REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Faut-il embaucher en CDI quand on est une start up ?

Publie le 04 Septembre 2017 14:08

Interview de Partoo, une des 10 startups les plus prometteuses de France ! 

Partoo symbolise la nouvelle économie en ce qu'elle a de plus excitant: c'est une réussite rapide, avec une équipe de fondateurs restreinte grâce à un engagement au service des autres. 

 

Partoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. En quelques mots, pouvez-vous nous expliquer votre activité, l’histoire de votre entreprise et si oui ou non vous avez déjà réalisé des embauches ?

En 2014, alors étudiant en école de commerce à l’Essec, j’ai décidé de monter Partoo afin d’aider les commerçants à améliorer la gestion de leur visibilité en ligne. Au début, Partoo était un site sur lequel les commerçants pouvaient indiquer leurs photographies, horaires d’ouvertures, descriptifs, afin que ces informations soient automatiquement diffusées sur des dizaines de sites à forte audience comme Google, Facebook, Foursquare, Apple Plans, Waze, etc.  L’abonnement coûtait alors 25€ / mois / établissement.
Aujourd’hui, nous gérons plus de 30 000 points de vente et avons des clients tels que Carrefour, Burger King, Domino’s, etc.
Nous avons toujours travaillé avec des stagiaires mais nous avons réalisé notre première embauche en CDI en Mars 2016 et sommes maintenant 20 personnes.


2. Selon vous, quels risques y-a-t-il à embaucher ?

L’embauche d’une personne en CDI a été, à titre personnel, un grand soulagement. J’ai pris conscience que je pouvais déléguer, durablement (et non pendant un stage de 6 mois), à une personne de confiance, des tâches essentielles au sein de Partoo. Je pense que c’est à partir de ce moment-là que nous avons eu des vraies tractions : je pouvais me concentrer sur certaines tâches tout en sachant que Sébastien, notre premier salarié, s’occupait de développer les ventes.

Je dirais donc que le principal risque à embauche est de mal choisir la personne avec qui on est amené à travailler. Il faut vraiment trouver des candidats très bons pour pouvoir leur faire véritablement confiance. Mal choisir c’est perdre du temps, de l’énergie et souvent de l’argent.


3. Quels dispositifs légaux représentent le plus d’intérêt au moment d’embaucher ?


Je pense que la France bénéficie de certains statuts / subventions qui permettent d’être plus serein quant aux frais inhérents à une embauche. Le statut Jeune Entreprise Innovante permet notamment d’embaucher des ingénieurs en diminuant les cotisations. Chez Partoo, nous n’en avons pas bénéficié car ce statut est réservé à certaines typologies de sociétés mais j’en ai entendu beaucoup de bien.

4. Comment arbitrez-vous entre l’externalisation ou l’embauche de salarié ?


Chez Partoo, j’ai toujours cherché m’entourer de personnes que j’apprécie beaucoup pour avoir le sentiment de travailler avec des proches dans une ambiance très détendue.
L’externalisation n’ajoute rien en termes d’ambiance de travail et ne participe pas à consolider les valeurs d’une entreprise ; donc nous avons essayé d’y avoir recours le moins possible.

5. Selon vous, que manque-t-il au système français pour créer plus d’emploi en start-up ?


Baisser les charges !   Entre le net d’un salarié et ce que l’entreprise paye vraiment, il y a supplément d’environ 70%. Cela a tendance à freiner l’embauche en CDI qui devient parfois très coûteuse. 

6. A quelles conditions effectueriez-vous vos premières/ des nouvelles embauches ?


Pour moi une embauche dépend de plusieurs paramètres :
- Si la personne est talentueuse
- Si le coût pour l’entreprise est acceptable
- Notre croissance
Par conséquent, si nous trouvons un candidat très qualifié, que nous avons eu une bonne croissance de notre chiffre d’affaires et que nous avons les fonds nécessaires pour déclencher cette embauche (cela dépend évidemment des charges liées à l’embauche), alors nous fonçons.

Ajouter un commentaire