Quand faut-il lever des fonds ?

Publie le 25 Juillet 2016 15:59

La levée de fonds vous y avez pensé, mais vous n’êtes pas sûr que ce soit le bon moment ? Pour répondre à cette question, il faut bien analyser la situation de votre entreprise. Car lever des fonds est une tâche fastidieuse qui se révèle souvent très consommatrice en temps. Alors, il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans la recherche d’investisseurs. Voici plusieurs moments dans la vie d’une entreprise où l’on peut être amené à lever des fonds.

quand lever des fonds

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lever des fonds… avant la création !

Financer son entreprise ne veut pas forcément dire faire appel à des investisseurs. Il est tout à fait possible d’obtenir des fonds avant même d’avoir créé votre entreprise.

Cela est possible par exemple grâce aux subventions d’états, la love money, le crowdfunding ou encore les concours d’entrepreneuriat.

L’avantage de ces méthodes de financement est que vous n’ouvrez pas le capital de votre entreprise à des investisseurs. Ainsi, vous gardez votre liberté ainsi que le contrôle sur votre entreprise.

Les concours d’entreprise vous permettent aussi de vous tester et de tester votre projet devant des professionnels de l’entrepreneuriat (entrepreneurs, investisseurs etc...). Cela vous permet de vous entrainer à pitcher et de voir en direct la réaction des spectateurs face à votre projet (en plus de pouvoir éventuellement gagner un montant conséquent pour financer votre projet).

Lever des fonds lors de la création

Il est tout à fait possible de lever des fonds lorsque vous êtes en phase de création d’entreprise. Et cela vous permet de développer votre projet plus rapidement que prévu. C’est d’ailleurs le but du capital-risque ou capital amorçage qui intervient pendant cette phase :

 

  • Les capital-risqueurs investissent dans des jeunes entreprises ou des entreprises innovantes qui sont en phase de création avec un fort potentiel de croissance.
  • Le capital amorçage est un apport en capital qui intervient pendant la phase de création d’entreprise, voire même un peu avant. Ces fonds servent à couvrir les frais liés à la mise en place du projet. Il permet par exemple de mettre au point un prototype et de le tester.

Mais attention, lever des fonds trop tôt peut avoir de lourdes conséquences sur votre entreprise. En effet, si vous levez des fonds lors de la phase de création d’entreprise alors vous n’avez pas forcément le temps d’adapter votre projet au marché. En effet, il n’est pas rare de voir des entrepreneurs se « planter » au début de leur projet, pour finalement réadapter celui-ci en fonction de la demande. Dès lors, les investisseurs peuvent ne pas vouloir investir sur vous dans la mesure où vous n'avez pas fait vos preuves (ou un minimum). Vous risquez de chercher à lever des fonds inutilement. Posez-vous la question : Ai-je fait suffisamment mes preuves ?  

En ayant des fonds dès le début vous risquez donc d’investir plus d’argent que prévu, et ce, inutilement. Sans levée de fonds, vous pouvez tester le marché avec le peu d’argent que vous avez, puis une fois que le projet semble viable vous pouvez commencer à réfléchir au développement via une levée de fonds.


conseil my business plan

Il peut être préférable financer le lancement de son projet avec de la « love  money », de l’argent que vous avez réussi à réunir grâce à vos proches (amis, famille etc…). Ainsi selon votre projet vous pouvez obtenir un montant assez raisonnable pour tester votre produit/service puis l’adapter en fonction des feedbacks. Par ailleurs, la meilleure levée de fonds reste.. par la génération de chiffre d'affaires. N'oubliez pas, la levée de fonds doit servir à passer à une autre étape. Il vous faut donc définir les critères qui justifient une levée de fonds.


Lever des fonds en phase de développement

Une fois que vous avez dépassé la phase de lancement de votre entreprise et que votre société semble avoir un bel avenir, vous allez avoir besoin de vous développer, et donc potentiellement avoir besoin de fonds. Pour cela, faire une levée de fonds peut s’avérer nécessaire, par exemple pour financer la création d’un nouveau produit ou encore l’extension de votre concept à l’international.

Pour cette phase de vie de l’entreprise, il existe par exemple le capital-développement qui sert à financer des entreprises qui ont déjà fait « leurs preuves » et qui ont un très fort potentiel de croissance.

A ce stade, la structure de l’entreprise est beaucoup plus stable que lors de la phase de création, et le seuil de rentabilité est souvent déjà atteint. Investir dans cette phase de développement est généralement moins risqué pour l’investisseur qui possède une certaine lisibilité sur le marché, la traction de l'entreprise et le track record du management.

Lever des fonds : c’est possible n’importe quand !

Au final lever des fonds est possible n’importe quand. Il se peut que vous ayez un besoin de trésorerie à n’importe quel stade de vie de votre entreprise. Bien que les sociétés de capital investissement ne fassent pas d’apport en capital si vous n’êtes pas en phase de création (capital-risque) ou de développement (capital-développement), vous pouvez toujours lever des montants plus faibles via des business angels (entre 10 000€ et 1 000 000 généralement).

Il est aussi possible de lever des fonds à n’importe quel moment via des plateformes de crowdfunding. Les plateformes de crowdunding ont l’avantage de vous permettre de tester votre marché sans prendre de risque. En effet, lancer une campagne est généralement gratuit et vous ne payez une commission seulement si vous avez atteint votre objectif de financement. Nombreux sont les entrepreneurs qui ont réalisé que la demande n’était pas présente et qu’il fallait revoir leur concept. Au contraire, certains ont étés très étonnés en voyant leur financement dépasser les 200% de l’objectif espéré, preuve que leur concept etait attractif.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire