5 règles d’or quand on rédige un Business Plan.

Publie le 23 Juillet 2016 10:57

Quand vous montez votre entreprise, vous entendez parler en général du fameux Business Plan qu’il faut rédiger. Naturellement, vous vous posez certaines questions comme par exemple : « Quelle est la structure de ce document et comment je le rédige ? Quelles sont les bonnes techniques à utiliser pour le rédiger ? Dois-je faire appel à un expert ? ». Voici 5 conseils, 5 règles d’or à suivre pour rédiger un Business Plan.  

rédige son business plan n'est pas difficile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. La forme compte autant que le fond

En effet, cette première remarque est capitale. Le Business Plan est un outil de communication important : il informe vos investisseurs potentiels de votre activité et de votre stratégie, il définit votre stratégie de communication, il rappelle en interne les points clefs de votre activité. Par conséquent, ce n’est pas dans ce document qu’il faut délaisser l’esthétique !

  • Fautes d'orthographe

Avant toute chose, ne faites AUCUNE faute d’orthographe sur ce document. Les investisseurs pourraient penser que vous n’avez pas pris la peine de relire votre Business Plan avant de le leur présenter et qu’ils n’en valent pas la peine, ce qui est faux ! Cela montre un manque de professionnalisme.

  • Style littéraire: le story telling est important

Ensuite, préférez un style littéraire mais agrémenté de chiffres pour votre présentation. On voit régulièrement des Business Plan organisés à l’aide de tirets ou bullet points et ce n’est pas très agréable à lire. Encore une fois, l’idée est de séduire les investisseurs. Alors, ne leur donnez pas l’impression de parcourir une liste de courses quand vous leur montrez votre Business Plan. Travaillez plutôt votre Story Telling et envoûtez les investisseurs dans l'épopée de votre création d'entreprise.

  • Des images

Enfin, et logiquement, je vous conseille d’illustrer vos propos avec des images, des couleurs et des graphes dans les limites de la charte graphique de votre future entreprise. Gardez à l’esprit que l’on retient 80% des images que l’on voit sous une semaine et 20% des mots que l’on lit. Essayez donc de rester dans l’esprit des investisseurs !

2. Votre Business Plan doit être standardisé.

En fait, le Business Plan n’est pas un document très créatif. Il est rarement payant de présenter un Business Plan original aux investisseurs. Pourtant, me direz-vous, le Business Plan devrait illustrer l’esprit créatif de notre Startup ! Vous êtes déjà créatif : vous êtes un entrepreneur. Véritablement, ce que doit montrer le Business Plan est une stratégie fondée sur des études concrètes. Le plan d'un business plan n'a pas à être original et il doit comprendre un certain nombre d'informations indispensables : le besoin, votre solution, l'équipe, le marché, les concurrent, votre plan d'action, le business model, un tableau de financement, un compte de résultat, un tableau de flux de trésorerie, l’Executive Summary,…etc. Structurer ainsi votre Business Plan donnera aux investisseurs plus de clés pour comprendre votre startup.

3. La rédaction de ce Business Plan doit se faire avec toute l’équipe.

Il arrive que des entrepreneurs rédigent leur Business Plan seuls. Par conséquent, cela leur demande un travail incommensurable et surtout ils ne prennent pas en compte les avis de leurs associés. Comme le Business Plan contient la stratégie de l’entreprise, il est nécessaire de le rédiger avec l’équipe d’associés au complet. Chaque partie du plan d’affaires doit être approuvée à l’unanimité. En effet, d’excellents Business Plans apparaissant dans les concours de Business Plan sont parfois complètement obsolètes sur le terrain parce que toute l’équipe ne valide pas la stratégie inscrite dans le document. Vous devez donc bien consulter l’ensemble de votre équipe à tout moment lors de la rédaction du Business Plan. Ne considérez pas cela comme une contrainte mais plutôt comme l’opportunité d’avoir d’autres avis que le vôtre ! Ainsi, votre plan d’affaires et vos hypothèses seront approuvés par l’ensemble des associés et vous pourrez travailler sur ces bases. De plus, vous éviterez lors d'une levée de fonds, qu'un de vos associés répondent mal à une question d'investisseur sous prétexte qu'il n'a pas rédigé le business plan.

4. Essayez d’obtenir un regard extérieur sur votre Business plan.

Comme ce document est un document de communication, il est capital qu’il soit compréhensible par tous et qu’il fasse passer un message précis. Il arrive parfois que des plans d’affaires soient trop techniques ce qui les rend difficile à comprendre et ennuyeux à lire ! Nous vous invitons à faire en sorte de rédiger une histoire pour les investisseurs : ce sera compréhensible, littéraire et beaucoup moins ennuyeux ! Pour évaluer si votre plan d’affaires est compréhensible, il y a une technique redoutable. Demandez à une personne âgée de votre entourage ou un ami de vous relire. Si cette personne est capable de vous réexpliquer ce qu’est votre entreprise et sa stratégie le lendemain de la lecture du business plan, vous avez réussi votre travail.

5. Ayez des informations concrètes.

Le Business Plan est le document qui prouve que votre entreprise fonctionnera plus tard. Vous comprenez donc que la meilleure preuve existante est de montrer que votre entreprise fonctionne bien actuellement. Alors je conseille ardemment à tous les entrepreneurs en phase de rédaction de Business Plan de se retrousser les manches pour commencer leur activité afin de rassembler des informations utiles et efficaces à inscrire dans leur plan d’affaires. Un chiffre d’affaires de 100 000 € séduira plus d’investisseur qu’une promesse d’investissement de 1 000 000  €. Sans compter  que cela vous permettra d’adapter vos hypothèses, réévaluer votre stratégie, vous adapter aux conditions du marché afin de rendre votre Business plan plus pertinent !

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire