> Nos fiches techniques > comptable > Zoom sur les Soldes Intermédiaires de Gestion

Zoom sur les Soldes Intermédiaires de Gestion

Quels sont les différents soldes intermédiaires de gestion ? A quoi servent-ils? Comment les investisseurs les analysent-ils ? Pour tout comprendre sur les SIG (soldes intermédiaires de gestion), lisez cette fiche pratique !

Définition des SIG

rentabilité de l’entreprise. Tout d’abord, il est nécessaire de regrouper ensemble les charges et les produits d’une même nature. Puis on calcule les soldes intermédiaires de gestion en chaîne, les uns après les autres, pour obtenir le résultat de l’exercice.

  • La Marge commerciale 
  • La Production de l’exercice 
  • La Valeur ajoutée 
  • L’Excédent Brut d’Exploitation 
  • Le Résultat d’exploitation 
  • Le Résultat courant avant impôt 
  • Le Résultat exceptionnel 
  • Le Résultat de l’exercice

A quoi servent les soldes intermédiaires de gestion ?

réaliser une étude analytique de la situation financière d’une société. Plus précisément, ils permettent de décomposer le résultat en plusieurs indicateurs et de comprendre ainsi la provenance de la perte ou du bénéfice. A chaque calcul de solde intermédiaire de gestion des charges sont retranchées et des produits ajoutés au solde intermédiaire précédent. Cela permet donc d’identifier les postes les plus coûteux. Nous allons à présent étudier en détails comment calculer ces indicateurs et leur utilité.

Les 8 soldes intermédiaires de gestion sont les suivants:

a) La marge commerciale

C’est la différence entre le prix de ventes des biens ou services et leurs coûts d’achat. 


Marge commerciale = Prix de vente des marchandises – coût d’achat des marchandises vendues (achat des marchandises + variation de stocks de marchandises)


hors taxe. En divisant la marge commerciale sur le prix de ventes des marchandises, j’obtiens le taux de marge commerciale. Ce taux est regardé par les investisseurs car il donne une information essentielle : la contribution de la marge commerciale dans le chiffre d’affaire.

Par exemple si j’achète 10 téléphones à 100 € et que j’en revends 9 à 200€, ma marge commerciale sera de 1800 – 1000 +100= 900€. Et mon taux de marge sera de 900/2000 = 0.45 ma marge commerciale représente 45% de mon chiffre d’affaire.

De plus, le taux de marge commerciale, comparé aux taux des concurrents est souvent utilisé pour fixer le prix d’un produit.
La marge commerciale est très proche de la marge brute dont la formule est : prix de vente HT – coût de revient HT. Le coût de revient est le coût d’achat plus les frais d’acquisition et de mise en service.

b) La production de l’exercice

C’est la différence entre la production vendue et la production stockée.


Production de l’exercice = Production vendue + Production immobilisée – Production stockée


J’ajoute à mon exemple précédent une nouvelle activité. Je ne fais pas uniquement de la revente de téléphones mais j’en fabrique en interne avec des composants que j’achète à un fournisseur.
Je fabrique 10 téléphones, j’en revends 8 à 100 €. Pour chaque téléphone créé j’ai acheté un composant A pour 10€ et un composant B pour 20€. Ma production stockée est valorisée au coût de production, cela fait donc (20+10)*2=60€.
Pour fabriquer ces téléphones, j’ai utilisé une machine dont le coût de revient est de 100€.
La production de l’exercice sera de 800+100-60=840€

c) La valeur ajoutée

 

La valeur ajoutée c’est la richesse créée par les activités d’une entreprise.


Valeur ajoutée = marge commerciale + production de l’exercice – Consommation de l’exercice en provenance de tiers


Tout comme la marge commerciale, la valeur ajoutée est souvent calculée par produit ou par branche d’activité afin de pouvoir ventiler la création de richesse de l’entreprise par activité.

La valeur ajoutée dans notre exemple sera donc de 840 + 900 = 1 740 €

d) L’Excédent Brut d’Exploitation

C’est le flux de trésorerie lié à l’exploitation de l’entreprise.


EBE excédent brut d’exploitation = valeur ajoutée de l’entreprise + subvention d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – charges de personnel


activités opérationnelles de l’entreprise. La politique d’investissement et de financement de l’entreprise n’influe pas sur cette grandeur. C’est grandeur est particulièrement appréciée des investisseurs car l’EBE ne reprend en compte que les activités de base de l’entreprise. Il ne dépend pas des choix fiscaux, du rythme d’amortissement, des charges exceptionnelles et de la manière dont l’entreprise est financée.

Pour m’aider à faire face à mes charges, j’ai reçu une subvention de 100€. Le total de mes taxes s’élève à 100€ et mes charges de personnel de 10€.
L’EBE est égal à 1 740 + 100 -100 -10 = 1 640 €

e) Le résultat d’exploitation

C’est la différence entre les produits et les charges d’exploitation.


Résultat d’exploitation = EBE + reprise sur charges et transfert de charges – dotations aux amortissement et provisions – autres charges d’exploitation


dotations aux amortissements et provisions, c’est-à-dire la prise en compte de la perte de la valeur d’une immobilisation compte tenu du temps et des évolutions technologiques (dotations aux amortissement) et les charges inscrites à l’exercice mais dont le montant n’est pas encore connu (provision). Le transfert de charge est le fait de « modifier l’allocation des certaines charges d’un exercice qui ne correspondent pas forcement aux coûts des ventes de cet exercice. » (Vernimen.net)

Chaque année, j’amortis ma machine de 10€. Mon résultat d’exploitation sera de 1 640 – 10 = 1 540€

f) Le résultat courant avant impôt

C’est la somme de deux résultats : le résultat d’exploitation et le résultat financier


Résultat courant avant impôt = résultat d’exploitation + résultat financier (produits financiers – charges financières)


politique financière (les charges et produits issus de ses placements et de son endettement) et nous indique son impact sur le résultat d’exploitation.

Mon résultat financier est de -140€. Mon résultat courant avant impôt sera de 1 540 -140 = 1 300€.

g) Le résultat exceptionnel

C’est le résultat qui ne provient pas des activités courantes de l’entreprise. C’est la différence entre les produits exceptionnels (des pénalités clients perçues, dégrèvement d’impôt ou décharge d’impôt) et les charges exceptionnelles (coûts liés à des licenciements, une amende fiscale….).


Résultat exceptionnel = produits exceptionnels – charges exceptionnelles


Cette année pour défaut de paiement de mes impôts j’ai reçu une amende fiscale de 100€. Mon résultat exceptionnel est de -100€.

h) Le résultat de l’exercice

Le résultat de l’entreprise est le résultat qui comptabilise l’ensemble des charges et des produits. Il traduit l’enrichissement, s’il est positif ou la perte dans le cas échéant.


Résultat de l’exercice = résultat courant avant impôt + résultat exceptionnel – impôts – participation des salariés


Mes impôts s’élèvent à 400 €. Le résultat de l’exercice sera de 1 300 – 100 – 400 = 800€.

Un tableau pour conclure

Tous ces indicateurs de Soldes Intermédiaires de Gestion peuvent être répertoriés dans un tableau pour obtenir une vision synthétique. Ce tableau, en reprenant les chiffres des années antérieures permet d’identifier les postes qui sont les plus coûteux et de suivre leur évolution au fil des années. Enfin il permet d’identifier la provenance du résultat de l’entreprise (des activités courantes, exceptionnelles …).

Récapitulatif SIG

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

comptabilite
Marge d’exploitation ou opérationnelle: définition, calcul et interprétation

Qu'est-ce qu'une marge d'exploitation ou marge opérationnelle ? Elles vous permettront de faire durer votre entreprise.

Découvrir
comptabilite
Calculer son taux de marge brute

Qu’est-ce que le taux de marge ? Quelle différence entre le taux de marge et le taux de marque ? Comment calculer le taux de marge ? Quel est l’intérêt du taux de marge ?  

Découvrir
comptabilite
Comment calculer sa marge commerciale ?

Qu’est-ce que la marge commerciale ? Quelle est la différence entre la marge commerciale et la marge brute, le taux de marge commerciale et le taux de marge brute ? Comment calculer la marge commerciale ? Quels sont les indicateurs de performances financières issues de la marge commerciale ? Quel intérêt présente la marge commerciale pour l’entreprise ? Quelles sont les réflexions à faire suite à une marge commerciale insuffisante ? 

Découvrir
comptabilite
La valeur ajoutée d’une entreprise: définition et calcul

Selon l’INSSEE, la valeur ajoutée est égale à la solde du compte de protection, c’est-à-dire qu’elle est égale à la valeur de la production diminuée de la consommation intermédiaire. Si vous aussi vous ne comprenez pas bien le sens derrière cette phrase, alors cet article est fait pour vous !

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Se faire conseiller gratuitement par un comptable