Les mythes autour du business plan (1/2)

Publie le 08 Mai 2014 20:25

Il circule de nombreuses fausses idées autour du business plan. Tous ces mythes ont pour objectif de décrédibiliser cet outil ou en faire une étape difficile de la création d'entreprises. Si certains mythes ont une part de vérité, d'autres sont tout simplement de mauvais prétextes pour disqualifier le business plan. Petite revue de ces mensonges et vérités sur le business plan.

vérité et mensonges sur le business plan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le business plan n'est jamais lu : VRAI ET FAUX

Un business plan n'est jamais lu lorsque l'entrepreneur n'a pas réussi à convaincre le financeur que son projet est digne d'être lu. C'est pourquoi il faut toujours envoyer de prime abord un executive summary. Si vous pouvez vous faire recommander auprès du financeur par quelqu'un auparavant, vous optimiserez vos chance d'être lu. Enfin, les business plan dont la forme n'incite pas à la lecture, multiplient leur chance en effet de finir à la poubelle ou en bas de la pile des dossiers à analyser. La forme compte autant que le fond.

 

Le business plan n'est utile que pour les financiers : FAUX

Si en effet, le business plan est une création des financiers à l'origine, il est avant tout utile pour l'entrepreneur. Ne nous mentons pas : on passe moins de temps à préparer un business plan pour soi que lorsque le business plan est destiné à des investisseurs, ne serait-ce que la forme ou le détail que l'on y met. Néanmoins, le business plan est avant tout utile pour l'entrepreneur car il lui permettra de répondre à des questions clés:

  • Quand puis-je espérer me rémunérer ?
  • Quel est mon marché ?
  • Quels sont mes besoins de financement?
  • Quelles sont les hypothèses clées de mon business model ?
  • Quelles sont les grandes étapes de mon développement?
  • Quels objectifs je me fixe mois par mois? etc..

 

Le business plan n'est pas ancré dans la réalité: FAUX

Il s'agit probablement du mythe le plus persistent sur le business plan. Il s'agirait d'un pure produit de théorie, issu du monde financier ou des grandes écoles de commerce. Et cela est vrai.. des mauvais business plan. Un bon business plan est ancré dans la réalité car il tire l'ensemble de ses données du terrain, de la rencontre avec des clients potentiels et de l'expérience de l'entrepreneur. Les mauvais business plan sont des business plan théoriques, issus à 100% d'une étude de marché papier et de la tête de l'entrepreneur. (pour voir comment faire un bon business plan, c'est ici).

 

Cela prend beaucoup de temps de faire un business plan : VRAI ET FAUX

Consacrer 6 mois à rédiger son business plan est une erreur .. ou un prétexte que l'on se donne pour ne pas se lancer. L'investissement en temps à mettre dans son business plan doit être proportionnel au risque financier qui est pris. La rédaction de votre business plan ne doit pas se faire au détriment du lancement de la société et de la rencontre avec des clients. Essayez de mesurer le risque pris en vous lancer et donnez vous une deadline pour finaliser votre business plan.

 

La partie financière est la partie la plus importante du business plan : FAUX

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le prévisionnel financier n'est pas la partie la plus importante de votre business plan. L'étude de marché, la cohérence équipe projet, la démonstration d'un vrai besoin de la part de vos clients et l'explication de votre solution et de votre stratégie ainsi que de votre business model sont beaucoup plus importants que la partie financière. La partie financière découle du reste de votre business plan. Les investisseurs savent pertinemment que cette dernière est probablement fausse car il est difficile de prédire avec précision le développement de votre société. Ils cherchent avant tout à investir sur un besoin identifié, une équipe solide et complémentaire et une solution attractive. La partie financière sert à démontrer votre sérieux et de base à la négociation sur la valorisation. Vous retravaillerez de toute façon cette partie avec certains financeurs pour vous mettre d'accord sur des objectifs de développement. 

 

On ne lève pas de fonds avec son business plan : VRAI ET FAUX

Un excellent business plan ne vous garantit pas de lever des fonds et certains projets (notamment au stade d'idée et nécessitant peu de fonds) peuvent lever des fonds sur la qualité de l'équipe et un bon PowerPoint. Mais dans la majorité des cas, vous aurez besoin d'un business plan solide pour parvenir à convaincre des financeurs de vous suivre vous plutôt que d'autres projets. 

Prochainement, nous listerons les autres mythes autour du business plan.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire