REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Start-up weekend : riche, intense, épuisant

Publie le 19 Mai 2017 17:03

Comment se déroule un start-up weekend ? Quels sont les avantages pour une équipe porteuse de projet d’y participer ?
Nous avons interviewé, Arnaud Félin, à l’origine du projet Co’fret qui a remporté le 3ème prix de l’édition 2016 du start-up weekend de Grenoble.

Arnaud Félin, un entrepreneur grenoblois

Arnaud Felin, ingénieur en informatique, a travaillé dans différents domaines industriels et techniques. Il a étudié à Polytech Grenoble pendant 3 ans puis a suivi un master spécialisé en Management Technologique de l’innovation à Grenoble Ecole de Management. Depuis deux ans il distribue des produits locaux chez lui, à la campagne via une plateforme de mise en relation des producteurs et des consommateurs.

Cette expérience lui a fait prendre conscience des limites du système et de là Co’Fret est né !

 

Co’Fret un système d’approvisionnement en produits locaux à la fois simple pour les consommateurs et les producteurs

Co’Fret est une solution de vente en ligne de produits locaux et un système de livraison pratique et original. Soit la commande est livrée à domicile, à l’heure choisie et à vélo, soit elle est retirée en casier automatique, installé en ville ou sur le parking de grandes entreprises. 

Avec ce système, Co’Fret a pour objectif de dynamiser la consommation de produits locaux en simplifiant, d’une part, le processus de commercialisation pour les producteurs et, d’autre part, l’achat et la livraison pour les consommateurs.

Dans un second temps, une composante logistique viendra s’ajouter au système pour acheminer les produits de la zone rurale à la zone urbaine grâce au transport collaboratif. L’équipe souhaite même proposer aux personnes travaillant en ville et vivant à la campagne de transporter les produits entre les hubs de stockage urbains et ruraux moyennant une rémunération de 3€ à 5€ par trajet.


1. Comment s’est déroulé ce week-end ?

Intense est le mot qui caractérise ce week end ! Cela commence le vendredi soir par l’adrénaline que génère le pitch d’une minute, puis la phase de vote où l’on va savoir si notre projet est retenu et la constitution de l’équipe.
Enfin le travail commence et les heures défilent trop vite, on apprend à connaitre l’équipe, on se répartit le travail, on se fait coacher, on brainstorm, on échange
C’est une véritable aventure humaine avec tout ce que cela sous-entend. Le week end est riche, intense, enrichissant et enfin il est épuisant ! Il dure du vendredi soir au dimanche. Il vaut mieux prévoir sa journée du lundi de libre pour pouvoir se remettre du weekend. Cela a été une superbe expérience que je peux que conseiller aux personnes qui hésitent.
Et généralement on y prend gout… j’ai d’ailleurs participé à deux autres startup weekend par la suite 

2. A quel niveau de développement Co’fret se situait lors du start-up week end ?

Ce n’était qu’une idée, qu’un concept ! Certes je travaillais déjà depuis quelques mois pour valider certaines hypothèses de faisabilité mais sans plus.
A la sortie du startup week end le projet a beaucoup évolué, a pivoté et continue encore à se muter.  Mais le startup week end est un formidable générateur d’enthousiasme et d’énergie qui vous fait avancer. Aujourd’hui 8 mois après, le projet est incubé à IncubaGem (l’incubateur de Grenoble Ecole de Management) et Ronalpia (l’incubateur pour les entrepreneurs sociaux) et notre société va voir le jour prochainement.


3. Que vous a apporté cet événement ?

Du fun, de très bons souvenirs, une troisième place, quelques lots qui ont été très utiles pour la suite du projet…
Et surtout un Co-fondateur, Thibaut qui fait partie de cette aventure entrepreneuriale depuis.

4. Quels profils vous ont aidés pendant ces jours ?

Nous avons travaillé à 7 durant ce week end : 3 ingénieurs, 1 financier, 3 étudiants de Grenoble Ecole de Management avec divers profils : un étudiant en double cursus ingénieur manager, un étudiant en double cursus designer manager, et un étudiant issu du Programme Grande Ecole.

5. Quels sont selon vous les points à améliorer pour la prochaine édition ?

On peut toujours améliorer mais je dois avouer que c’est un évènement déjà au top, notamment grâce  à la formidable équipe de bénévoles qui s’en occupent.

Juste pour la forme, je pourrai mentionner deux petits points  à améliorer selon moi :

  • La phase de vote pour les projets qui seront retenus le vendredi soir.
  • Ajouter un ou deux prix supplémentaires comme le coup cœur du jury et le coup de cœur du public.


6. Quels sont les 3 principaux atouts pour une start-up de participer à un tel événement ?

  • Le test grandeur nature de l’attrait de votre concept
  • Le bond que fera votre projet durant le week end grâce à la créativité collective
  • La mise en lumière de votre projet lorsque celui-ci est récompensé

7. Un petit mot pour la fin, quels conseils donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ?

«Pour accomplir de grandes choses, il ne suffit pas d'agir, il faut rêver ; il ne suffit pas de calculer, il faut croire.» (Anatole France)
 

 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire