REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Les secrets d’un executive summary réussi

Publie le 01 Décembre 2017 16:44

Comment faire un bon executive summary


Vous cherchez à rédiger un executive summary qui tape dans l’œil d’un investisseur, qui sache donner envie de prendre connaissance de votre projet ? Voici nos 3 secrets de réussite !

executive summary redaction

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un executive summary ?


Ce document est court, il se présente généralement à des investisseurs et a pour but de résumer un business plan. Il figure en début de business plan mais est rédigé à la fin car vous devez être sûr des informations que vous voulez y faire figurer. Quand vous rédigez votre executive summary il  faut que vous adoptiez l’état d’esprit suivant : vous rédigez une note à un grand patron qui a très très peu de temps à vous accorder, il faut que vous alliez concision et précision.
Dans son détail, l’executive summary comprend souvent une partie qui détaille le marché sur lequel vous lancez votre projet, une partie chiffre financier, une partie équipe et une partie investisseurs. Il est possible, selon votre projet d’ajouter des parties qui peuvent vous sembler pertinentes.


Les chiffres


Les chiffres de l’executive summary doivent être des chiffres éloquents, pertinents et intelligibles. Ces chiffres doivent être ce qui attire le lecteur et doivent être justifiés ou au moins expliqués dans les lignes de textes qui composent les parties. Il est utile d’en faire apparaître dans chaque partie, principalement la partie qui détaille les finances de votre entreprise et le marché qui vous intéresse. Il ne faut pas noyer le lecteur sous les chiffres car il les lira dans votre présentation. N’oubliez pas que si votre executive summary était un plat il serait au début du repas.


Le design


Si vous comptez faire de votre executive summary un feu d’artifice de couleur et de WordArt, vous vous trompez. Il doit bien évidemment être instinctif, clair, structuré. Mais ayez en tête que le rôle de ce document est différent de celui de la présentation devant des investisseurs. Il ne doit pas se perdre en détails esthétique et encore moins perdre le lecteur. Vous devez être compris en peu de temps et prouver la rationalité de votre projet. Misez sur un design épuré, des paragraphes courts et des phrases simples, des chiffres parlant bien en exergue. N’hésitez pas à mettre en avant titre et conclusion, c’est peut-être les seules parties qui seront lues.


La taille


Il est peut-être redondant de le dire mais l’executive summary est une course contre la montre donc ne comptez pas avoir un espace illimité, il faut frapper fort et vite. Il n’est donc pas conseillé de trop rentrer dans les détails mais de consacrer quelques lignes pour chaque partie, en reprenant les meilleures phrases qui résument votre projet. Pour être sûr de respecter la concision nécessaire à l’exercice, il est primordial d’être capable de hiérarchiser l’information, savoir quoi mettre en avant, quoi conclure, quoi ne pas écrire.

Le bon executive summary est donc celui qui a été rédigé en se plaçant le plus possible dans la tête de celui à qui il est destiné. Soyez précis, soyez concis, soyez décisif.

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire