REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Comment effectuer le prévisionnel financier d'un hôtel ?

Publie le 10 Avril 2017 14:09

85 millions de personnes par an : C’est le nombre de personnes qui se rendent en France dans l'unique but de visiter le pays. La « consommation touristique intérieure » représente plus de 160 milliards d’euros par an, soit plus de 7% du PIB. Au fil du temps, L’Hexagone ne perd pas sa place du pays le plus visité au monde. Pour accueillir ces nombreux touristes, plusieurs solutions se présentent : Chambres d’hôte, Airbnb, camping, … et de nombreux hôtels. Fort de ses 17 000 établissements, notre territoire est réputé pour sa qualité d’accueil. Des villes se modernisent et deviennent plus attrayantes tandis que d’autres sont assiégées durant certaines périodes, et n'ont pas une capacité d'acceuil suffisante pour satisfaire la demande: Le marché de l'hôtellerie n'est donc pas en berne, et un acteur motivé peut très bien se lancer dès maitenant dans cette activité.

Ouvrir un hôtel n'est cependant pas une tâche facile, et nécessite une étude financière des plus minutieuse. À travers cet article, nous vous expliquerons que le prévisionnel d’un hôtel nécessite votre plus grande attention, et qu'il sera un élément déterminant dans votre recherche de prêt et financement. Pour cela, nous verrons les particularités du prévisionnel de ce secteur.

Faire ses prévisions dans l'hôtellerie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1) Un chiffre d’affaires difficile à déterminer

Dans un premier temps, sachez que votre chiffre d’affaires sera limité. En effet, si vous possédez un total de 50 chambres à un tarif de 100€ la nuit en haute saison, 5000€ (50 x 100) représentera votre chiffre d’affaire quotidien maximal pour un hôtel complet ! Veillez donc à fixer un tarif vous permettant de rentrer dans vos frais, même en moyenne saison. Ne vous reposez pas uniquement sur votre tarif maximum, et pensez aux périodes plus difficiles de l’année, moins touristiques. De plus, outres l’afflux de touriste corrélé aux périodes de vacances, la météo est également une variable à prendre en compte. En effet, si vous êtes implanté dans une zone balnéaire, le soleil et la chaleur seront vos compagnons ; En station de ski, la neige sera votre allié. En cas de manquement de ces éléments, votre chiffre d'affaires sera impacté significativement.

Ce résultat peut tout de même être complété avec la vente de produits annexes, d’options supplémentaires (location de films, visites de la ville, services de voituriers, …). Un établissement hôtellier peut également songer à ajouter un restaurant, un bar dans son enceinte. Comme dans la majorité des secteurs, la gestion des coûts fixes sera primordiale pour être certain de ne pas être déficitaire à la fin de l’exercice.

2) Un BFR déterminant

Il faudra porter une attention particulière au besoin en fond de roulement. En effet, compte tenu de la saisonnalité de votre activité, votre chiffre d’affaires connaitra des fluctuations tout au long de l’année : il peut passer du simple au triple selon la période ! Quant à vos charges, elles resteront plus ou moins similaires durant l’exercice (en haute saison, des saisonniers pourront compléter votre personnel, mais cela ne représentera pas votre plus grand poste de dépense). Il faudra donc s’assurer qu’une trésorerie suffisante soit disponible dès le lancement de votre activité, et que vous puissiez en bénéficier tout au long de votre cycle d’exploitation. Sans cela, vous serez exposé à de grosses difficultés de trésorerie, pouvant mettre en périple votre établissement (ex : un hôtel ayant trop investi l’argent gagné suite à la haute saison n’arrive plus à payer un de ses employés 6 mois plus tard).

3) Un plan de financement complexe

Le plan de financement est l’un des éléments centraux du prévisionnel d’un hôtel. Ce document listera tous vos besoins pour le lancement de votre établissement, tout en identifiant les ressources à mobiliser. Les investissements dans l’hôtellerie sont généralement très conséquents : construction de l’établissement (ou travaux de rénovation dans le cadre d’une reprise), achat de mobilier et matériel, frais de communication et marketing, fonds de commerce, trésorerie de départ pour le besoin en fond de roulement, …

Quant aux ressources, elles comprendront essentiellement vos capacités d’autofinancement et vos emprunts bancaires. Sachez que dans le secteur de l’hôtellerie les banquiers exigent généralement que vous possédiez au moins 30 à 50% du coût total du projet en fonds propres pour vous accorder une créance.

4) Le prévisionnel d’un hôtel : Beaucoup de maitrise

Comme expliqué précedemment, les prévisions financières de votre hôtel vous permettront d’obtenir le chiffre d’affaires minimum à effectuer pour couvrir vos charges, rembourser vos emprunts, mais aussi vous rémunérer ! De plus, ces prévisions vous aideront à déterminer le nombre d’employé nécessaire pour veiller au bon fonctionnement de votre établissement, les prix à fixer pour rentrer dans vos coûts, ainsi que de nombreux indicateurs clés. Ces données sont donc vitales à l’établissement de votre hôtel, et conditionnent sa survie !

Pour être certain de la pertinence de son prévisionnel financier, voici plusieurs outils qui pourraient vous intéresser : Compte de résultat, flux de trésorerie, bilan prévisionnel, plan de financement, soldes intermédiaires de gestion.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire