> Le blog des entrepreneurs > Entrepreneurs, vous risquez de vous brûler les ailes

Entrepreneurs, vous risquez de vous brûler les ailes

Vous souhaitez faire une levée de fonds pour financer votre startup ? Quels sont les documents à présenter aux investisseurs ? Comment valoriser votre startup ? Nous avons interviewé Paris Business Angels pour en savoir plus sur leurs processus de sélection et sur leurs critères d’investissement.

Vous souhaitez faire une levée de fonds pour financer votre start-up ? Quels sont les documents à présenter aux investisseurs ? Comment valoriser votre startup ? Nous avons interviewé Paris Business Angels pour en savoir plus sur leur processus de sélection et sur leurs critères d’investissement.

I. Paris business angel, investir et s’investirparis business angel

Paris Business Angels est l’un des premiers réseaux de Business Angels en France. Il a été créé en 2004 et les 150 membres qui composent le réseau ont levé plus de 30 millions dans près de 200 startups à ce jour. Paris Business Angels intervient pour l’essentiel en phase d’amorçage sur des tours de table allant de 200 K€ à 1 M€ seul ou en co-investissement.   <p
Avec un taux de survie des startups de notre portfolio de 82% à 5 ans, les Business Angels de notre réseau sont un réel facteur de succès pour les entrepreneurs.

 

II.  Un processus de sélection exigeant : sur 600 dossiers envoyés, une vingtaine de startups lèveront des fonds chez Paris Business Angels

 

Avant de pouvoir lever chez Paris Business Angels l’entrepreneur doit avoir conscience que la recherche de fonds est chronophage, mais que sans fonds l’entreprise ne pourra pas évoluer aussi rapidement que prévu.

 

a. Envoi d’un dossier : executive summary, pitch deck et Business plan détaillé

 

Aujourd’hui de plus en plus de jeunes pousses voient le jour chaque année. La concurrence n’en est que plus accrue. L’équipe des permanents de Paris Business Angels traite près de 600 dossiers par an. La pré-sélection se fait sur la base des documents fournis par les entrepreneurs : un executive summary, un pitch-deck ainsi qu’un business plan détaillé présentant notamment le compte de résultat, les prévisions financières ainsi qu’un plan de financement.

 

b. Rendez-vous de 10 minutes avec les investisseurs

 

Parmi ces dossiers, 150 passent la pré-sélection et passent en pitch devant nos investisseurs qui se réunissent une fois toutes les deux semaines. Ce premier pitch est un format classique de 5 minutes de présentation, 5 minutes de question/ réponse. Ce premier passage est suivi ou non par une instruction. Si un ou plusieurs membres investisseurs sont intéressés par le dossier ils choisiront de l’instruire pour le réseau.

 

c. L’instruction

 

L’instruction se matérialise par 2-3 rendez-vous physiques pendant lesquels les instructeurs discutent avec les entrepreneurs de la stratégie adoptée, des perspectives envisagées, des opportunités de sortie, traitent conjointement de la valorisation et rédigent le pacte d’actionnaire qui liera les entrepreneurs avec les futurs investisseurs.

 

d. La plénière

 

Lorsque cette étape d’instruction est validée, la startup passe une deuxième fois devant les investisseurs lors de la plénière sous un format plus long : 20 minutes de présentation et 10 minutes de question/ réponse. Ce format facilite les interactions et les discussions et permet aux porteurs de projets de présenter plus en détails le projet. Lors de ce passage les instructeurs présentent le travail accompli lors des réunions et émettent un avis critique sur les raisons d’investir. La plénière permet aux membres qui suivent le dossier de confirmer leurs intentions d’investissement et de fédérer un maximum de Business Angels autour du projet.

 

e. Réunion entre les investisseurs et signature du pacte d’actionnaire

 

A la suite de cette plénière, une réunion est organisée avec les investisseurs intéressés pour concrétiser leurs intentions, signer le pacte et convenir du versement des fonds.
A la fin du processus seule une vingtaine de startups lèvent chez Paris Business Angels.

III. Le Business plan doit être soigné et clair

 

Tout d’abord il est important que le BP soit bien rédigé est bien présenté. Nous passons peu de temps lors de la pré-sélection et ainsi il convient donc d’apporter un grand soin à l’organisation et à la réalisation du BP.
L’investisseur va regarder 3 choses :

  • L’équipe : L’équipe est la clé de réussite du business. Un investisseur investit sur une équipe plutôt que sur un projet. L’équipe est-elle complémentaire ? La complémentarité des compétences doit être au service des missions de l’entreprise. Il y a encore beaucoup d’entreprises qui manquent de bons commerciaux pour vendre leur service.
  • Le marché et la concurrence : Ce n’est pas parce qu’il existe un service qu’il existe en retour naturellement un marché. Nous allons étudier le marché actuel et son évolution en vérifiant qu’il ne soit pas saturé et en s’assurant que les tendances futures sont optimistes. Une étude approfondie de la concurrence sera réalisée.
  • La stratégie : La stratégie de commercialisation est à l’origine de tout business. Lorsque l’on monte son entreprise il faut penser « lean ». S’attaquer à un premier canal de commercialisation, le valider, puis s’attaquer au deuxième. La stratégie de commercialisation est intimement liée à la stratégie d’acquisition client et à la stratégie marketing.

IV. Le prévisionnel financier doit s’étendre sur 5 ans

Nous attendons dans le prévisionnel financier des perspectives à 6 mois – 1 an et 5 ans.
Même si dans les faits les perspectives à 5 ans ne seront jamais réalisées, il est important d’évaluer la potentielle scalabilité du modèle. Cela nous permet aussi d’évaluer le pragmatisme de l’entrepreneur. Espérer 30 millions à 5 ans est sûrement un peu exagéré, à l’inverse communiquer sur 1 ou 2 millions pourra vous desservir.

V. Pour valoriser une start-up, la détermination des besoins en capital est la méthode à privilégier

Oui il est important de parler de valorisation. Même si de nombreux entrepreneurs aujourd’hui s’attaquent à cette question en calculant leur valorisation via les méthodes de discounted cash flow (DCF) ou celle des comparables, la seule vraie méthode à ce stade de développement est la méthode selon les besoins de financement, d’où l’importance d’un plan de financement détaillé. L’entrepreneur établira un détail précis de ses besoins en capital, suite à quoi il évaluera la part de capital qu’il souhaitera céder aux investisseurs. C’est sur cette base et grâce à un simple produit en croix que l’entrepreneur pourra avoir une idée de la valorisation de son entreprise.

La simple et bonne raison pour laquelle la méthode des DCF n’est pas applicable est qu’elle se base sur l’évaluation des flux de trésorerie futurs et par définition une startup n’a aucune certitude sur ses perspectives financières.
Par ailleurs, la méthode de comparable n’est pas non plus applicable car il est à ce stade impossible de trouver une entreprise au même stade de développement, avec une activité similaire, cherchant la même somme et ayant les mêmes conditions que sa propre entreprise.

Même s’il est dans votre intérêt de ne pas réduire votre valorisation à un prix trop faible, attention toutefois aux valorisations trop hautes, elles peuvent grandement complexifier les tours suivants. Les fonds qui suivent des entrepreneurs sur n’importe quelle valorisation ne leurs rendent pas forcément service car personne ne souhaitera suivre en cas de seconde levée.
A vouloir voler trop haut de nombreux entrepreneurs se brûlent les ailes de la passion trop rapidement.

V. Les 3 principaux critères des business angels : l’équipe, la stratégie et les perspectives de sortie

  • Tout d’abord il est important que le BP soit bien rédigé est bien présenté. Nous passons peu de temps lors de la pré-sélection et ainsi il convient donc d’apporter un grand soin à l’organisation et à la réalisation du BP.
    L’investisseur va regarder 3 choses :

        • L’équipe : L’équipe est la clé de réussite du business. Un investisseur investit sur une équipe plutôt que sur un projet. L’équipe est-elle complémentaire ? La complémentarité des compétences doit être au service des missions de l’entreprise. Il y a encore beaucoup d’entreprises qui manquent de bons commerciaux pour vendre leur service.
        • Le marché et la concurrence : Ce n’est pas parce qu’il existe un service qu’il existe en retour naturellement un marché. Nous allons étudier le marché actuel et son évolution en vérifiant qu’il ne soit pas saturé et en s’assurant que les tendances futures sont optimistes. Une étude approfondie de la concurrence sera réalisée.
        • La stratégie : La stratégie de commercialisation est à l’origine de tout business. Lorsque l’on monte son entreprise il faut penser « lean ». S’attaquer à un premier canal de commercialisation, le valider, puis s’attaquer au deuxième. La stratégie de commercialisation est intimement liée à la stratégie d’acquisition client et à la stratégie marketing.

V. Les 3 conseils de Marin de Saint Chamas, délégué général de Paris Business Angels

1. Il est aujourd’hui indispensable de ne pas lever trop tôt et de se lancer dans le processus de levée de fonds une fois le concept et le marché validés et ainsi pouvoir justifier des tractions appréciables par les investisseurs. Pas la peine de venir avec uniquement un pitch en main. Nous n’investissons pas dans les projets Power Point.

2. Etablissez un plan de financement détaillé selon vos besoins. Cela permettra de vous assurer que les fonds que vous recherchez sont bien nécessaires, sinon vous vous essoufflerez rapidement. La levée de fonds est une phase consommatrice de temps et d’énergie, attendez-vous à mettre votre activité commerciale de côté pour un temps. Mettez-vous à 100% dans le processus, consolidez votre « pack-investisseur » et prenez le temps de rechercher de vrais business partners. Ils seront la clé de votre réussite.

3. Soyez passionné. Cela peut paraitre simple mais souvenez-vous, les investisseurs investissent dans une équipe plus que dans un produit. Votre passion est votre meilleure chance de réussite. Que ce soit lors de vos pitchs, lors des réunions d’instruction, d’échange ou de négociation c’est à vous de transmettre aux investisseurs la passion que vous mettez dans votre société. On reconnaît très rapidement les entrepreneurs passionnés et c’est avec ceux-là que les Business Angels de notre réseau souhaitent d’associer.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Levée de fonds
Le tableau de bord de vos prévisions financières

Lors de la rédaction de votre business plan, la construction de vos prévisions financières est un des passages obligés pour répondre aux attentes des financeurs. Ces prévisions sont essentielles quant au montant de levée de fonds ou d'un prêt. Dans vos prévisions, certains éléments doivent être mis en valeur, et cela à travers un tableau de bord. Que doit-il contenir ? Combien d'éléments faut-il y inclure ? Comment le construire ? Toutes les réponses vous sont données dans cette fiche pratique

Découvrir
Levée de fonds
Financer son entreprise : 7 techniques

Vous avez envie de créer votre entreprise mais vous n'avez pas l'investissement nécessaire? Nous vous proposons 7 méthodes pour obtenir les fonds qui vous permettront de financer votre projet.

Découvrir
Valorisation
10 erreurs à éviter lors de la valorisation de votre société

Qu’est-ce la valorisation d’une société ? Pourquoi la valoriser ? Quelles sont les méthodes de valorisation ? Quelles sont les erreurs pouvant être commis pendant la valorisation ?  

Découvrir
Valorisation
La valorisation lors d’une levée de fonds

Valoriser son entreprise avant une levée de fonds est une étape délicate. Quelles méthodes sont à privilégier pour de jeunes entreprises ? Quel est le moment opportun pour en parler aux investisseurs ? Pauline Laigneau, la cofondatrice de Gemmyo répond à ces questions.

Découvrir

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Contactez un expert en business plan et levée de fonds