REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

10 leçons sur le business plan et la levée de fonds

Publie le 05 Janvier 2016 10:49

Voici les 10 principales leçons que nous avons pu tirer sur le business plan et la levée de fonds, suite aux accompagnement réalisés.

 

2015 et le business plan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I. Il est souvent préférable de rédiger son Business Plan après le lancement de son entreprise.

Il est moins efficace d’écrire son plan d’affaires avant le lancement de son entreprise que de le rédiger après le lancement de son projet. Il n’est pas nécessaire que le projet soit parfait immédiatement. Lancez dans un premier temps une version bêta, c'est à dire une version test qui permette de rencontrer rapidement des clients. Vous expérimentez ainsi votre marché, vous obtenez des clients et si besoin, vous adaptez votre projet pour l'améliorer… Ensuite, vous pourrez rédiger votre Business Plan : vous avez alors des justifications pertinentes à vos hypothèses et vous pouvez demander un financement avec un maximum d’arguments.


Par exemple, quand vous faites votre prévisionnel financier sous excel, vous devez calculer votre coût d’acquisition client pour prévoir vos ventes. Pour calculer ce coût d’acquisition client, il vous faut plusieurs hypothèses qui ne se trouvent pas théoriquement : 

  • Connaître le coût de votre campagne Facebook, 
  • Le coût Adwords total,
  • Leur rentabilité... 

Attendez donc d'avoir suffisamment d'informations à disposition avant de vous lancer dans un business plan théorique.


II. Le Business Plan, ce n’est pas que de la planification financière !

La partie financière d’un Business Plan recèle beaucoup d’informations :

  • Vos prix de vente,
  • Votre coût d’acquisition client,
  • Votre point mort,
  • Votre rentabilité,
  • Votre besoin de financement,
  • …etc.

Mais d’autres informations sur votre projet sont tout aussi pertinentes dans un Business Plan : le CV et la complémentarité des associés, les réalisations au préalable, l’étude de marché, … Ces informations intéressent également les investisseurs ! En effet, les chiffres indiqués dans votre partie financière sont justifiés par ce que vous rédigez dans votre Business Plan. Si vous indiquez que vous vendez vos T-Shirts 25 €, c’est parce que votre étude terrain et votre stratégie vous y ont menés. Si votre Coût d’Acquisition Client s’élève à 30 €, c’est parce que vous avez étudié le coût du référencement sur internet, le coût des campagnes Facebook,…

III. Le Business Plan, ne mentez pas !

coach en business plan et levée de fonds

Dans un Business Plan, on a tendance à être très optimiste pour intéresser les investisseurs et les potentiels financeurs. Alors, on augmente le nombre de clients, la progression du chiffre d’affaires, on réduit le coût d’acquisition client, les salaires et le coût des communications. Mais, quand vous vous retrouverez avec des investisseurs qui ne vous font plus confiance et ne souhaitent plus investir lors d'un second tour car vous réalisez 1 million d’euros de chiffre d’affaires au lieu de 10 au bout de 5 ans, vous regretterez ces petits mensonges…Alors, soyez ambitieux mais restez réalistes.

IV. Le Business Plan permet à l'entrepreneur de réfléchir en profondeur à sa stratégie

Le Business Plan n’est pas uniquement utile aux financeurs. C’est également un outil pour l’entrepreneur. Cela lui permet de mettre à plat sa stratégie, ses hypothèses et d’avoir un document écrit qui décrit les actions de chacun dans la société. Par conséquent, cela donne une ligne de conduite professionnelle et rigoureuse. Avoir un Business Plan, cela peut vous éviter la faillite ! Si lors de cette mise à plat, vous vous rendez compte que vous allez dans le mur, que vous manquerez de trésorerie au bout de 6 mois suite à l'accroissement de votre besoin en fonds de roulement, alors il sera temps de changer de stratégie ou de trouver un financement adéquat. Votre Business Plan aura sauvé votre entreprise

V. L’Executive Summary est le faire-valoir de votre Business Plan !

Quand vous cherchez à obtenir des fonds par des fonds d’investissement, vous devez d'abord fournir l’Executive Summary. Ils liront ce document pour estimer si votre projet est digne de leur être présenté. Cet Executive Summary représente la première impression que vous donnerez aux investisseurs.
Lorsque nous travaillons de pair avec des investisseurs, nous leur demandons de relire le Business Plan pour connaitre leurs recommandations. La plupart du temps, leurs recommandations reposent entièrement sur l’Executive Summary, preuve que c’est ce qui leur importe le plus. Le reste du Business Plan est rediscuté lors des entretiens.

VI. A chaque interlocuteur son Business Plan

Ne gardez pas le même Business Plan pour tous vos interlocuteurs. Si vos planifications financières, vos justifications et le marché restent les mêmes, la présentation que vous en ferez ne sera pas identique. Les points sur lesquels vous devez insister ne sont pas les mêmes. Pour vous, le Business Plan n’est vraiment intéressant que pour son côté stratégique. Pour un banquier, l’intérêt du Business Plan réside principalement dans :

  • L’étude de marché
  • Le niveau de votre Capacité d’Autofinancement.
  • Votre capacité à rembourser un emprunt
  • Le niveau de risque pris
  • Les collatéraux

Pour les investisseurs, potentiels associés, le Business Plan doit montrer l’ensemble du projet. Ils en estiment ainsi la cohérence, la stratégie,… comme vous le feriez à leur place. Ils vont mesurer le couple risque/rendement.

VII. La levée de fonds doit être prévue et planifiée

Une levée de fonds, cela prend 6 mois minimum. Sur cette période, votre charge de travail sera décuplée : vous devrez vous occuper de la levée et de votre entreprise. Les objectifs inscrits dans le Business Plan doivent être atteints sur 6 mois pour convaincre les investisseurs notamment. En plus, en levant des fonds, vous réduisez votre part dans le capital en général. Si vous n’avez pas prévu cela, vous risquez de vous faire évincer de l’entreprise sans vous en rendre compte. La valorisation de votre entreprise est une étape à réaliser avant votre levée de fonds.

VIII. La levée de fonds, oui, mais au bon moment !

Suite à une levée de fonds, votre monde d’entrepreneur fait de liberté totale s’écroule. Vous n’êtes plus le chef incontesté du projet : vous devez être attentif à ce que disent les investisseurs. Vous avez des comptes à leurs rendre. En bref, vous perdez une partie de votre liberté. La question du timing est donc essentielle. Trop tôt ? Vous ne convaincrez personne. Trop tard ? Vous aurez peut être le couteau sous la groge et ne saurez pas négocier correctement la valorisation de votre entreprise. N'oubliez pas : On ne lève pas des fonds pour lever des fonds mais pour passer d'une étape à une autre. Posez-vous toujours ces questions : 

  • Puis-je continuer sans fonds supplémentaires?
  • Pourquoi est-ce que je lève ces fonds?
  • Ou serai-je dans 3 ans grâce à ces fonds? 
  • N'ai-je pas des objectifs à atteindre avant de lever ? 

 

IX. La levée de fonds ne signifie pas jackpot personnel

En effet, ce n’est pas parce que vous avez levé 2 millions d’euros que vous êtes plus riche. D’abord, vous avez cédé des parts à vos investisseurs lors de la levée de fonds. Ensuite, cela peut prendre du temps avant que vos revenus augmentent, c'est loin d'être automatique. Enfin, la valorisation de votre entreprise suite à une levée de fonds est.. virtuelle. Vous n'encaisserez la plus value que lors de la revente de vos parts. 


Supposons que vous ayez une usine de préfabriqués bétons. Vous levez des fonds pour rénover votre usine, avoir de nouvelles machines et ainsi rendre vos ouvriers plus efficaces. Vous cédez ainsi 49% de votre capital. Vous faisiez 200 millions d’euros de chiffre d’affaires et 150 000 euros de résultats. Avec cette rénovation, vous réalisez 300 millions d’euros de chiffre d’affaires et 250 000 euros de résultats. Votre rentabilité augmente de 7.5 % à 8.3 %. Pourtant, la part de revenus qui pourrait vous revenir est plus basse qu’avant : 125 000 € au lieu de 150 000 €.


X. La levée de fonds est un marathon usant

Déjà, pendant les 6 mois de la levée de fonds, vous avez une double charge de travail. Vous devez gérer la levée de fonds et les rendez-vous avec les investisseurs de front avec l’activité de votre entreprise. Il arrive souvent que les entrepreneurs craquent et demandent l’aide de leveurs de fonds pour supporter cette nouvelle charge de travail. Cependant, la levée de fonds apporte de nouveaux objectifs et s’accorde avec votre nouvelle ambition. En général, la levée de fonds va de pair avec une hausse de la masse de travail. Vous voulez réaliser 1 million d’euros de chiffre d’affaires dans cinq ans. Vous n’en faisiez que 200 000 l’an dernier avec vos deux salariés. Vous multipliez par cinq la charge de travail. Même si vous augmentez le nombre de salariés que vous avez, votre responsabilité sur la levée de fonds vous mènera nécessairement à augmenter votre masse de travail.

Catégorie: 

Ajouter un commentaire