils récupèrent leur investissement et obtiennent une importante plus-value.

 

 

Les clauses de sorties à intégrer dans un pacte d’actionnaires

De nombreuses clauses sont peuvent être signées entre les entrepreneurs et les investisseurs lors de leurs négociations. Voici les plus importantes :

A. L’OPTION D’ACHAT DES ACTIONNAIRES FONDATEURS

Avec cette clause, les fondateurs peuvent contraindre les investisseurs de leur revendre leurs titres à une date ou une période fixée dans le pacte d’actionnaires.

B. L’OPTION DE VENTE DE L’INVESTISSEUR

C’est l’inverse de l’option précédente : avec cette clause, ce sont les investisseurs qui peuvent contraindre les fondateurs de leur racheter leurs titres à une date ou un moment clé de la vie de l’entreprise fixé dans le pacte.

Dans le cas de ces sorties, il faudra que la valeur ou la méthode de valorisation de l’entreprise et des titres soit déterminée dans le pacte d’actionnaires.

Ainsi, au moment d’une levée de fonds, une partie des négociations entre les fondateurs et les investisseurs va se faire sur la valorisation de l’entreprise qui déterminera la plus-value que pourront obtenir les investisseurs. Pour en savoir davantage sur les différentes méthodes de valorisation, vous pouvez consulter notre fiche pratique dédiée.

C. LA CLAUSE SHOTGUN (AUTREMENT APPELEE “BUY OR SELL”)

La clause shotgun est une méthode radicale pour obliger un associé avec qui on ne s’entend plus à partir. Elle fonctionne de la manière suivante:

Madame Michel a signé un pacte d’associés, dans lequel apparait une clause shotgun, avec Monsieur Dupont. 5 ans plus tard, ils n’entendent plus travailler ensemble mais souhaitent voir le projet continuer. L’un d’eux va devoir s’en aller. La clause shotgun stipule alors que si Madame Michel fait une offre de rachat (ou vente) des actions de Monsieur Dupont au prix X, ce dernier est obligé d’accepter cette offre quel qu’en soit le prix. Si Monsieur Dupont rejette l’offre, il doit alors obligatoirement faire une offre de rachat (ou vente) au prix X à Madame Michel qui ne peut pas refuser.

D. LA CLAUSE D’INTRODUCTION EN BOURSE

Elle a pour objectif de prévoir une éventuelle entrée en bourse de l’entreprise en permettant aux fondateurs et aux investisseurs de mettre un nombre limité de titres sur le marché.

Même si ces clauses sont prévues dès la levée de fonds, elles peuvent changer au cours de la vie de l’entreprise selon son évolution. Généralement, les clauses sont couplées les unes aux autres. Par exemple, on peut insérer une option d’achat des actionnaires fondateurs ET une option de vente de l’investisseur en mettant des conditions différentes pour les périodes d’application de ces options.

Conclusion

Vous devez penser à la valorisation de votre entreprise et à la sortie que vous prévoyez pour les investisseurs dès la rédaction de votre business plan.

Même si ce n’est pas la première chose qu’ils regarderont quand ils analyseront votre business plan, ce sera une des discussions les plus importantes de votre négociation. Ayez donc en tête l’ensemble de ces problématiques avant vos rendez-vous investisseurs et souvenez-vous que votre pacte doit être gagnant-gagnant.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Ouvrir ou reprendre un commerce
10 conseils pour réussir la revente de sa société

Comment bien céder son entreprise ? Comment se préparer à la vente ? Quel est l’intérêt d’un accompagnement sur-mesure ? Quels sont les diagnostics à faire avant l’acte de cession ? Quel mode de cession à choisir ? Quel est le moment opportun de la vente ? Comment trouver un acquéreur ? Comment évaluer objectivement son entreprise ? De quels caractères doit-on disposer pour bien assurer la cession ?

Découvrir
Entreprendre
Comment racheter un fonds de commerce

Qu’est-ce que le fonds de commerce ? De quoi est-il composé ? Quels sont les éléments qui doivent en être exclus ? Quels processus à suivre pour réussir sa cession ou rachat du fonds  de commerce? Comment évaluer la valeur du fonds de commerce ?  

Découvrir
Juridique
Toutes les clauses du pacte d’associés

Vous cherchez à en savoir plus sur le pacte d’associés ? Vous voulez connaitre toutes les clauses de ce pacte ? Voici un article entièrement consacré aux clauses du pacte d’associés ! En effet, les clauses peuvent être regroupées par fonction : celles qui définissent le fonctionnement du pacte, celles qui s’attardent sur la gestion de la société, celles qui se penchent sur la répartition des parts, celles qui ont un caractère financier, celles qui déterminent la sortie du pacte d’associés, celles qui régissent les Assemblés Générales, la cession des actions ou encore toutes les autres clauses du pacte d’associés.  

Découvrir
Juridique
La clause d’earn out : tout comprendre

Vous souhaitez céder votre entreprise ? Beaucoup de cédants et de repreneurs intègrent une clause d’earn out, également appelée complément de prix, au moment de la cession de l’entreprise. Avec cette clause, une partie du prix d’achat de l’entreprise dû par l’acquéreur dépendra des résultats à venir de l’entreprise cédée. Quels sont les avantages et les inconvénients de la clause d'earn out ? Comment fonctionne t-elle ? Comment la rédiger ? On vous dit tout dans cette fiche pratique.

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Contactez un expert en business plan et levée de fonds