Concours de business plan : Les clés

Publie le 21 Octobre 2016 14:28

Comment convaincre un jury avec son business plan ? 

Thomas Campagnac,  président du projet "Récréa'bulle", a remporté le prix  Envol du concours de business plan du Groupe ESC Troyes avec 6 autres de ses camarades. Il est actuellement en deuxième année du Programme Grande Ecole au sein de l'ESC Troyes. Grâce aux cours d'entrepreneuriat qui leur ont été enseignés, ils ont pu créer ce projet. Il vous donne ici quelques conseils sur la façon de rédiger un business plan et quelques astuces pour remporter un concours de business plan.

réussir à gagner un concours pour entrepreneurs
 

De l'idée au business plan

Tout a commencé autour d'un "brainstorming" où se sont révélés des intérêts communs entre les membres de l'équipe: les enfants, l'éducation et les loisirs. En cherchant les outils d'enseignement existants, nous avons remarqué que peu d’entre eux étaient dédiés à l'apprentissage des valeurs morales telles que le handicap, le racisme, le respect d'autrui, l'environnement ...des valeurs qui sont pour nous importantes. Nous avons décidé d'axer notre réflexion sur un moyen d'inculquer ces valeurs aux écoliers et c'est suite à cette réflexion que nous avons pu élaborer notre outil pédagogique.

Notre concept est une bande dessinée préventive et éducative qui permet de sensibiliser les écoliers sur les sujets d'actualité et sur des valeurs morales tels que le racisme, le handicap, l'écologie...La particularité de cette bande dessinée réside dans ses bulles, laissées vides afin que l'enfant les remplisse lui-même pour écrire son histoire en observant la situation décrite par les images. Cet outil permet à chaque enfant de s'auto-sensibiliser en faisant appel à sa créativité. Il se rend ainsi compte par lui-même des difficultés et des différences dans notre société. Pour chaque bande dessinée, nous fournissons un "guide enseignant" sur son usage possible et sur la manière d’animer les séances avec les écoliers (points clés et grandes lignes de la thématique). Il s’agit donc d’un outil pédagogique complet et clé en main, aussi facile d'utilisation pour l'enfant que pour l'instituteur.

Utilité du concours de business plan

Ce concours de business plan nous a permis de nous mettre en condition réelle de création d'entreprise. Nous devions prouver à un jury, pouvant s'apparenter à des investisseurs potentiels, que notre projet apporte une solution à un besoin détecté sur le marché, qu'il est viable et qu'il comporte des perspectives d'évolutions. Cette mise en situation réelle nous a conduits à élaborer notre business plan en passant par différentes étapes :

  • Etude de marché : nous sommes allés rencontrer les directeurs/directrices d'écoles de l’agglomération Troyennes afin de soumettre notre concept à leur avis, détecter nos réelles opportunités mais aussi les principales barrières (on ne peut pas proposer des outils pédagogique à des enfants aussi facilement que ça!). Ce sont ces différentes rencontres qui ont permis à notre projet d'évoluer et d'être le plus en adéquation possible avec les attentes de nos futurs utilisateurs.
  • Identification des ressources clés : nous avons notamment dû sonder nos réseaux respectifs pour nous rapprocher d’une dessinatrice afin de concevoir les prototypes de nos bandes dessinées.
  • Conception du modèle économique : nous avons accordé une grande importance à la proposition de valeur faite au client ainsi qu’à la nature du modèle de revenus. Il s’agissait pour nous de réflexions clés. Bien entendu, il a également été question d’élaborer la partie financière et de montrer nos prévisions de ventes sur 3 ans, une partie qui intéresse fortement les investisseurs.
  • Définition de la stratégie commerciale : le retour terrain fut réellement positif et nous avons dû réfléchir aux stratégies de marketing et de communication pour "Récréa'bulle".
Tout cela nous avons dû le rédiger dans un business plan mais aussi le présenter à l'oral à deux reprises.

 

5 conseils pour réussir son business plan

Les 5 points clés d'un business plan réussi selon moi :

  • Il ne doit pas être trop long, il faut qu'il soit clair, concis et précis afin de ne pas démotiver le lecteur et qu'il ait les informations essentielles sans être obligé de le relire.
  • Il doit être illustré intelligemment avec des graphiques ou des images pertinentes.
  • Il doit montrer comment et pourquoi le projet répond à un besoin et expliquer en quoi il a sa place sur le marché. Les menaces et les opportunités du projet doivent être parfaitement définies.
  • Un business plan doit permettre également de connaître la personne (ou le groupe) qui l'a écrit, faire transparaître ses valeurs et montrer l'adéquation entre son projet et soi-même.
  • Enfin, le business plan doit montrer que le projet est vivant, qu'il évolue et qu'il a de réelles perspectives d'évolutions. A mon avis, c'est un des points les plus importants pour l'investisseur qui va le lire.

L’exercice du pitch en 1 à 2 min est également très profitable. Il permet de présenter son histoire et la façon dont on a eu notre idée et pourquoi celle-ci est innovante et répond à un besoin. D’une certaine manière, on peut dire d’un pitch qu’il est de bonne qualité si celui-ci donné déjà envie à certaines personnes de croire en nous, voire d’investir dans le projet.

Nous avons gagné, je pense, car notre projet répond clairement à un besoin détecté que nous avons su présenter rapidement et qui parle aux gens. De plus, grâce à la dessinatrice que nous avons rencontrée, il nous a été possible de présenter au jury un prototype de Bande Dessinée plus parlant qu'un long discours, ce qui fut à mon avis un réel plus.

Concours de business plan: Les erreurs à ne pas faire

Dans un concours, il faut éviter d’aborder dans son business plan les points pour lesquels on n’a pas encore les réponses. Il ne faut surtout pas mentir, si l’on ne sait pas répondre, il vaut mieux dire que l’on est en train d’examiner tel ou tel point et que donc nous ne sommes pas encore en mesure d’apporter une réponse à cette question. Il faut réussir à amener le jury où l’on veut.

A chaque présentation orale que nous avons pu faire, la même question est revenue : « Y a-t-il des freins du rectorat ou de l’éducation nationale qui peuvent vous empêcher de commercialiser votre outil pédagogique puisqu’il est destiné aux enfants ? » En réalité, nous sommes justement en train d’approfondir ce point , mais les premiers retours « terrain » sont encourageants. Nous allons certainement essayer d’avoir des rendez-vous supplémentaires avec le rectorat pour aborder cela.

Finalement, la principale erreur que nous avons commise se rapporte à la partie financière. En effet, nous n’avons pas encore établi tous nos coûts, ce qui compliquait l’élaboration des tableaux financiers réels. On nous a également demandé d’être plus précis sur notre stratégie de communication et de distribution.

Le concours de business plan permet d'apprendre beaucoup

Le fait que ce soit des chefs d’entreprises qui nous aient déclaré vainqueurs de ce concours de business plan nous motive encore plus. Cela veut dire que des personnes expérimentées croient en notre projet et qu’il est donc potentiellement viable. Du coup, nous sommes encore plus investis pour faire vivre ce projet. Cependant, pour l’instant nous sommes toujours dans la phase recherche, rien n’est encore vraiment abouti. Il est encore un peu tôt pour savoir si nous aurons tous l’intention de lancer ce projet en parallèle de nos études. Nous en parlons entre nous, mais pour l’instant il n’y a rien de certain.

Au début, nous pensions vraiment que l’étape la plus difficile à réaliser était de trouver une idée pertinente qui plairait à tous les membres du groupe. Mais, en avançant, nous nous sommes tous rendu compte que la route allait être encore bien longue jusqu’à l’aboutissement de notre projet. En fait, la mise en œuvre de ce projet  nous permet d’apprendre beaucoup et à plusieurs niveaux. Nous devons, par exemple, nous mettre dans la peau de vrais créateurs d'entreprise et faire beaucoup de choix décisifs. De plus, en évoluant dans un groupe de sept personnes nous devons réussir à travailler en équipe, à déléguer et surtout à nous faire mutuellement confiance pour avancer efficacement. Pour nous, Récréa’Bulles est un défi à relever collectivement.

Plus d'information dans notre dossier sur les concours pour entrepreneurs

Vous avez aimé cette interview ? Partagez-là sur les réseaux sociaux !

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire