REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

La partie financière du business plan : de la voyance ?

 

peut on prévoir ses ventes?

La partie financière du business plan est une partie appréhendée par la plupart des entrepreneurs. En effet, comment prédire l'avenir de son entreprise ?  Comment parvenir à faire des prévisions justes ? En quoi cette partie est-elle utile si finalement on se trompe souvent ?  Nous allons voir en quoi la partie financière du business plan est utile malgré.. tous ses défauts !  

 

 

 

La partie financière du business plan, le royaume du faux !

Quelques chiffres sont éloquents et méritent d'être mis en exergue :

  • D'après une étude réalisée auprès de gérants entre 1976 et 2006 : 99.4% des gérants qui suivent les recommandations des analystes sous performent le marché. Autrement dit, suivre les prévisions financières d'analystes dont le travail à temps plein est d'élaborer les parties financières du business plan vous garantit de vous tromper et d'avoir faux.
  • D'après une étude d'Harvard et de Anthony K Tjan, 70% des entreprises ayant eu une sortie positive (entrée en bourse, revente, ...) n'avaient pas rédigé initialement de business plan ni fait de prévisions à la création. Cela signifierait-il que le business plan ne sert pas la réussite de l'entreprise ? 
  • 0% : Le nombre d'entrepreneurs ayant vu leurs prévisions financières se réaliser.Il s'agit d'un chiffre Legal'Easy soulignant qu'il est impossible d'avoir 100% juste dans ses prévisions. 

La meilleure illustration ? Le graphique ci dessous : Le yoyo incessant des marchés boursiers et les bulles (notamment la bulle internet représentée ci dessous), montrent que les prévisions financières n'engagent que ceux qui les font. 

 

Des prévisions fausses

En conclusion : Les prévisions financières dans un business plan, et encore plus dans une boite en création, ne sont jamais justes. Même les professionnels de la finance, avec toute leur expérience et leurs diplômes se trompent. Comme la partie financière du business plan est longue à rédiger, il serait légitime de penser qu'il vaut mieux ne pas la faire (pourquoi passer du temps sur quelque chose de faux) et consacrer son temps à prospecter des clients. 

La partie financière du business plan : gnothi seauton

Gnothi seauton ou "connais-toi toi même" en Grec. Ce proverbe souligne l'importance de bien se connaître pour envisager l'avenir. C'est finalement en partie pour cette raison qu'est utile la partie financière. Comme le souligne Warren Buffett : "Les prévisions vous en disent beaucoup sur ceux qui les font, elles ne vous disent rien sur l'avenir." Autrement dit, ce qu'il y a d'intéressant dans des prévisions financières, ce n'est pas tant le résultat de ces prévisions (nécessairement faux) que ce que ces prévisions nous disent sur l'entrepreneur. En effet, grâce à la partie financière, un investisseur pourra comprendre :

  • Si le projet de l'entrepreneur est sérieux
  • Si l'entrepreneur maîtrise les connaissances de base en comptabilité et finance (utile quand on va confier une certaine somme d'argent ! ) 
  • Si l'entrepreneur a préparé de manière professionnelle sa demande de fonds
  • Si un début de business model existe
  • Si les risques sont proportionnels aux gains potentiels

La partie financière du business plan vous permet aussi d'adopter le langage de vos interlocuteurs lors d'une demande de financement. Vous devez donc faire l'effort d'adopter le langage de ceux qui vont prendre des risques à vos côtés. 

La partie financière du business plan : Un excercice de cohérence, de pragmatisme et de professionnalisme

Si la partie financière du business plan permet à votre interlocuteur et futur financeur de vous juger, cette partie vous est également utile en tant qu'entrepreneur. La partie financière du business plan permet notamment de : 
  • Mieux prendre ses décisions quand un scénario non voulu (mais anticipé) se réalise : Vous aviez prévu de faire 1 million d'euros de chiffre d'affaires mais finalement, vous vous rendez compte au bout de 6 mois que ce scénario ne se réalisera pas. Le fait d'avoir modélisé votre projet et notamment sa partie financière vous permet de voir rapidement ce qui ne fonctionne pas, le risque de non atteinte de vos objectifs et de prendre des décisions en conséquences (faut il investir plus ou au contraire couper les coûts ?).
  • Comprendre et faire comprendre les relations entre les différentes variables de votre business model : en effet, comment se crée votre chiffre d'affaires ? Et grâce à la décomposition de ce chiffre d'affaires, convaincre ou non le financeur sur la pertinence de votre projet, et la probabilité d'atteindre vos objectifs.
  • Comprendre quelles sont les variables et hypothèses importantes (cruciales) pour la réussite de votre projet : Grâce à votre partie financière, il sera possible de voir quels sont les déterminants clés de votre chiffre d'affaires, quels sont vos coûts les plus importants et ainsi anticiper les facteurs clés de succès et d'échecs de votre projet. 
  • Prendre des décisions et options stratégiques dès la création de l'entreprise : En ayant rédigé votre partie financière, vous pourrez voir quelles sont les options stratégiques les plus rentables mais peut-être plus lente (vente de produits à forte marge par exemple) et celle permettant de vendre plus rapidement mais avec des marges moindres. Vous pourrez identifier les canaux les plus rentables, les plus stratégiques, les centres de déficit potentiels etc.. Ensuite, à partir de ces données, vous pourrez décider de commencer par tel ou tel canal, tel ou tel produit. 
  • Mesurer le risque de votre projet : In fine, c'est le but de cette partie financière: Quel risque prenez-vous, êtes vous capable de supporter ce risque financier (ne pas se payer pendant 2 ans par exemple)? Vos partenaires financiers sont-ils prêts à prendre ce risque compte tenu du potentiel ? Par exemple, si vous identifiez des pertes de 100K€ puis 45K€ les deux premières années, êtes-vous capable de les soutenir ? Ou préférez-vous "jouer plus petit" et investir un peu moins pour être rentable dès la deuxième année (mais en allant moins vite) ? 
​La partie financière permet de donner une idée "chiffrée" de votre projet et prendre des décisions à partir de ces données. En modélisant votre projet, vous pouvez ainsi anticiper des scénario et prendre des décisions plus facilement.  La partie financière est rarement juste au centime prêt mais elle permet de dialoguer dans un langage commun avec vos investisseurs, les rassurer sur les risques pris et ainsi se mettre d'accord sur vos options stratégiques. 
PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire