Entrepreneurs: Sortez voir vos clients!

Publie le 09 Février 2015 13:30

Pourquoi l'étude de marché peut vous aider à bouleverser un secteur très concurrentiel ? Comment trouver son positionnement? Le fondateur de Locat'me, Antoine Marck, nous donne ses astuces issues de son expérience. Locat’me est une solution en ligne qui facilite la mise en relation entre les locataires et les bailleurs particuliers comme professionnels. Elle permet aux propriétaires de trouver un locataire qui recherche exactement ce qu’il propose et répond à ses exigences financières. Les locataires ne se font contacter que par des propriétaires de logements répondant à leurs attentes. Il nous explique ici comment l'étude de marché a su l'aider dans l'élaboration de son business plan.

 

 

 

 

 

La naissance de l'idée

L’idée est née lorsqu’un des fondateurs, Emmanuel, a dû chercher un logement dans la capitale : « je venais de démarrer mon stage de fin d’études dans un cabinet de conseil, je n'avais clairement pas le temps de courir tout Paris pour trouver un appartement, et j’ai trouvé dommage de ne pas pouvoir poster une annonce et de simplement attendre que les propriétaires intéressés me contactent. ».

L'étude de marché est primordiale

L'étude de marché fut un élément primordial de notre business plan. C’est la première chose à laquelle nous nous sommes attelés. D’une formation d’ingénieur, nous nous sommes vite plongés dans le marché de l’immobilier pour comprendre le fonctionnement entre tous ces acteurs.

Lancer une société sans connaître son secteur ni les acteurs qui le régissent, ce serait comme commencer un jeu sans connaître les règles. On ne peut pas gagner… Cette étape a été réalisée au cours de notre projet de fin d’études, ce qui nous a permis d’y consacrer au minimum 1 mois. Nous avons analysé avec précision :

  • Qui sont les acteurs importants du marché,
  • Quel était leur business model, (Pour en savoir plus sur le business model, cliquez ici)
  • Quels étaient leurs canaux d’acquisition et surtout quelle était la spécificité qu’ils revendiquaient comparé à leurs concurrents. 

Aujourd’hui encore nous effectuons régulièrement des veilles pour surveiller les agissements des acteurs actuels mais aussi l’arrivée de nouveaux concurrents.

 

Nous avons collecté des informations fiables

Les chiffres, les ratios et les attentes se sont effectivement confirmés sur le terrain ou parfois quelque peu ré ajustés. En revanche, un des points que nous n’avions pas anticipé ou peut être trop amoindri est la conduite du changement a mettre en place avec nos clients qui travaillent de la même manière depuis des années. C’est extrêmement difficile de bouleverser le mode de travail d’une personne qui a toujours agi à sa manière, même en lui présentant une solution plus optimale.

 

Bousculer un secteur ronronnant

Quand on constate, dans certaines villes comme Paris, que le ratio atteint près de 1 propriétaire pour 10 locataires, comment se démarquer ? Et du côté des propriétaires, beaucoup se sentent démunis face à l’afflux de demandes, comment faire face sans aucune pré-sélection des visites en amont ?
Le processus de mise en location d’un bien immobilier n’a été que marginalement impacté par le virage du numérique. Les acteurs de ce marché se sont contentés de transposer le système d’annonces d’un journal papier vers un écran connecté à internet, sans tirer parti des possibilités offertes par les réseaux communautaires qui se développent aujourd’hui dans tous les domaines. L’idée fait son chemin et Locat’me est créée avec l’ambition de bousculer ce secteur qui ronronne sur ses acquis. Pourquoi ne pas apporter des tendances actuelles à un secteur traditionnel comme la location immobilière ?

 

Collecter des données terrain est plus important !

Le meilleur conseil que je puisse donner c’est de croire à fond dans son idée. Mais, c’est aussi de sortir de son bureau pour se confronter à ses futurs clients et affiner au mieux leurs besoins, ce qui donne très souvent  lieu à des réorientations de l’idée de départ. Aller sur le terrain pour confronter son idée à nos potentiels clients plutôt que de rester sur des hypothèses dans un bureau.

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire