> Nos fiches techniques > business model > Le business model des crèches et micro-crèches

Le business model des crèches et micro-crèches

Vous souhaitez ouvrir votre crèche ou votre micro-crèche ? Vous êtes tombé sur le bon article ! Nous vous détaillons ici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans une telle aventure !

Une pénurie chronique de crèches en France

Le marché des crèches privées a connu un envol spectaculaire. En effet, la taille de ce marché a quadruplé depuis 2010 et avoisine ainsi les 2Ma d’€ en 2019. Grâce aux divers plans crèches, les capacités d’accueil ont pu être augmentées. De nombreuses crèches ont ainsi vu le jour. Cependant, la France connaît toujours un grand déficit. En effet, nous proposons moins de 1,5 millions de places en crèche pour 2,5 millions d’enfants de moins de trois ans. Si vous ouvrez une crèche dans un endroit stratégique où il y a un manque de garderies, vous êtes assuré de trouver nombre de bambins à garder.

 

Quelle différence entre une crèche et une micro-crèche ?

La principale différence entre une crèche et une micro-crèche est la capacité d’accueil.

  • Une micro-crèche comptera au maximum dix enfants âgés de 10 semaines à 3 ans. Les différentes classes d’âge sont mélangées et le personnel encadrant est en général de trois à quatre personnes. Les micro-crèches sont bien entendu soumises aux mêmes normes de sécurité que les structures d’accueil classiques.
  • Les crèches classiques appelées crèches collectives peuvent accueillir quant à elles jusqu’à soixante enfants de deux mois et demi à 3 ans. Les enfants sont donc groupés en fonction de leur âge.

De plus en plus de parents se tournent vers les micro-crèches pour accueillir leurs enfants. Ils sont en effet séduits par l’accompagnement plus personnalisé que propose la micro-crèche. Ils sont également séduits par la mixité des âges au sein de la micro-crèche. Les plus jeunes apprennent au contact des plus grands tandis que les plus grands sont davantage bienveillants au contact des plus jeunes.

Cependant, les crèches classiques bénéficient également de nombreux avantages. Certains parents préfèrent en effet que leurs enfants évoluent avec des jeunes du même âge afin qu’ils se lient plus facilement d’amitié. De plus, les prix pratiqués sont souvent moins élevés en crèche collective qu’en micro-crèche. Enfin, bon nombre d’entreprises achètent des places en crèche pour les enfants de leurs salariés. La crèche devient dès lors une crèche d’entreprise. Pour la crèche, ce type de contrat a l’avantage de la stabilité car quoi qu’il arrive les places sont prises par l’entreprise.

 

Quels sont les moteurs économiques des crèches et des micro-crèches et les risques associés à un tel business

Tout d’abord, ce sont évidemment les évolutions sociodémographiques qui alimentent les besoins de garde. Le taux de fécondité en France compte parmi les plus hauts d’Europe. En 2019, la France avait le taux de fécondité le plus élevé de l’UE avec environ 1,86 enfants par femme. La France a donc besoin de crèches. Le dernier plan crèche prévoit d’ailleurs une augmentation de 30 000 places dans les crèches.

Les risques liés à un tel business concernent tout d’abord les subventions. En effet, les critères de subvention des micro-crèches ont été durcis et il vous sera plus compliqué de pouvoir être subventionné. Les normes d’accueil sont également de plus en plus strictes, ce qui vous rend la tâche plus compliquée.

 

Les franchises représentent une part toujours plus importante des crèches

Les grandes franchises tels que Babilou, Les Petits Chaperons Rouges, People & Baby ou encore Crèche Attitude se partagent 80% du chiffre d’affaires du secteur. Ces franchises ont donc réussi à s’imposer sur le marché des crèches. Vous pouvez choisir d’être indépendant ou de rejoindre ce type de franchise. Si vous cherchez un business plan pour franchise, c’est par ici.

 

Les conditions à remplir pour ouvrir une crèche

  • Si vous souhaitez ouvrir une crèche classique, vous n’avez besoin d’aucun diplôme. Mais attention, le directeur devra obligatoirement être titulaire soit d’un diplôme de puériculture soit d’un diplôme d’État d’éducateur. Il devra en plus de l’un de ces deux diplômes justifier de trois années d’expérience professionnelle. Si vous n’avez pas ces diplômes, vous devrez nommer un directeur mais vous serez en charge de la gestion comptable, financière et administrative.
  • Si vous souhaitez ouvrir une micro-crèche, le déroulé est le même que pour une crèche classique à l’exception que vous devrez désigner un référent technique chargé du suivi technique de l’établissement. 

Quelles sont les étapes à suivre pour ouvrir une crèche ?

Trouver votre établissement

Ce lieu est très important car c’est à la charge des parents de venir déposer et chercher leur(s) enfant(s). Vous devez donc vous assurer que la crèche est proche d’un lieu de passage, d’une école ou encore d’une entreprise importante. Avant de vous lancer, n’oubliez pas que votre établissement doit respecter des critères de surface et de normes de sécurité et d’hygiène. Une crèche doit disposer à minima d’une salle de sommeil, d’une salle de repas, de sanitaires pour les enfants mais également d’un espace de jeu. Achetez tout le matériel nécessaire pour recevoir les enfants. Avoir du bon matériel est gage de qualité pour les parents.

Constituer votre équipe

En fonction de votre choix de crèche ou de micro-crèche et de la surface de votre établissement, vous allez décider du nombre d’enfants que vous pouvez accueillir. En fonction de ce nombre, vous allez constituer votre équipe. Retenez ces chiffres :

  • Au moins un adulte pour 8 enfants en capacité de marcher
  • Un adulte pour cinq enfants ne marchant pas

Vous faire connaître

Vous devez faire de la publicité pour votre crèche, mettez en avant ce qui vous différencie. Si vous avez un nombre d’employés supérieur à la moyenne, mettez-le. Si vous proposez des horaires avantageux, n’hésitez pas une seconde à le mettre en avant. Si vous proposez des activités particulières avec les plus grands, idem !

 

Pour finir, la question la plus importante, comment être rentable ?

Votre CA sera tout d’abord lié au type de territoire sur lequel vous vous êtes placé. En effet, vous ne proposerez pas les mêmes tarifs pour une crèche en ville que pour une crèche en pleine campagne. Votre crèche doit tout d’abord faire ses preuves, vous ne démarrerez donc sans doute pas votre activité avec des tarifs exorbitants. Au fil du temps, votre notoriété sera de plus en plus grande et vous pourrez ajuster vos prix. Le CA moyen d’une crèche est estimé à 250 000€ passé deux ans d’activité. 

Comment dès lors améliorer son chiffre d’affaires ?

La plupart des crèches, pour attirer les clients, proposent des tarifs dégressifs en fonction du nombre de jours d’accueil. Ainsi, au début vous serez sans doute tenté de n’accepter que des gros contrats car ils paraissent plus stables dans le temps. Mais observez ce calcul :
Imaginons que vous ouvrez une micro-crèche d’une capacité de 10 enfants. Si vous proposez un tarif à 1250€ au mois pour 5 jours de garde. Si vous avez dix enfants qui prennent ce forfait, vous aurez un CA au mois de 12 500€. Maintenant, si vous proposez les trois jours à 850 €, vous pourrez avoir 17 enfants soit un CA de 17*850=14 450€, soit 1950€ de plus par mois.
Vous devez donc réussir à trouver le meilleur équilibre afin de maximiser votre CA.

 

Comment rédiger le business plan d’une crèche ?

Vous souhaitez ouvrir votre propre crèche ou micro-crèche ? Même si vous avez tous les diplômes nécessaires pour vous lancer dans une telle aventure, vous devez bien réfléchir sur le comment vous souhaitez développer votre activité. Nous allons ici vous présenter comment rédiger le business plan de votre crèche.

Pourquoi rédiger le business plan de sa crèche ?

Il est indispensable de rédiger un business plan avant de se lancer. Ceci est valable pour le lancement d’une crèche ou d’une micro-crèche mais également pour le lancement de toute activité. En effet, le business plan vous fera tout d’abord réfléchir en profondeur sur ce que vous souhaitez proposer à vos clients : une crèche ? une micro-crèche ? un système innovant ? des services supplémentaires ? Il s’agit donc de l’outil indispensable pour structurer et synthétiser vos idées. Ensuite, votre Business Plan vous permettra de développer une stratégie efficace, qui sera plus claire à vos yeux. Les grandes étapes à réaliser couleront dès lors de source. Vous aurez ainsi un journal de bord à suivre qui vous permettra de ne plus perdre de temps une fois la Crèche mise sur pied. Enfin, le Business Plan vous permettra de correctement réfléchir sur vos coûts initiaux qui ne sont pas à négliger. Lancer une crèche demande en effet des financements considérables (mettre une approximation). Vous aurez dès lors certainement besoin de financement et le business plan est nécessaire pour présenter votre projet à de potentiels investisseurs. Il vous permettra de montrer à vos potentiels investisseurs la rentabilité de votre projet.
Comme vous l’aurez compris, rédiger son Business Plan ne présente que des avantages, donc rédigez-le ! Vous pouvez le rédiger vous-même ou faire appel à un expert comme Gaëtan Baudry https://www.my-business-plan.fr, qui a accompagné plus de 800 entrepreneurs dans la rédaction de leur business plan.

 

Conclusion

Comme vous l’aurez compris, ouvrir une crèche ou une micro-crèche n’est pas une mince affaire. Vous devez trouver le lieu idéal, les équipements adéquats et surtout une équipe compétente. Pour vous aider, nous vous conseillons de rédiger un business plan. Ce dernier vous permettra en effet de ne pas vous éparpiller et d’avoir de grandes étapes à suivre. Pour finir, n’ayez pas peur de vous lancer, la France a besoin de nouvelles crèches !

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Télécharger des modèles gratuits

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Etude de marché
Business plan : 6 questions à se poser pour définir sa cible

En 6 points, nous passons en revue les principaux enjeux de l'analyse de la demande. Il existe quelques grandes questions à se poser

Découvrir
Business Plan
Différence entre business model et business plan

On a souvent tendance à confondre business plan et business model. Quelles sont les différences entre les deux ? Faut-il d'abord rédiger un business plan ou penser au business model ?

Découvrir
comptable
Comment calculer efficacement le seuil de rentabilité ou le point mort?

Comment calculer le seuil de rentabilité? Quelle différence avec le point mort? Quel intérêt pour le business plan?

Découvrir
comptabilite
Charges variables, charges opérationnelles et charges d’exploitation : quelle différence ?

Vous vous interrogez sur le fonctionnement des charges variables, des charges opérationnelles et des charges d’exploitation ? Vous ne savez pas encore les différencier ? Cet article est fait pour vous ! Nous allons vous expliquer ce qui se cachent derrière chacune de ces catégories de charges ! L’analyse de ces charges est en effet clé si vous voulez étudier vos ratios de rentabilité.

Découvrir

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

     

    “Je recommande fortement les services d’accompagnement de Gaëtan Baudry et son équipe, à qui j’ai eu le plaisir de confier une mission d’élaboration d’un business plan pour ma société PIANO LAB

    Leur disponibilité, professionnalisme et méticulosité, avec un sens de l’écoute, ont en effet permis de produire un business plan solide et dont la rigueur a été appréciée par nos interlocuteurs financiers.”

     

  • LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Contactez un expert en business plan et levée de fonds