REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

La communication offline des entreprises online

Publie le 28 Juillet 2017 12:43

Référencement, publications sponsorisées… Pour les start-ups, tous les moyens sont bons pour faire parler de soi sur les réseaux sociaux, à tel point que nombre d’entre elles ne jurent plus que par une communication virtuelle. Notamment chez les entreprises en ligne, la tendance est claire : internet, tout internet, rien qu’internet. Pourtant, une bonne stratégie marketing passe surtout par une communication multicanale, du fait de la complémentarité des canaux offline et online. Ces derniers sont aujourd’hui surexploités, à tel point que Google est obligé de renouveler constamment les règles du grand jeu du référencement pour arriver à discriminer les sites. Voici quelques moyens à votre disposition pour faire parler de vous aussi « dans la vraie vie », et démontrer qu’une communication offline forcément coûteuse, ciblée et ennuyeuse, c’est avant tout un cliché.

communication offline et online

 

 

 

 

 

 

 

 

Les canaux classiques

L’avantage des canaux de communication offline pour une entreprise « virtuelle » réside en ce qu’ils permettent de booster votre communication sur internet, tandis que l’inverse n’est pas possible – d’où leur complémentarité. Comment ? En « laissant une trace » pour pousser l’internaute à venir vers le site, et non pousser le site à venir à l’internaute par l’intermédiaire des réseaux sociaux où l’enjeu est de retenir l’attention dans le scrolling incessant, car ce sont eux qui définissent les règles. 

Les canaux classiques tels que les plaquettes papier ou les cartes de visite permettent par exemple de ne pas vous perdre dans une boîte mail ou une liste téléphonique de contacts surchargés, et représentent un faible investissement. Par ce biais, vous vous faites connaître de votre public cible, et vous mettez toutes les chances de votre côté pour ne pas être l’instant d’après oubliés – c’est vous qui écrivez les règles. Pour aller à la rencontre de ce public cible, soyez présents dans des lieux directement liés à votre univers. Latouch par exemple, une start-up française spécialisée dans les boxes de vinyle, est présente à toutes les ventes éphémères de vinyles organisées en région parisienne, pour se faire connaître dans la communauté qu’elle souhaite toucher.

Mais vous pouvez aussi viser un public plus large et, à cet égard, l’affichage reste aujourd’hui encore un moyen privilégié de faire parler de vous. Une entreprise online bien établie voudra faire parler d’elle avec des affichages dans les lieux publics tels que le métro ou les centres commerciaux. Il faut compter une centaine de milliers d’euros pour une campagne d’envergure à Paris, mais les retombées en termes de visibilité sont incommensurables. Combien d’agences de voyage en ligne vous ont donné des envies de vacances avec des photos de plage dans le métro ? Combien d’applications de livraison de repas vous ont donné faim et envie de ne pas faire à manger ce soir ?

Faute de trésorerie, un affichage sauvage ou dans des lieux une fois encore spécifiquement reliés à votre univers (des restaurants pour une plateforme de livraison de repas par exemple) offre une visibilité bienvenue. Veillez néanmoins à produire de la qualité, tant esthétiquement que du point de vue des matériaux – notamment lors de distributions de flyers pour lesquels la qualité est un facteur discriminant - et imprimez responsable pour respecter l’environnement.


Osez l’originalité

Un canal original et interactif pour toucher un public large est le street marketing, qui peut aller de la distribution de flyers justement à la sortie du métro jusqu’à des événements sur des lieux de grand passage. La distribution de goodies, de produits dérivés en tout genre comme on peut aujourd’hui en faire à bas coût sur des sites comme helloprint France sont autant de moyens non seulement de se faire voir, mais aussi de « laisser une trace » - ce qui est de plus en plus difficile par les canaux de communication online, du fait de leur saturation.

Le cas d’école souvent cité est celui de Leetchi, spécialiste de la collecte de fonds pour organiser des événements, qui a fait parler d’elle en organisant les 40 ans de Florence et le pot de départ de Babas, deux inconnus, en pleine rue à Paris, avec gâteau géant et distribution de goodies. La campagne, largement relayée dans la presse et sur internet, explique en partie que 90% de sa clientèle provienne du bouche-à-oreille.

Le street marketing est un bon moyen aussi de (re)faire parler de vous, notamment au lancement d’une période sensible comme l’est l’été pour une marque de vêtements. La boutique en ligne néo-zélandaise Superette, a fêté l’arrivée des beaux jours en faisant des bancs de véritables tampons de telle sorte que s’assoir dessus lorsque l’on porte un short imprime sur nos cuisses « Short Shorts On Sale at Superette » - du marketing agressif mais efficace, en ce que les relais dans la presse crée du buzz et donc du trafic, puis des ventes.

Ou alors, si vous êtes établi mais que vous lancez un nouveau produit, il faut réussir à en faire parler et convaincre votre public de l’intérêt de celui-ci – une problématique par laquelle est passé le Bon Coin au lancement de sa régie publicitaire interne. La plateforme a alors mis en place, pendant une semaine, des cafés éphémères qui distribuaient gratuitement café et cupcakes à ses nouvelles cibles, devant les agences spécialisées dans l’achat d’espaces. 


Conclusion

Entreprises onlines, ne lésinez pas sur la communication offline. Que ce soit les canaux classiques, qui permettent de créer du trafic sur votre site en « laissant une trace », ou le street marketing, qui permet de faire parler de vous et d’aller à la rencontre de votre public, vous créerez la complémentarité nécessaire entre les différents canaux pour bénéficier d’une communication multicanale rentable et efficace.

Ajouter un commentaire