Questionnaire d'étude de marché : 4 erreurs fréquentes

Le questionnaire d'étude de marché : Chose à éviter

L'étude de marché est une étape décisive dans la réussite d'un projet de création d'entreprise. Vous devez être sûr que votre produit ou service correspond bien à une opportunité de marché, c'est-à-dire à un besoin. Comme expliqué dans notre article sur la réalisation de l'étude de marché, vous devez dans la plupart du temps rédiger un questionnaire pour interroger vos clients potentiels. Cependant, pour que le résultat de votre étude ait une vraie valeur, il faut respecter certaines règles. Voici quatre erreurs fréquentes à ne pas faire dans son questionnaire d'étude de marché.

La question ambigüe

Vous devez formuler vos questions et les éventuelles réponses de manière très claire, en veillant à utiliser un vocabulaire précis.

  • Exemple à ne pas suivre :

  • Avec quelle fréquence dinez-vous au restaurant ?
    • Rarement
    • Occasionnellement
    • Fréquemment
    • Très souvent

Ici, on privilégiera la formule "X fois par semaine; X fois par mois..." qui permet d'offrir un choix beaucoup plus précis dans les réponses. Aussi, cela va vous permettre de traiter les données beaucoup plus facilement, et d'en tirer des conclusions bien plus fiables. Surtout, certaines personnes considèrent qu'une fois par mois équivaut à "fréquemment" alors que d'autres répondraient pour la même fréquence par "Rarement" ! Il faut éviter toute ambiguité dans votre questionnaire. 

Eviter l'effet de Halo dans votre questionnaire d'étude de marché

La formulation de votre question peut également suggérer une réponse, ce qui va forcément biaiser vos résultats.

  • Exemple à ne pas suivre :

  • Comme 70 % des Français, pensez-vous que l'augmentation du prix du tabac n'aura aucune influence sur la consommation de cigarettes ?

Dans ce cas, la personne interrogée sera influencée par la tournure de votre phrase et aura tendance à s'identifier à la majorité des Français. Vous devez donc veiller à être le plus neutre possible dans la tournure de votre question et de ne pas influencer le choix de réponses.
 

L'utilisation du jargon technique dans la formulation des questions

Attention à ne pas utiliser de mots "techniques" qui peuvent être mal compris par votre interlocuteur.

  • Exemple à ne pas suivre :

  • ​​Avez-vous déjà utilisé un service de VoD ?

Dans cet exemple, vous risquez de rencontrer des personnes qui ne seront pas familiarisées avec la notion de VoD ( Video On Demand ). C'est pourquoi vous devez prendre le plus grand soin d'expliquer à quoi cette notion fait référence. Ainsi, vous éviterez des biais dans le traitement de vos réponses en supprimant les mauvaises compréhensions du terme.
 

La question incluant la réponse

Encore un exemple relatif à la formulation de votre question. Vous devez faire attention de ne pas intégrer un élément de réponse dans votre question.

  • Exemple à ne pas suivre :

  • Êtes-vous satisfait de votre téléphone, malgré les défauts souvent évoqués sur ce modèle ?

À la lecture d'une question de ce type, le choix de l'interlocuteur est forcément biaisé et ne sera pas représentatif.

Conclusion

Tout l'enjeu d'un questionnaire d'étude de marché est de réussir à rédiger des questions claires, compréhensibles par tous et objectives. Prenez le plus grand soin, pour faire tester votre questionnaire avant de l'administrer à votre panel. En effet, c'est le meilleur moyen pour faire remonter les premières erreurs et de le modifier avant qu'il ne soit trop tard !

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire