REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Jean François a choisi la SARL. Il nous raconte pourquoi.

Publie le 15 Décembre 2016 18:30

Vous voulez lancer votre entreprise mais vous ne savez pas quelle forme choisir ? Lisez ce témoignage de Jean François, ayant récemment créé son entreprise, qui nous raconte pourquoi il a préféré la SARL aux autres statuts.

sarl, temoignage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle forme juridique avez-vous choisi ? Pourquoi ?

Alors j’ai choisi la Société à Responsabilité Limitée. Ayant mis toutes mes économies dans ma société, j’ai préféré la SARL car ma responsabilité se limite à mes apports. Ainsi, dans le cas où mon entreprise se retrouverait en difficulté, mon risque se limitera au montant de mes apports. Cette distinction entre le patrimoine de ma société et le mien est un critère très important pour moi. Plus encore, j’ai ouvert mon entreprise avec un associé, et la SARL nous offrait la possibilité de cogérer, ce qui nous a plu dans un souci d’égalité.

Avez-vous hésité avec une autre forme juridique de société ?

Dans un premier temps oui, longuement. Nous hésitions à choisir la SAS. Mais le statut de travailleur non salarié qu’offre la SARL nous a attiré. En effet, ce statut nous permet de ne pas respecter de formalisme particulier quant à la paie étant donné que nous n’avons pas besoin d’émettre des fiches de paies ou encore des déclarations à l’URSSAF. Les coûts sont plus faibles en matière de charge sociale, ce qui est une facilité au niveau de la trésorerie surtout au début, lorsque l’activité n’est pas encore monétisée.

Pourquoi ne pas avoir choisi la SAS ?

D’un côté, nous n’avons pas choisi la SAS pour tous les avantages que nous offrait la SARL que n’offre pas la SAS. Et puis, après avoir fait le point, les points forts de la SAS ne nous concernaient pas directement. En effet, un des avantages de la SAS est de pouvoir lever des fonds et rechercher des investisseurs facilement. Mais notre entreprise étant un site internet, nous n’avions pas besoin au lancement de l’entreprise de financement. Plus encore, nous ne voulions pas intégrer de nouveaux actionnaires dans la société, tant qu’elle ne serait pas stable et rentable. De l’autre côté, pour augmenter le capital de notre société, mon associé voulait faire l’apport d’un bien meuble à notre société, c’est donc un apport en nature, d’une valeur assez faible mais qui nous aidait. Dans la SAS, les coûts sont élevés pour faire un apport en nature car il faut obligatoirement nommer un commissaire aux apports.

Quel est le plus gros inconvénient de la SARL pour vous ?

La loi nous empêche d’ajouter certaines clauses dans les statuts sur la relation avec nos associés ou encore sur le fonctionnement de nos prises de décisions. Pour s’organiser avec mon associé il faut souvent que l’on soit d’accord sur les décisions à prendre. Pour le moment nous n’avons pas eu de problèmes mais nous l’avions prévu. Nous avons conclu un pacte d’associés pour organiser la circulation des titres dans la société en cas d’associés qui s’ajouterait. Mais surtout ce pacte nous permet de prévoir les moments où nous ne serions pas d’accord sur une décision à prendre.

Un dernier conseil pour nos lecteurs ?

Il est très important de bien réfléchir avant de choisir le statut de sa société. Même si certaines formes semblent plus faciles d’accès et moins couteuses, la forme juridique de votre société est la base de votre entreprise, et il faut une base solide pour bien mener votre projet. Mon conseil est de se faire aider par un expert, c’est vraiment ce qui nous a permis de nous lancer et d’atteindre nos objectifs.

faites vos statuts de sarl

Ajouter un commentaire