REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Augmenter le Chiffre d'affaires de son salon de coiffure

Publie le 30 Août 2016 15:28

Entre l'émergence de salons low cost, la baisse du pouvoir d'achat des français et la concurrence exacerbée, dur de préserver son chiffre d'affaires lorsque l'on est un salon indépendant. Il existe toutefois un certain nombre de facteurs sur lesquels vous pouvez jouer afin d'augmenter votre chiffre d'affaires.

Salon de coiffure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Afin de répondre à cette problématique, nous considérerons l'équation suivante :Chiffre d'affaires = tarif des prestations * nombre de clients. En partant des deux composantes du CA, nous étudierons les possibilités qui s'offrent à nous pour booster celui-ci.

Le nombre de clients

Première composante de l'équation, le nombre de clients est la variable la moins délicate à manipuler car il suffit simplement de se dire : plus le nombre de clients est élevé, plus le CA est élevé. Chose qui n'est pas forcément valable pour la composante prix, nous y reviendrons.

Posons-nous alors la question : comment augmenter le nombre de clients ? Un premier axe de réponse serait de dire qu'il faut en attirer un maximum. Mais ce serait omettre le fait qu'il faut également les fidéliser pour se constituer un socle solide sur lequel compter.

A. ATTIRER DAVANTAGE DE CLIENTS

  • Une belle vitrine : L'importance d'avoir une vitrine attirante n'est plus à démontrer. En effet, le client est très sensible au visuel et il est fréquent qu'un passant s'arrête devant la devanture d'une boutique juste parce que celle-ci lui semble jolie, sans avoir eu au préalable l'intention de s'arrêter.
  • Mettre en place une stratégie digitale : Quelle que soit l'entreprise, il est toujours conseillé d'avoir une présence accrue sur les réseaux sociaux. Cette stratégie a le double avantage de pouvoir recruter et fidéliser vos clients. Créez également un site web ainsi qu'une newsletter à destination des internautes.
  • Le bouche-à-oreille : Pour des commerces de proximité, le bouche-à-oreille est un outil puissant de renommée. Il y a de fortes chances qu'un client ayant passé un excellent moment en votre compagnie, en fasse part à son entourage et vous recommande. 

 

B. FIDÉLISER LES CLIENTS

Le taux d'attrition est un indicateur qui permet de mesurer le phénomène de perte de clientèle. Pour un salon de coiffure, le taux moyen d'attrition est de 10%. Ce qui signifie que sur les 120 clients que vous recevez chaque mois, 12 ne reviendront pas. L'enjeu est alors de faire en sorte que les 90% restant vous soient fidèles.

  • La carte de fidélité: Avec cette carte en poche, le client ressent le sentiment de faire partie d'un club privilégié, et le cadeau à la fin renforce de ressenti.
  • Les cadeaux: Que ce soit une réduction ou un massage capillaire, n'hésitez pas à faire des cadeaux à vos clients réguliers. Cela renforce leur sentiment d'appartenance et leur satisfaction.
  • Le suivi des clients : Imaginons qu'une cliente vienne se faire un défrisage dans votre salon. Il peut être intéressant de lui envoyer un mail 2 semaines après afin de lui préciser qu'il est temps d'effectuer le soin adapté. Toujours dans la logique de valoriser le client.

 

Le prix

La notion de prix étant étroitement liée à celle de qualité, il est particulièrement difficile de trouver la juste balance entre ces deux variables. Il convient à chaque gérant de déterminer le juste prix pour ces prestations en fonction de sa clientèle et du niveau de standing de son établissement. Voici toutefois quelques éléments de réflexion.

CNEC-Sofres réalisa une étude en 2006 qui démontre que le prix est le critère de décision numéro 1 des clientes de salon de coiffure. Aujourd'hui nous sommes en 2016, le pouvoir d'achat des Français ayant chuté, il est peu probable que ce critère ait perdu de son importance.

En témoigne l'émergence d'établissements low cost qui font l'impasse sur certains critères qualitatifs tels que la qualité de l'accueil, l'offre de boissons pour patienter ou encore la permanence téléphonique. Parmi eux nous avons Tchip et Fabio Salsa, pour ne citer que les plus connus. On estime ainsi qu'un salon traditionnel accueillerait 120 clients par mois en moyenne, contre 200 pour un coiffeur discount.

Toutefois il convient de se poser la question suivante: est-il plus intéressant d'avoir une clientèle massive mais peu qualifiée et peu attachée à votre établissement plutôt qu'une clientèle moins nombreuse mais plus qualifiée ?

À titre de repère, nous vous présentons les résultats d'une étude menée par la Fédération Nationale de la Coiffure. Cette étude nous donne les tarifs moyens de certaines prestations en France :

- Shampooing coupe brushing homme : 19,21 euros
- Shampooing coupe brushing femme : 32,92 euros

Ces données comprennent toutefois de fortes disparités et il convient de considérer les écarts suivants : Tchips, pionnier de la coiffure discount, propose des offres coupe + brushing femme à 20€ tandis que la même prestation est facturée 33€ chez Jean Louis David.

Malgré ces disparités, les deux entreprises ne se tirent pas dans les pattes et jouissent chacune de revenus plus que satisfaisants. En effet chacun étant postionnée sur un segment différent, ils ont leur clientèle propre.

Ainsi, tout est question de business model et de positionnement. À partir de ces pistes de réflexion, à vous de trouver le positionnement qui vous correspond.

Idée bonus : le cross-selling

Le cross selling ou ventes additionnelles consiste à proposer à son client, au moment de son achat, un produit (ou un service) complémentaire au produit acheté.

Gardez à l'esprit que votre client est une personne comme toutes les autres : il a un travail, des enfants dont il faut s'occuper, des obligations personnelles en tout genre etc. Vous l'aurez compris, comme beaucoup d'entre nous, votre manque de temps.

L'idée est alors de mettre à profit le temps passé chez le coiffeur pour effectuer d'autres achats dont elle pourrait avoir besoin, lui évitant alors le trajet jusqu'au supermarché pour acheter son shampooing. Proposez alors des crèmes, des soins capillaires ou tout autre produit relatif à la coiffure et à la beauté.

Si vous souhaitez vous lancer et ouvrir un salon de coiffure, nous vous conseillons notre modèle de business plan spécialement dédié.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire