Pourquoi faut il engager un comptable quand on a une SARL?

Publie le 23 Juillet 2018 16:39

Dans les plus petites comme dans les plus grandes structures, les SARL ont l'obligation légale de tenir une comptabilité. Pour effectuer cette tache, le chef d'entreprise à le choix entre embaucher un comptable ou un expert comptable, ou alors, il peut opter pour gérer lui même sa comptabilité, il peut aussi sous-traiter en faisant appel à un cabinet d'expert comptable. S'il décide de se débrouiller seul, il est certain que le chef d'entreprise fera des économies. Toutefois cette solution demande rigueur et excellente maitrise des instruments de comptablité, sauf à s'exposer à des poursuites judiciaires. Maryse Patissier-Lompré, comptable chez CERFRANCE nous explique le rôle d'un comptable dans la gestion d'une SARL et pourquoi sa présence peut être indispensable.

Quelles sont les missions d'un comptable et pourquoi y avoir recours ?


Les principales missions du comptable, dans toutes les formes sociales c’est l’enregistrement des factures et des documents comptables. Ainsi que d’effectuer les diverses déclarations obligatoires à l’administration fiscale. Selon l'organisation de l'entreprise, les missions du comptable peuvent être plus étendues. Mais en principe, on retiendra qu'en plus des actes de comptabilité purs, le comptable à aussi une mission et un devoir de conseil au sein de l'entreprise pour laquelle il travaille.

Ce travail de conseil est particulièrement important notamment quand le comptable évolu dans une jeune entreprise; celle-ci aura rudement besoin de ses précieux conseils.

Le recours à un comptable est il une obligation dans le cadre d'une SARL


En général le recours à un comptable est fortement conseillé dans le cadre d’une SARL mais pas obligatoire. Dans la SARL les formalités comptables sont très lourdes et l’intervention d’un professionnel est une garantie contre les potentiels erreurs qui peuvent survenir lorsque certaines formalités habituellement réservées aux comptables, sont accomplis par des profanes.


En revanche il y a des cas de SARL où l’intervention d’un commissaire aux comptes est nécessaire et obligatoire selon les normes législatives.


S’il décide de recourir à un comptable en général, le chef d’entreprise peut hésiter entre embaucher un comptable ou un expert-comptable. Il faut savoir que seul le comptable peut être salarié de l’entreprise dans lequel il travail. L’expert quant à lui doit garder une son indépendance.

Sur le plan des compétences, on dira en général que le comptable réalise et enregistre les documents alors que l’expert valide et garantie la conformité des actes comptables réalisés aux textes légaux.

Qui pourra être tenu responsables pour les erreurs de comptabilité dans la SARL?


Le comptable peut  avoir des comptes à rendre à la SARL mais l’engagement de sa responsabilité en tant que professionnel ne sera possible que sous la condition que le chef d’entreprise lui ait transmis tous les documents et ait mis à sa disposition des moyens suffisant pour exercer correctement sa profession. On ne saurait engager la responsabilité d’un comptable s’il n’a pas eu connaissance des bons documents au bon moment.
Il faut aussi garder à l’esprit que l’entrepreneur qui décide de ne pas recourir à un comptable sera en revanche seul tenu responsable des erreurs de gestion ou des malversations qu’une autorité de contrôle pourrait déceler dans ses comptes.


Les inconvénients comptable d’une SARL 

L'autre raison pour laquelle une SARL devrait recourir à un comptable, c'est la lourdeur des obligations fiscales et comptables. De plus les textes et les outils qui permettent d'exécuter ces obligations sont généralement difficilement accessible au non-professionnels

Par exemple fiscalement : la société est assujettie à l’impôt sur les sociétés (l’IS). Les résultats ne sont donc pas imposés au niveau des associés mais au niveau de la société. Les associés quant à eux sont imposés sur le salaire qu’ils perçoivent (c’est le cas des gérants qui se rémunère via un salaire) et sur les dividendes versés au titre des revenus de capitaux mobilier. Cela donne un système fiscal assez complexe comparé à l’imposition au titre de l’impôt sur le revenu. Dans les sociétés soumises à l’impôt sur le revenu les associés sont simplement imposés selon leurs parts dans les résultats de la société, qu’ils décident ou non de le retirer.

le mot de la fin

La comptabilité est de plus en plus soumise à des normes changeantes. Le comptable est donc plus à même d’être au fait de ces changements. Si je devais donner un conseil aux entrepreneurs c’est de faire le sacrifice et de payer un comptable. C’est peut-être un effort à faire, mais mieux vaut avoir un comptable et être relativement tranquille que de faire tout seul quitte à risquer de commettre une erreur et de s’en rendre responsable.
La présence d’un comptable est d’autant plus nécessaire que la SARL a des associés. L’existence d’un comptable, permet d’avoir un point de neutralité et un organe qui ne favorise aucun des associés ; Ce point de neutralité qu’est le comptable, est un élément clé pour assurer la pérennité et la stabilité de la société.
 

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire