Ouvrir une boulangerie : les 5 étapes clés

Vous avez envie d'ouvrir votre boulangerie mais ne savez pas comment vous y prendre ? Par quoi commencer ?
Vous trouverez dans cet article une présentation de toutes les étapes et démarches nécessaires à l'ouverture de votre commerce. De la formation d'artisan boulanger à la demande de fonds en passant par l'immatriculation de votre société, on vous explique comment vous lancer !
 

Ouvrir une boulangerie : les 5 étapes clés

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ La formation requise

Pour avoir le titre de "Boulangerie", il faut que le dirigeant, un collaborateur ou un salarié de l'entreprise ait obtenu la qualification professionnelle d'artisan boulanger.

La formation la plus connue est le CAP Boulanger. Elle se fait en deux ans et permet d'apprendre à produire et présenter des pains et viennoiseries dans le respect des normes de qualité, d'hygiène et de sécurité en vigueur.

A la suite de cette formation, on peut passer une Mention Complémentaire en un an pour se spécialiser et gagner en compétence.

Pour les adultes en reconversion, il existe des formation accélérées pour passer ce CAP en 4 ou 6 mois.

Il est possible également de passer un Brevet Professionnel Boulanger, en 2 ans, pour acquérir les connaissance nécessaires à la gestion et au management d'une boulangerie.

Si vous n'avez pas de diplôme en gestion d'entreprise (Bac +2 en gestion, brevet de maîtrise,...) ou d'expérience de plus de trois ans en gestion d'entreprise vous devrez obligatoirement passer un stage d'initiation avant de pouvoir vous inscrire au répertoire des métiers. Ce stage a pour objectif de vous former à la comptabilité et à l'environnement économique, juridique et social de l'entreprise artisanale. La formation est organisée par la chambre des métiers de votre département.

 

2/ La définition du projet

Avant de vous lancer dans la recherche d'un local, il est indispensable de prendre le temps de définir précisémment son projet. Cette réflexion devra porter sur :

  • L'identité de la boulangerie : Quel nom ? Quel slogan ? Quel logo ? Quelle ambiance intérieure ?
  • Les produits proposés : Quels pains et viennoiseries ? Quelles pâtisseries ? Est-ce que je propose des produits de restauration légère (sandwichs, parts de pizzas, salades) ?
  • L'originalité : Qu'est-ce qui fait ma valeur ajoutée ? Comment je me différencie de la concurrence ? Qu'est-ce que je mettrai en avant dans ma communication ?

Se poser toutes ces questions vous aidera à savoir ce que vous recherchez réellement pour votre commerce. Vous pourrez alors commencer à chercher un local/fonds de commerce à acquérir.

 

3/ Le choix de l'emplacement et l'étude de marché

Le choix de l'emplacement et de la zone de chalandise correspondante est crucial pour une boulangerie.

Afin de vous assurer que votre emplacement est pertinent, vous devrez réaliser une étude de marché. Cette étude aura pour objectif  de mesurer la pertinence de votre projet : avec l'emplacement choisi, combien aurai-je de clients chaque jour ? Quel sera le profil de ces clients ? Leur panier moyen ?...

Vous aurez alors une meilleure connaissance de votre lieu d'implantation, de votre concurrence et de votre clientèle. Cela vous aidera à définir votre stratégie et à réaliser les premières prévisions financières de votre commerce.

 

4/ Les démarches administratives

Vous devrez commencer par choisir votre statut juridique. Pour ce faire, vous devez vous poser certaines questions

  • Est-ce que j'ai envie de séparer mon patrimoine personnel de celui de l'entreprise ?
  • Vais-je apporter de l'argent personnellement ?
  • Est-ce que j'entreprends seul ou je m'associe ?
  • Quel régime fiscal je souhaite adopter ?
  • ...

Une fois que vous aurez répondu à ces questions et trouvé le statut juridique qui convient le mieux à votre situtation (SARL ? EURL ?...) il vous faut rédiger les statuts de votre société puis les enregistrer auprès du service des impôts.

Vous pourrez alors déposer les fonds de votre capital social qui seront débloqués quand la société sera immatriculée.

Renseignez-vous auprès de l'INPI pour savoir si le nom de votre boulangerie n'est pas déjà une marque déposée par une entreprise du même secteur, auquel cas il faudra le modifier.

Enfin, une fois que toutes ces démarche sont effectuées, vous pouvez vous immatriculer au répertoire des métiers (le stage d'initiation à la gestion doit avoir été réalisé avant cet enregistrement).

 

5/ La rédaction du business plan et la recherche de fonds

Si vous ne pouvez pas assurer vous-même l'apport nécessaire à l'ouverture de votre boulangerie, il vous faut demander des fonds auprès de banques ou d'investisseurs.

Pour ce faire, vous devez leur présenter un business plan qui détaille votre projet, votre équipe, votre étude de marché et vos prévisions financières. L'objectif de ce business plan est de montrer que votre commerce est viable et rentable et que vous serez ainsi en mesure de rembourser votre prêt.

Pour vous aider dans cette rédaction, nous avons réalisé un modèle de business plan qui répond spécifiquement aux demandes des banquiers et investisseurs pour l'ouverture d'une boulangerie. Vous pouvez le retrouver ici.

 

Conclusion

Prenez le temps de la réflexion pour réaliser chacune de ces étapes. Une étude de marché baclée, un mauvais choix de statut juridique ou encore un business plan mal préparé peuvent mettre à mal l'ouverture et la gestion de votre boulangerie sur le long terme. Pas de précipitations donc.

Vous pouvez, consulter notre dossier sur l'ouverture d'une boulangerie pour vous aider dans votre lancement.

 

 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire