REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Réussir son plan de financement prévisionnel

Lorsque vous irez voir votre banque, le chargé d'affaires vous demandera probablement de lui fournir votre plan de financement avec votre business plan. En quoi consiste un plan de financement ? Qu'attend-on comme agrégats dedans ? A quoi sert le plan de financement ?  

le plan de financement d'une entreprise en création

 

 

Deux types de plan de financement

A) LE PLAN DE FINANCEMENT INITIAL ET SUR 3 ANS

Tout d'abord, il faut noter qu'il existe deux types de plan de financement

  • Le plan de financement intial
  • Le plan de financement à moyen terme (souvent trois ans)

Dans les deux cas l'objectif du plan de financement est de permettre à votre financeur de comprendre:

  • Quelles dépenses vont être engagées pour le lancement ou le développement de votre société: On appellera ces dépenses les besoins permanents et les besoins courants
  • Quelles ressources vous allez utiliser pour faire face à ces dépenses: Ces ressources seront appelées les ressources permanentes et ressources courantes.

Les besoins en financement d'une entreprise n'existent pas qu'au début. Ils ont lieu tout au long du développement de la société. C'est pourquoi il faut établir un plan de financement initial et un plan de financement à long terme. Ils permettront de déterminer si un projet est viable ou non. 

B) VOTRE PROJET EST-IL CORRECTEMENT FINANCE ? 

Il s'agit d'un document scruté par les banques et les investisseurs car il permet de vérifier :

  • Si un projet est correctement financé et de manière équilibrée
  • De vérifier la prise de risque du porteur de projet
  • De comprendre l'ampleur global du financement

Le plan de financement permet également d'indiquer si des besoins durables sont couverts par des ressources durables et si des besoins à court terme sont couverts par des ressources à court terme

Présentation du plan de financement intial

Le plan de financement initial met en exergue d'un côté les investissements indispensables pour créer la société (ou lancer un projet) et de l'autre les ressources dont vous disposez pour y faire face (la manière dont vous comptez financer votre création d'entreprise).

A) LES BESOINS PERMANENTS

Il s'agit de l'ensemble des dépenses pour lancer à minima l'activité de l'entreprise. Il s'agit des dépenses sans lesquelles, l'entreprise ne peut pas être lancée. On y trouve notamment : 

  • Les frais d'établissement
  • Les investissements immobiliers: achat d'un local, d'un fonds de commerce, d'une machine.
  • Les immobilisations financières: caution laissée pour un bail par exemple, 
  • Les investissement incorporels: Brevet, licence,
  • Toute somme immobilisée pour les besoins immédiats : Trésorerie, achat courant,Capacité d'autofinancement quand elle est négative
  • Le besoin en fonds de roulement : Stock + client - fournisseur. En général, pour lancer son activité, on va avoir besoin de constituer un certain montant de stock.

B) LES RESSOURCES DURABLES

Il s'agit de tous les moyens qui permettent de financer de manière pérenne les besoins durables. On y trouve:

  • Les capitaux apportés par le fondateur
  • Les subventions,
  • les capitaux d'investisseurs externes,
  • les emprunts,
  • Les aides,
  • Les prêts d'honneur.

Il faut garder  en têtes que les ressource durables doivent être supérieures ou égales aux besoins durables. Si ce n'est pas le cas, il vous faudra soit diminuer vos besoins, soit trouver un financement durable supplémentaire. 

 

 


A noter:

Si les ressources permanentes sont majoritairement apportées par le fondateurs, alors, cela est considéré comme un gage de sérieux du dossier. L'entrepreneur montre ainsi qu'il mouille sa chemise.


exemple de plan de financement initial

 

Présentation du plan de financement à moyen terme

A) LES BESOINS DURABLES

Tout comme le plan de financement initial, il faut présenter le plan de financement à moyen terme en deux parties. Le plan de financement à moyen terme recensera les nouveaux besoins durables au début de chaque année. Il faudra reporter ces montants et y ajouter les remboursements d'emprunts. On fera son plan de financement à moyen terme sur 3 ans en général.

Vous devrez y ajouter également la variation du besoin en fonds de roulement qui constitue en effet un nouveau besoin à financer à partir de l'année 2. Si le BFR est négatif, cela devient une ressource pour l'entreprise (c'est le cas dans la grande distribution par exemple ou dans les business model d'abonnement).

On n'oubliera pas d'y mettre également les remboursement d'emprunt et le paiement d'un éventuel dividende. 

B) LES RESSOURCES DURABLES

Il s'agit du même tableau que le plan de financement intial à ceci prêt que l'on y ajoute la capacité d'auto financement de la société sur l'année (CAF = Bénéfice après impot + dotation aux amortissements).

 

Le plan de financement apporte des réponses concrètes

Le plan de financement permet de répondre à des questions très pratiques:

  • Faut-il ou non lancer/continuer le projet : Si votre plan de financement indique un financement trop déséquilibré qui mène la société vers la faillite, autant ne pas lancer le projet... en l'état
  • Faut-il changer de business model, être moins ambitieux: Si le financement semble trop déséquilibré ou risqué, alors peut-être vaut-il mieux réduire les dépenses pour avoir moins de besoin de financement (A condition que cela ne diminue pas votre chiffre d'affaires dans de trop grandes proportions).

 

expert en plan de financement

Quelques conseils

Pensez à ne pas mettre toutes vos finances dans votre création dès le début: Il vous faut pouvoir également tenir du côté personnel ou remettre au pot si besoin.

Il vous faut garder une réserve de trésorerie au cas où vos hypothèses de développement sont trop optimistes. 

Les banques ne vous prêteront pas plus que ce que vous investissez personellement dans votre création (sauf co investissement éventuel). En général, l'endettement ne doit pas dépasser 3 année de CAF.

Attention à ne pas sous estimer les besoins de financement. Il sera toujours plus difficile de demander une rallonge une seconde fois si celle ci n'était pas prévue

N'indiquez que ce qui est certain: par exemple si vous comptez sur une subvention mais n'avez aucune certitude, ne l'indiquez pas ou alors minimisez son montant pour prendre en compte le caractère aléatoire.

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire