REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Les 5 raisons de refus d'un emprunt

Vous êtes dans l'aventure de l'entreprenariat? Vous souhaitez obtenir un crédit auprès d'une banque? Vous savez qu'il est difficile d'obtenir un prêt et vous souhaitez savoir pourquoi? Voici les 5 raisons les plus courantes de refus d'un emprunt, pour que vous puissiez vous adapter et construire un dossier solide afin de maximiser vos chances d'obtenir ce que vous voulez. 

emprunt refusé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Seulement 1 entrepreneur sur 4 passe par une banque pour décrocher son premier financement. Pourtant ces crédits peuvent être très rentables pour ces banques, il ne faut donc pas hésiter à les solliciter si vous avez besoin de financement. Contrairement aux fonds d'investissement et aux Business Angels qui ont pour vocation de prendre des risques, les banques sont averses au risque et cherchentà le limiter au maximum. La majorité des raisons de refus d'un emprunt professionnel sont liées à cet aspect.

Les risques excessifs de votre dossier refroidissent les banques à vous accorder un emprunt

Les banques ne sont pas là pour prendre des risques, nous l'avons déjà dit, et cela a été accentué avec la régulation récente suite à la crise de 2008. En effet, contrairement à d'autres organismes de financement comme les fonds, les banques n'ont pas de participation sur le résultat de l'entreprise à laquelle elles prêtent leur argent ou d'intérêt sur le bénéfice, tout ce qu'elles veulent c'est récupérer leurs intérêts et leur capital à la fin de l'échéance du crédit, et ce avec la plus grande certitude possible. Si le risque est trop élevé pour la banque, elle ne sera pas interessée. Ainsi, si votre projet vient juste d'être lancé, ou pire encore, si ce projet est encore au stade d'idée et pas encore développé, la banque sera très réticente à vous accorder un prêt, mais il ne faut pas se limiter et quand même tenter les banques. En cas de refus, il vaut mieux se diriger vers d'autres types de financement.

Pour limiter le risque auprès d'une banque, vous pouvez et devez jouer sur le critère de l'apport personnel. En effet, l'apport personnel des entrepreneurs dans leur projet est souvent jugée insuffisant par les banques. En général, on préconise un minimum de 10% d'apport personnel, c'est un minimum, en dessous votre dossier risque même de ne pas être lu, 20% d'apport personnel rassurera les banques, et plus cet apport en pourcentage est important, plus votre dossier sera intéressant. Dans les faits, un projet au stade d'idée et sans collatéral nécessitera un apporte de 50%. En effet, un apport personnel élevé témoigne d'un investissement élevé de l'entrepreneur dans son projet, il se mouille comme on dit, et puisqu'il investit ses deniers personnels, la banque se dit qu'il fera tout pour réussir. Plus l'apport personnel est élevé, moins l'apport de la banque l'est en proportion du priejt et plus le risque diminue. En lien avec l'apport personnel pour limiter le risque, ce sont vos garantis en cas de défaut de paiement si un incident survient, il est souvent bon de faire apparaître cela dans votre dossier.

Le manque de confiance de la banque dans votre projet

Lorsque vous solliciterez une banque pour obtenir un emprunt, cette dernière analysera votre projet avec précision, et ce, dans les moindres détails. Pour décider si oui ou non, elle vous accorde cet emprunt, et vous confie une certaine somme d'argent, elle doit avoir confiance dans cela. Si elle n'a pas confiance, le prêt ne sera pas accordé. Ainsi, votre business plan doit être bien réalisé pour construire et donner cette confiance à votre interlocuteur que sera la banque. Tout d'abord, il faut que votre projet soit présenté de façon simple et synthétique, pour que la banque, qui n'est pourtant pas spécialiste de votre domaine, puisse comprendre facilement les grandes lignes du projet. Il faut donc convaincre, montrer la viabilité de l'affaire, démontrer l'existence du marché, présenter sa valeur ajoutée et sa différenciation sur le secteur, et bien d'autres choses encore... Tout cela se doit d'être justifié.

Pour rédiger un business plan crédible et convaincant, lisez notre dossier dédié au business plan :  https://www.my-business-plan.fr/dossier-1-faire-un-business-plan

Le manque de confiance de la banque envers l'entrepreneur

On a dit qu'un crédit était une marque de confiance envers l'entrepreneur et son projet. Quand on pense aux Business Angels qui investissent dans un projet mais surtout sur une équipe, on se rend compte de l'importance du porteur de projet, cette personne peut parfois être plus importante que le projet lui-même. Si la banque n'a pas confiance envers l'entrepreneur, elle ne lui confiera pas son capital. Qu'est-ce qui fait un bon entrepreneur pour une banque? Un bon entrepreneur est un entrepreneur qui mène à bien son projet. Il faut montrer son implication dans le projet, et sa volonté d'aller au bout des choses, et que la banque percevra ses intérêts et récupèrera son capital. Un entrepreneur qui investit beaucoup de fonds personnels dans son projet, en plus de réduire l'implication de la banque et donc de réduire le risque encouru, montrera à la banque son investissement dans le projet. La banque aura plus confiance dans un projet comme cela que dans un projet sans apport personnel, où le porteur de projet aura donc moins à perdre. 

Le profil de l'entrepreneur est également important pour susciter la confiance des banques. L'âge d'or de l'entreprenariat pour les banques se situe entre 30 et 35 ans, après quelques années d'expérience professionnelles avec des responsabilités réussies, ce qui témoignera d'une certaine expérience nécessaire pour mener des projets à bien. Avoir travailler dans le secteur d'activité est également un point positif puisque cela laisse imaginer une expertise dans ce domaine. Les antécédents médicaux peuvent également être regardés. Votre situation bancaire personnelle est également un critère important, la banque pourra éplucher vos comptes, regarder si vous avez déjà eu des problèmes avec certaines échéances, si vous avez eu des découverts, si vous êtes inscrit au FICP, fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers... afin de déterminer si vous êtes un mauvais ou un bon payeur. Tout cela n'est pas rédhibitoire, et il y a toujours des solutions pour dépasser certains critères qui peuvent être jugés problématiques, même si certains éléments permettent de rassurer les banques. Il faut surtout montrer la conaissance de son projet, et apporter les bonnes réponses aux questions des banques, pour montrer que le projet est étudié et réfléchi.

La capacité de remboursement de l'emprunt est insuffisante

Le risque de la banque doit être minimal, c'est la clé pour obtenir un emprunt dans un projet entreprenarial, on ne le répètera jamais assez. La banque regardera donc votre capacité de remboursement. Si celle-ci n'est pas suffisante, le prêt ne sera pas accordé. Pour déterminer cette capacité, la banque regardera vos tableaux prévisionnels, vos comptes de résultat. Est-ce que vous serez dans la capacité de dégager suffisamment de revenus pour rembourser les intérêts? Est-ce que vos hypothèses sont réalistes? Est-ce que vos objectifs sont réalisables? Les hypothèses sont-elles justifiées? Voilà toute une liste de questions dont la réponse doit être positive pour obtenir un emprunt. Par ailleurs, la banque regardera ce qu'il se passe si vos hypothèses diminuent, pour savoir si vous serez toujours capable de rembourser l'emprunt. Le ratio clé pour la banque reste la CAF ou capacité d'autofinancement. Pour en savoir plus sur ce ratio, lisez cette fiche pratique sur la caf :  https://www.my-business-plan.fr/banquier-caf

Si l'entreprise est déjà existante, vos comptes seront épluchés. Pour obtenir un emprunt, il vaut mieux ne pas avoir d'autres échéances de ce type en cours, ou du moins qu'elles soient minimales. Le ratio d'endettement est donc regardé, ainsi que tous les déséquilibres financiers possibles.

L'objet n'est pas finançable par un prêt auprès d'une banque

Certaines dépenses ne peuvent pas être couvertes par un prêt bancaire. Inutile donc de demander de l'argent auprès d'une banque pour financer certaines charges, le prêt vous serait refusé. En priorité, les banques investissent dans des projets avec des besoins liés au fonds de roulement, au cycle d'exploitation. Tout ce qui ne rentre pas dans ce domaine aura donc moins de chance d'être financé, comme par exemple les frais marketing, ou alors un emprunt pour rembourser un crédit déjà existant. 

Il se peut également que votre demande ne soit pas suffisamment rentable financièrement pour la banque, car l'analyse de votre dossier demanderait trop de temps par rapport à ce que vous pouvez lui apporter, ce qui peut expliquer un retour négatif.

Conclusion

Vous l'aurez compris, la banque est averse au risque, la banque n'est pas un fonds d'investissement et si elle refuse de vous accorder un prêt, c'est souvent que votre projet est trop risquée par rapport aux cahiers des charges des banques. Les banques veulent être rassurées sur le paiement des échéances, et être sûres que vous êtes capables de le payer. Ne pas obtenir un emprunt n'est pas une fin en soi pour votre projet, vous pouvez toujours vous diriger vers d'autres moyens de financement, comme les Business Angels, ou les fonds de financement participatifs comme le crowd funding, ou encore retravailler votre dossier avant de le représenter à nouveaux à divers investisseurs.

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire