Ouvrir un camping, les clés pour réussir

Publie le 28 Juillet 2016 15:19

Vous souhaitez ouvrir un camping? Est-ce vraiment une activité rentable? Quels sont les facteurs qui permettent à un camping d'augmenter sa profitabilité? Une clientèle renouvelée et une image plus moderne sont les deux facteurs qui expliquent la reprise du secteur des campings. En effet, depuis 2010, la tendance est à la hausse aussi bien  en termes de revenus des campings et qu’en termes de taux de remplissage. Voyons ensemble les raisons pour lesquelles investir dans un camping se révéler rentable.

 

Camping

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un marché redynamisé

Le marché des campings en France se réjouit des 109,743 millions de nuitées enregistrées en 2014. Cette performance représente une hausse de +0,30%. Parmi les régions qui supportent la croissance du marché, nous avons le littoral atlantique et la Basse-Normandie.

Camping

 

 

 

 

 

 

Au niveau européen, la France possède le plus grand parc du continent avec 8 256 établissements ouverts à la clientèle et pas loin de 438 millions d’euros d’investissement en 2014, soit environ 15% du chiffre d’affaires du secteur. À l'échelle mondiale, la France est le deuxième marché derrière les États-Unis.

Paradoxalement, l’un des facteurs expliquant ce dynamisme est la crise. Cela fait maintenant plus de 20 ans que les campings sont restés fidèles à leur modèle initial : proposer au plus grand nombre des logements touristiques à des tarifs très accessibles. Ainsi, la population française n’ayant plus les moyens d’aller à l’étranger, est venue remplir les campings aux quatre coins de la France. Avec une relative stabilité du prix des séjours, la clientèle française est restée fidèle et représente aujourd’hui 60% des visiteurs.

Toutefois, un autre facteur, beaucoup plus important, est à l’origine de cette reprise du marché : l’innovation.

L’innovation et la montée en gamme de la clientèle

Les lourds investissements dans le secteur se traduisent par une montée en gamme des établissements. Des innovations ont été réalisées afin d’améliorer le confort et le cadre de vie de la clientèle. Si l'emplacement nu reste la solution d’hébergement préférée des visiteurs, la profession a toutefois développé ces 20 dernières années des hébergements aménagés (Mobil-homes, cabanes en bois…). Cette initiative fait écho à la demande d’une clientèle qui ne souhaite plus ramener tout son mobilier avec elle en vacances. Une stratégie payante car elle attire chaque année toujours plus de clientèle. L’offre s’est encore davantage différenciée, vous pouvez aujourd’hui dormir dans une cabane dans les arbres ou alors à l’intérieur du cockpit d’un avion.

Niveau ambiance, la profession a également innové en proposant des séjours à thème : village western ou polynésien par exemple. Toutefois l’une des plus importantes innovations provient des services proposés : piscine, toboggan aquatique, épicerie, bar, restaurant, wifi etc. Les clients ont l’embarras du choix.

L’une des conséquences premières de cette forme innovation est la montée en gamme de la clientèle. Ainsi les réservations pour les campings 3, 4 ou 5 étoiles ont connu une croissance conséquente et constituent 45% du parc français.


Une rentabilité confortable

Selon le président de la FNHPA, les 8 256 campings du territoire ont engendré en 2013, un chiffre d'affaires de 2 milliards d’euros, soit le double de la performance réalisée en 2000. Et pour cause : aux habitués des campings, se sont ajoutés des familles au niveau de vie aisé. Ainsi, même si les tarifs restent stables pour les logements d’entrée de gamme, la tendance est plutôt à la hausse pour les hébergements dépassant 3 étoiles.

Un camping est capable de générer jusqu’à 45 % d’excédent brut d’exploitation.  Un emplacement à plus de 3 étoiles, avec un mobil home, rapporte en moyenne 1 000 euros par semaine de chiffre d’affaires. Du côté des coûts, ils sont majoritairement constitués de frais de personnel et de dotations aux amortissements. Or ceux-ci sont maitrisés notamment grâce aux économies d’échelles. Notons de plus que les dotations aux amortissements sont des charges non décaissables, donc sans impact sur votre trésorerie. Cette rentabilité est accrue pour les établissements plutôt haut de gamme présents sur les littoraux.

Pour illustrer ce propos prenons l’exemple de Homair, leader du secteur avec 8 500 mobil-homes en France. Son directeur financier, Jérôme Destoppeleir, affirme employer jusqu’à 1 000 personnes en période estivale, pour générer un chiffre d’affaires de 66 millions d’euros en 2013 ainsi qu’un résultat net de 4 millions d’euros.

Notons que la saison ne dure pas plus de sept mois. En effet, la majorité des établissements ferment de la Toussaint jusqu’au printemps. Ainsi, pour booster les taux de remplissage, de plus en plus de campings proposent d’accueillir des séminaires d’entreprise. Alors, si vous souhaitez ouvrir un camping, n'hésitez pas à utliser notre modèle de business plan dédié à ce secteur.
 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire