Les secrets d'une levée de fonds réussie

lever des fonds auprès de jaina capitalCyril Beaufrère a co fondé FamiHero, une plateforme de mise en relation pour aider les parents à trouver une personne de confiance pour les sorties d'école, du baby sitting, ou du soutien scolaire. Il vient de réaliser une levée de fonds et nous explique ici comment il est parvenu à convaincre Jaïna Capital d'investir 350K€ dans le développement de son entreprise. Business plan, valorisation, pitch, critères : Il aborde sans détour les sujets importants d'une levée de fonds.

 

L'idée de start up est venue d'un besoin vécu par les deux entrepreneurs

Nous sommes Swann et Cyril, deux "jeunes" entrepreneurs avec plus de 10 ans d'expérience dans le web, et surtout deux parents. Nous avons travaillé aussi bien dans des grands groupes (Pages Jaunes, Bouygues Telecom) que dans des startups (Easynet, Twenga). En tant que parents, nous sommes en permanence en train de jongler entre nos obligations professionnelles et parentales: un problème au travail ou une réunion qui s'éternise et c'est tout de suite la course pour aller chercher les enfants à l'école. C'est de là qu'est venue notre idée de monter un site clair et efficace où nous pouvions trouver, en quelques clics, une baby-sitter de confiance. Nous avons ensuite verticalisé notre offre avec l'ajout du soutien scolaire et sommes devenu FamiHero.
 

Une levée de fonds pour accélérer le développement

Nous constations une bonne traction sur nos métriques et voulions accélérer le développement de notre jeune startup, tout en intégrant un éco-système qui nous épaule. La levée de fonds nous a permis de re-développer notre site sur des bases plus solides, prendre des bureaux à Paris et embaucher des salariés. La levée de fonds nous a aussi permis de mettre en place une vraie stratégie marketing.
 

Le business plan est la pierre angulaire de la levée de fonds mais l'équipe le critère décisif

Nous avions commencé à rédiger un business plan bien avant le lancement de la société, et l'avons depuis remanié à plusieurs reprises. Nous sommes encore une jeune société mais qui a gagné en maturité, et avons maintenant un business plan qui colle bien plus à la réalité, celui-ci se basant sur des métriques constatées et non plus des hypothèses. Nous avons fait un gros travail avec nos investisseurs pour aboutir à un business plan cohérent, et même si ça ressemble à un exercice de style, il est vraiment important d'en assimiler les mécaniques.

Même si le business plan était la clef de voûte de la levée de fonds et que nous y avons consacré beaucoup de temps avec les investisseurs, je pense qu'ils ont surtout misé sur l'équipe. Au final, le business plan n'est là que pour étayer des hypothèses qui, même si elles sont vérifiées, ne se concrétiseront pas avant plusieurs mois/années, tandis que l'équipe elle, est concrète.
 

Les erreurs à éviter dans un business plan de levée de fonds

Concernant le business plan, Je me rappelle des petites erreurs que Swann et moi avions fait au début, du genre de réaliser plusieurs business plan, un optimiste, et un pessimiste, ce qui est bien sûr à ne surtout pas faire. Il y a aussi les oublis de life time value, du taux de repeat qu'il faut absolument travailler au plus prêt, et de milliers de petits détails... C'est bien sûr intimement lié au business model, si on a un mauvais business model on aura un mauvais business plan.

La valorisation dépend de nombreux critères

La valorisation est un aspect important de la levée de fonds bien sûr, et ça dépend d'un tas de facteurs: le CA déjà réalisé, le nombre de clients, la taille de la base, l'expérience acquise dans la société par les fondateurs, etc. Sans dévoiler trop de choses, nous nous sommes mis rapidement d'accord sur la valorisation de la société, en étant très pragmatique.
 

Mes conseils pour une levée de fonds efficace : humilité et naturel

Restez vous-même, n'essayez pas de jouer un rôle, ça finira par se voir. Il est inutile d'essayer de lever des fonds sans au moins un MVP (minimum viable product) qui bénéficie déjà d'une belle traction, et soyez à l'écoute des retours positifs ou négatifs des investisseurs.

Le meilleur conseil que l'on m'ait donné ? Faire preuve d'humilité, reconnaître qu'on est loin de tout maîtriser ou d'être parfait, et qu'il reste énormément de choses à apprendre avant de devenir un vrai entrepreneur.


Et vous, quels conseils donneriez-vous pour réussir une levée de fonds ?  
PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire