REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

La zone de chalandise d’un restaurant

Pour ouvrir un restaurant, il existe quelques critères à analyser en amont pour que son business soit fructueux. La zone de chalandise est un facteur clé qu’il ne faut pas négliger. En effet, l’emplacement est l’un des points majeurs qui assure le succès d’un restaurant ! Cet article vous donnera tous les détails sur la zone de chalandise, sur les moyens de la calculer, ainsi que les méthodes pour déterminer la zone de chalandise d’un restaurant.

la zone de chalandise

La zone de chalandise

Une zone de chalandise est généralement définie lors de la création ou de l’ouverture d’une entreprise ou d’un commerce, mais elle peut aussi l’être pour des points de vente qui ont déjà ouvert. Elle sert notamment à définir l’étendue du rayonnement géographique d’un établissement pour en connaitre le potentiel client. Pour le schématiser, on utilise des courbes isochrones ayant pour centre le point de vente. En ce qui concerne les commerces en fonctionnement, celle-ci est mesurée avec la part de la population qui fréquente déjà le commerce. La zone de chalandise permet en particulier de comparer son attractivité à celle des concurrents. 

En fonction des activités, la zone de chalandise est séparée en plusieurs zones de temps pour identifier plusieurs secteurs d’attractivité, ce sont les secteurs primaire, secondaire et tertiaire. Par exemple, nous pouvons définir le secteur primaire par une zone entourant le commerce en 10 minutes en voiture, pour la zone secondaire ce serait 30 minutes en voiture et pour la zone tertiaire 1 heure. Les temps indiqués et les moyens de locomotions dépendent de l’activité d’une entreprise. On calcule pour chacun des secteurs le taux d’attraction afin d’estimer le pourcentage de personne qui seront possiblement attirés par l’entreprise. Grâce à cette analyse et avec l’étude de la concurrence, il est possible de déterminer le potentiel de la future entreprise. 

Pour l’étude de la zone de chalandise, on se base sur plusieurs critères comme le type de commerce, le profil sociodémographique des potentiels clients (âge, sexe, revenus…), l’attractivité de l’adresse du point de vente (quartier…), la concurrence, la valeur locative de l’établissement, la politique commerciale de la région. Elle fait partie de l’étude de marché et est très importante pour vérifier si votre emplacement vous permettra d’être rentable ou non (car rappelons-le, c’est bien ce critère essentiel qui déterminera pour un restaurant si les clients se déplaceront !). Grâce à cet outil, on peut choisir le meilleur emplacement possible, mais on peut aussi attirer plus de clients en ciblant sa communication.

 

Calculer sa zone de chalandise

Il existe principalement deux méthodes pour calculer sa zone de chalandise. La première méthode est l’étude d’accessibilité. Il s’agit de la réalisation de la courbe isochrone que nous avons évoquée plus haut. Celle-ci délimite les zones géographiques inclues pour arriver au point de vente sur une durée maximale. Par exemple, il peut s’agir de toutes les régions qui se trouvent à 30 minutes en voiture du restaurant. La deuxième méthode est l’étude de provenance de la clientèle réelle. Il s’agit en général de la saisie des codes postaux, des adresses de chèques, des bons de livraison… 

Calculer sa zone de chalandise signifie déterminer les différents secteurs de la zone de chalandise (primaire, secondaire, tertiaire). Leur définition varie fortement en fonction du type d’activité de l’entreprise. Par exemple, une grande surface n’aura pas la même zone de chalandise qu’une boulangerie de quartier ou un restaurant. Ces secteurs sont dans la plupart du temps délimités par des critères d’accessibilité. Par ailleurs, il est nécessaire de savoir si le lieu où se trouve le restaurant est correctement desservi par les transports en commun, s’il existe des pôles d’attractivité (comme les centres commerciaux) ou s’il existe des flux entre le travail et le domicile, pouvant apporter des clients supplémentaires au restaurant.

Méthodes pour déterminer la zone de chalandise d’un restaurant

L’analyse de l’emplacement

Cette analyse permettra de définir l’attractivité de la zone. Il faut se demander si les habitants de la région font leurs achats dans la zone même, ou s’ils s’éloignent un peu pour faire des achats. Si vous êtes dans le deuxième cas, il faut essayer d’en déterminer les raisons et de trouver des solutions concrètes. Ainsi, il faut choisir sa ville et son quartier en fonction de sa visibilité, son accessibilité et son attractivité. Par exemple, si vous vous trouvez dans une grande ville, vous aurez naturellement plus de clients à satisfaire, contrairement aux petites villes. Par ailleurs, si vous vous trouvez dans la zone périurbaine d’une grande ville, il faut analyser en profondeur son attractivité, cela peut être dangereux d’ouvrir un restaurant sur un territoire où les habitants s’éloignent et ne consomment pas sur place ou de se trouver sur un territoire où il n’y a tout simplement pas d’habitants. Pour le secteur primaire de la zone de chalandise d’un restaurant, il s’agit du secteur dans lequel les personnes seront rapidement informées de votre présence et qui vous verront régulièrement. Ce sont par exemple les personnes qui habitent à moins de 10 minutes en voiture.

L’analyse du chiffre d’affaires

L’analyse des chiffres d’affaires des concurrents du même secteur est primordiale pour comprendre à quoi le restaurant pourrait s’attendre en termes de rentabilité. Il faut que vous sélectionniez tous les concurrents directs et indirects de vos secteurs primaire, secondaire et tertiaire pour obtenir leur chiffre d’affaires. Puis, il faut déterminer les dépenses annuelles des ménages dans vos secteurs. Enfin, il faut se procurer la liste des boutiques présentes dans chaque secteur. Ainsi, pour les restaurants d’une certaines région, on peut connaitre combien dépensent en moyenne les familles pour leur budget restaurant et quel est leur panier moyen annuel pour les restaurants de la région.

L’analyse de la population

Pour pouvoir déterminer la zone de chalandise d’un restaurant, il faut ensuite s’attarder sur la population présente autour du commerce. Il faut en effet identifier le nombre d’habitants pour chaque secteur, leur âge, la composition et la répartition des familles, leur budget… En connaissant leur comportement et leurs envies, vous pourrez proposer une offre adaptée à leurs besoins. Si les habitants du quartier préfèrent un certain type de cuisine (japonais, italien, indien…), il est judicieux de s’y adapter d’une part pour les satisfaire et d’autre part pour pouvoir, à terme, être rentable. Faites également attention à la taille de votre propre restaurant qui ne doit être ni trop petit pour permettre d’avoir un maximum de places pour la clientèle, ni trop grand pour éviter de ne jamais rentabiliser votre restaurant. 

Avec l’analyse sociodémographique de la population, vous pourrez vous rendre compte de la taille que devrait faire votre restaurant, en fonction des habitants. Mais vous pourrez aussi estimer les prix que pourront avoir vos plats en fonction de leur revenu. Si la population est plutôt aisée, il vous sera plus facile de proposer des repas d’une plus haute qualité à un prix plus élevé, au contraire, si la population est très active et qu’elle n’a pas vraiment le temps de se poser tranquillement pour manger, il est plus approprié de proposer de la restauration rapide comme les fast-foods. Enfin, il est très important de vérifier la moyenne d’âge de la population. En effet, s’il y a plus de personnes âgées que de jeunes, ils auront certes un budget plus élevé mais peut-être plus de mal pour se déplacer. Dans le cas contraire, les jeunes auront peut-être moins de pouvoir d’achat mais plus d’énergie pour se déplacer jusqu’au restaurant. 

Modèle de business plan pour restauration rapide : https://www.my-business-plan.fr/modele-restauration-rapide

L’analyse de la concurrence

Pour l’analyse de la concurrence, il faut se focaliser sur les commerces du même secteur, les offres et les produits qu’ils proposent, ainsi que leur chiffre d’affaires. Il faut en effet vérifier qu’il n’y ait pas trop de restaurants aux alentours, ou qu’ils ne proposent pas les mêmes plats que vous. S’il existe effectivement un concurrent près de votre emplacement qui propose déjà des plats similaires aux vôtres, alors il est préférable de proposer des plats que les habitants du quartier ne connaissent pas encore pour pouvoir gagner des parts de marché. Sinon il faudra changer l’emplacement de votre restaurant. Pour avoir une idée de la concurrence dans la zone de chalandise, vous pouvez réaliser une carte montrant la densité des commerces, restaurants, hôtel et boulangeries qui se situent à côté de votre restaurant ou dans la même région. Elle permettra de constater une forte densité des clients par exemple grâce à un centre commercial dans la région : il sera préférable de se rapprocher de cette zone pour bénéficier du rayonnement et recevoir le plus de clients possible.

Vous connaissez maintenant tout sur la zone de chalandise d’un restaurant : les différents moyens de la calculer, ce que signifient les différents secteurs, et même les méthodes pour la définir correctement. Pour y arriver, il faut procéder à l’analyse de différents éléments : l’emplacement, le chiffre d’affaires des concurrents, la population et la concurrence. Chaque zone de chalandise est spécifique à son activité et celle de la restauration n‘y manque pas, alors une analyse poussée est nécessaire et l’aide d’un professionnel est recommandée. 

Si vous souhaitez avoir un business plan pour ouvrir un restaurant https://www.my-business-plan.fr/modele-restauration
 

Ajouter un commentaire