> Nos fiches techniques > Juridique > Clause de rémunération du gérant

Clause de rémunération du gérant

Vous souhaitez inclure dans le pacte d’associés une clause de rémunération du gérant ? Vous souhaitez pouvoir déterminer comment gérer le paiement et la validation de ses frais, de ses primes ? Nous vous expliquons tout sur la clause de la rémunération du gérant dans cet article !

Vous souhaitez inclure dans le pacte d’associés une clause de rémunération du gérant ? Vous souhaitez pouvoir déterminer comment gérer le paiement et la validation de ses frais, de ses primes ? Nous vous expliquons tout sur la clause de la rémunération du gérant dans cet article !

 

la clause de rémunération du gérant

La clause de rémunération du gérant : définition

Les gérants dans les SARL peuvent recevoir leur rémunération à deux titres seulement : soit il s’agit d’une rémunération au titre de son mandat social (celui-ci peut également être exercé de façon gratuite), soit le gérant possède un contrat de travail qui lui permet d’exercer d’autres fonctions plus techniques à son entreprise que son mandat. Cette rémunération représente une somme d’argent versée sur le compte du gérant en échange de l’exécution de ses fonctions en tant que gérant. En outre, le gérant ne peut cumuler les deux fonctions (mandat social et contrat de travail) seulement dans le cas où il serait un gérant minoritaire. En ce qui concerne la durée d’exécution de cette clause, elle n’est effective que pour une année dans la plupart des cas. Pourtant si le salaire du gérant n’a pas de raison de varier d’une année sur l’autre, il n’est pas utile de préciser dans la clause qu’elle n’est fixée que pour un an, et d’ajouter que son montant restera identique jusqu’à modification.

La rémunération du gérant peut être déterminée de deux manières différentes. Elle peut être fixée dans les statuts ou alors elle est fixée lors d’une assemblée générale ordinaire, par l’ensemble des associés présents. Il faut noter dans ce dernier cas que si le gérant est aussi un associé, alors il peut participer au vote qui détermine sa rémunération. En générale, la plupart des entreprises préfèrent utiliser ce mode pour décider le montant de sa rémunération pour éviter toute modification futur des statuts (qui entraînerait des procédures plus lourdes et formels). En effet, la modification de ce montant ne peut être effectuée que par les mêmes conditions qui ont débouchés sur sa fixation (modification dans les statuts ou lors d’une assemblée générale ordinaire par les associés). Enfin, si des débordements ou des écarts surviennent pendant la durée de vie de l’entreprise concernant la rémunération du gérant, celle-ci peut aussi être définit par voie judiciaire.

 

Les règles concernant la rémunération du gérant

Le montant de la rémunération du gérant peut être synthétisé de différentes manières. Il peut être soit fixe (ce cas est déconseillé car la modification du montant entraînerait aussi des modifications de statuts ou le recours à une assemblée générale), soit ce montant est proportionnel au chiffre d’affaires ou aux bénéfices, ou alors ce montant est fixe mais avec une part qui peut varier. 

Il existe une autre condition pour déterminer le montant de cette rémunération. En effet, celui-ci doit être proportionné en fonction de l’activité réelle et des fonctions du gérant. Il faut prendre en compte ses résultats, ses expériences, ses compétences, ainsi que le potentiel financier de l’entreprise. Par exemple, le gérant ne peut pas recevoir une rémunération très important s’il est souvent absent de l’entreprise, ou si l’activité de l’entreprise vient tout juste de démarrer.

Un autre point sur lequel il faut s’attarder pour fixer la rémunération du gérant est le fait que celui-ci doit être en accord avec la situation financière de l’entreprise. Effectivement, si la rémunération est trop élevée par rapport aux dispositions financières de la SARL, alors 3 règles sont enfreintes. Il s’agit d’une part d’une faute dans la gestion de l’entreprise qui peut conduire à des pénalités financières pour le gérant concerné en cas de redressement / liquidation de l’entreprise. D’autre part, le gérant est accusé d’abus de bien sociaux, ce qui peut engendrer un arrêt de 5 ans en prison ou jusqu’à 3 750 000€ d’amende. Enfin, ce surplus de revenu pour le gérant constitue un juste motif qui pourrait entraîner la révocation de ses fonctions. Néanmoins, un gérant ou un dirigeant peut se permettre de recevoir une rémunération importante même si l’activité de l’entreprise se porte mal, dans le cas où cette rémunération ne favorise pas les difficultés rencontrées par l’entreprise et que ce surplus soit lié à des motifs externes à la gestion du dirigeant.

 

Le gérant minoritaire ou égalitaire rémunéré est considéré, quant à lui, comme un salarié, ainsi il doit recevoir une fiche de paie. Son revenu est alors quand même soumis aux cotisations sociales (et parfois au régime de retraite des cadres). Pourtant il ne recevra pas les avantages des autres salariés comme les congés payés, les assurances chômages…

 

L’imposition concernant la rémunération du gérant

Un gérant est soit associé, soit non-associé. Son imposition varie ainsi en fonction de sa situation. En effet, s’il est associé, il peut être un associé majoritaire, égalitaire ou encore minoritaire. Ces caractéristiques sont définies par plusieurs aspects : il faut vérifier le nombre de parts sociales que possède le gérant en question, son ou sa conjoint(e), ses enfants non-émancipés, et enfin celles qui sont possédées par une éventuelle société interposée. Un gérant minoritaire est un gérant qui possède moins de 50% des parts sociales de l’entreprise ; s’il est égalitaire, il en détient exactement 50% et est considéré comme minoritaire dans les faits ; s’il est majoritaire, alors il en possède plus de 50%.

Ainsi, le gérant d’une SARL est soumis à l’impôt sur les sociétés (ou IS). Les SARL (pour en savoir plus sur les SARL, lire cette fiche pratique)  qui sont soumis à l’IS sont déchargées de l’impôt sur les bénéfices. Par ailleurs, la rémunération du gérant est soustraite au résultat qui a été taxé à la SARL. Concernant les gérants minoritaires et égalitaires, leur rémunération est imposée en tant que « traitements et salaires ». Contrairement aux gérants majoritaires qui sont imposables en tant que rémunérations des dirigeants. Le calcul de leur imposition se fait ainsi de deux façons différentes. Pourtant, leur rémunération n’est déductible de l’impôt sur les sociétés que lorsque le travail fourni par les gérants est réel et efficace, et que le revenu n’est pas abusif comparé au potentiel financier de la SARL. Pour les gérants qui ne sont pas associés, leur rémunération est imposable en tant que « traitements et salaires ».

D’un autre côté, pour les entreprises qui sont soumises à l’impôt sur le revenu (ou IR), le résultat est imposé en tant que « bénéfices industriels et commerciaux » (BIC), si l’entreprise exerce une activité commerciale et en fonction de son chiffre d’affaires. Pour les gérants associés, les revenus ne peuvent pas être déduits des bénéfices sociaux. Pour les gérants non associés, la rémunération peut être soustraite du résultat imposable de l’entreprise lorsqu’elle représente un travail réel et efficace, et si elle n’est pas abusive. Celle-ci est imposée en tant que « traitements et salaires ».

Si vous souhaitez connaitre les différences de rémunérations entre la SAS et la SARL : https://www.my-business-plan.fr/sas-sarl-3.

Que se passe-t-il en cas de rémunération excessive du gérant ?

En cas de rémunération excessive d’un gérant/ dirigeant, les conséquences fiscales sont multiples. Tout d’abord, le surplus incorporé aux revenus doit être comprit à nouveau dans les bénéfices qui sont imposables à l’entreprise. S’en suit le payement de l’impôt rehaussé à 40% en raison de l’infraction réalisé. Le surplus de rémunération n’est plus considéré comme des “traitements et salaires” mais comme des “revenus mobiliers”. En conséquence, la rémunération en question ne bénéficie plus de l’abattement de 10% pour les frais professionnels, sa distribution se fait à 25%, et enfin cette rémunération ne profitera plus de l’abattement de 40% lié aux distributions des dividendes aux associés de l’entreprise.

Il est également possible de protester contre une rémunération trop importante d’un gérant d’une entreprise. En effet, il existe des cas où les gérants s’octroient des rémunérations importantes avec le consentement des autres associés de l’entreprise (qui peuvent faire partie de la famille ou être des amis). Dans ce cas, ceux qui veulent contester et qui font partie d’une minorité peuvent remettre en cause la décision de la majorité en accusant un « abus de majorité ». Cet abus représente dans les faits un vote qui n’a aucun intérêt pour l’entreprise et qui peut même nuire à la société. Il a souvent comme intention de favoriser un des associés comprit dans la majorité. Les membres de la minorité sont alors en droit de demander en justice la révocation de la décision du montant fixé pour la rémunération du gérant entre autre. Des dommages-et-intérêts pourront également être versés. Ensuite, si l’entreprise prend trop de temps ou ne veut tout simplement pas rectifier les erreurs commises, contre la décision du Tribunal de Commerce, les associés faisant partie de la minorité pourront agir à nouveau en faisant Appel par exemple.

Ainsi, la rémunération des dirigeants ou des gérants doit suivre des procédures strictes dont il ne faut surtout pas aller à l’encontre, sous peine de poursuites judiciaires. Cette rémunération peut être déterminée de deux manières différentes (dans les statuts ou lors d’une assemblée générale) et est soumise aux impositions (IS ou IR) en fonction des situations. Des règles à suivre sont édictées pour éviter tout abus, et si elles ne sont pas respectées, d’autres membres de la société peuvent le contester.

Si vous souhaitez optimiser votre rémunération, voici un article qui devrait vous intéresser : https://my-business-plan.fr/remuneration

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Juridique
Clause de confidentialité: définition et modèles

Quand et comment utiliser la clause de confidentialité? Que peut-on y inclure? Quelle sanction si elle n'est pas respectée? 

Découvrir
Juridique
La clause d’earn out : tout comprendre

Vous souhaitez céder votre entreprise ? Beaucoup de cédants et de repreneurs intègrent une clause d’earn out, également appelée complément de prix, au moment de la cession de l’entreprise. Avec cette clause, une partie du prix d’achat de l’entreprise dû par l’acquéreur dépendra des résultats à venir de l’entreprise cédée. Quels sont les avantages et les inconvénients de la clause d'earn out ? Comment fonctionne t-elle ? Comment la rédiger ? On vous dit tout dans cette fiche pratique.

Découvrir
Juridique
Toutes les clauses du pacte d’associés

Vous cherchez à en savoir plus sur le pacte d’associés ? Vous voulez connaitre toutes les clauses de ce pacte ? Voici un article entièrement consacré aux clauses du pacte d’associés ! En effet, les clauses peuvent être regroupées par fonction : celles qui définissent le fonctionnement du pacte, celles qui s’attardent sur la gestion de la société, celles qui se penchent sur la répartition des parts, celles qui ont un caractère financier, celles qui déterminent la sortie du pacte d’associés, celles qui régissent les Assemblés Générales, la cession des actions ou encore toutes les autres clauses du pacte d’associés.  

Découvrir
Juridique
Business plan et pacte d’associés : Quel lien ?

Qu'est-ce qu'un pacte d'actionnaires ?  Pourquoi votre business plan impacte-t-il les clauses que l'on retrouve dans votre pacte d'actionnaires ? Quels éléments de négociations pouvez-vous faire jouer avec les investisseurs ? Me Marie Anne Fabre répond à ces questions.

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Se faire conseiller gratuitement par un comptable