REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Les 6 Business model possible pour une discothèques

Vous vous demandez quel business model est le plus adapté à votre discothèque ? Quels sont ses qualités et ses défauts ? Vous vous interrogez sur la rentabilité des différents business modèles ? Cet article vous explique tout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Business model 

Un business model est la clé de la réussite de votre projet entrepreneurial. Il sert à expliquer comment vous allez générer de l’argent grâce à votre activité, vos différents flux de revenus et pourquoi votre business model est adapté à votre projet. Il existe des centaines de business modèles différents en fonction des activités, mais certains sont plus utilisés que d’autres et peuvent être combinés. En ce qui concerne les discothèques, on peut dénombrer 6 business modèles qui sont les plus utilisés. 

Si vous vous interrogez sur la rentabilité des business modèles des discothèques, lisez cet article : https://www.my-business-plan.fr/modele-economique-discotheque

Le business model classique d'une discothèque

La plupart des discothèques met en place un système qui permet de payer l’entrée dans la boîte de nuit, puis de payer les boissons une fois qu’on se trouve à l’intérieur. C’est le système le plus utilisé et le plus simple des business modèles pour discothèque. Ce business model permet de ne prendre aucun risque (avec des avantages pour les clients, ou des prix réduits par exemple), assurant une rentabilité en cas de succès. C’est le business model de base d’une discothèque, auquel peuvent s’ajouter d’autres techniques qui permettent de générer des revenus. Il faudra néanmoins garder de côté un budget plus ou moins important pour la communication et le marketing de votre boîte de nuit pour garantir votre réussite. Si vous avez ouvert ou allez ouvrir votre discothèque sous peu de temps, c’est le business model le plus adapté à votre situation. 

Cependant, en faisant et payer l'entrée et les boissons, vous pourriez n'attirer qu'un certain type de clientèle ayant des moyens suffisamment important. Notamment au lancement, la clé de réussite d'une discothèque est d'attirer du monde. En faisant payer l'entrée, vous pourriez décourager des personnes ne vous connaissant pas encore et ne sachant pas si votre "boite" est un bon endroit pour faire la fête. 

Le business model basé sur la gratuité

Ce business model consiste à arriver avant une certaine heure pour pouvoir bénéficier d’une entrée gratuite. En effet, de manière générale, si les clients arrivent tôt dans la discothèque, ils seront plus susceptibles de consommer à l’intérieur, ce qui constituera l’une des seules sources de revenu qui devra donc être rentable pour fonctionner. D’une certaine manière, ce système possède des avantages parce qu’en arrivant plus tôt, les clients n’auront pas eu le temps de consommer (chez les concurrents par exemple : bars…), ils pourront ainsi consommer davantage dans la discothèque. Par ailleurs, ce business model permet de remplir la boîte de nuit au fil de la soirée, ce qui attire encore davantage de monde, puisque qu’une boîte de nuit où il y a peu de monde n’est pas très attractive. Si votre discothèque ne se remplit que tard dans la soirée ou peine à se remplir, pourquoi pas tenter d’utiliser ce business model pour ainsi gagner en attractivité ?

C'est le business model adopté par exemple par le Globo à Paris, ou toute entrée avant 1h est gratuite. 

Le business model de la gratuité pour les femmes

Certains clubs adoptent un autre business modèle qui représente le fait de laisser l’entrée gratuite pour les femmes mais payante pour les hommes. En effet, la plupart du temps, le taux de la gente masculine est plus élevé que la gente féminine. Il s’agit ici de rééquilibrer ce ratio pour favoriser la parité entre les sexes. De plus, on s’attend aussi à ce que ces femmes soient accompagnées d’amis masculins, ce qui attire un peu plus de monde. Ce business model est de plus en plus répandu de nos jours car il a plusieurs utilités et ne coûte pas autant d’argent à la boîte de nuit, l’argent perdu est en effet souvent remboursé par la vente de boissons. Si votre clientèle est essentiellement composée d’hommes, nous vous conseillons d’utiliser ce business model pour votre discothèque.

Le business model basé sur le statut

Il s’agit ici de mettre en place certaines conditions pour accéder à des offres, des promotions ou même des entrées gratuites en fonction des soirées. Par exemple, il existe des boîtes de nuit où les étudiants, les diplômés ou les personnes bénéficiant d’une certaine carte se voient attribuer des avantages non négligeables. Ceci incite donc les clients à cumuler les avantages, et ainsi à revenir le plus souvent possible. En fidélisant ainsi votre clientèle, cela vous demandera moins d’effort pour chercher de nouveaux clients et dépenser plus d’argent dans un budget marketing et communication. Il faut donc d’abord vérifier ce qui est le plus rentable pour votre discothèque si vous souhaitez essayer ce business model : soit vous dépensez de l’argent dans un budget marketing plus important, soit vous acceptez de faire certains gestes commerciaux envers vos clients pour qu’ils soient plus fidèles. 

Le business model des listes

De nos jours, les discothèques peuvent aussi parfois utiliser un système où les personnes sont inscrites sur des listes. En effet, celles-ci peuvent profiter d’avantages que les non-inscrits ne recevront pas. Il peut s’agir d’entrées à prix réduit ou d’un forfait avantageux pour les boissons … Il est également possible d’instaurer un processus permettant aux inscrits (à un évènement par exemple) de verser un acompte ou l’intégralité de la somme pour l’entrée avant la date. Cela permet d’inciter d’autres personnes à s’inscrire (en voyant que des sommes ont déjà été versées, cela prouvera que les gens sont intéressés par la soirée). Grâce à l’effet de groupe, cela peut entraîner de fil en aiguilles la demande d’adhésion à la liste de beaucoup plus de personnes en un temps beaucoup plus court que s’il n’y avait pas de liste. Cette technique est principalement utilisée pour fidéliser la clientèle. Ainsi, si vous avez un certain nombre de clients, mais qu’ils ne reviennent pas souvent dans la discothèque et que vous devez sans cesse renouveler votre clientèle, il serait judicieux d’utiliser un système de liste. 

Le business model des prix réduits

Enfin, il est possible de soumettre des places à prix réduit pour un nombre limité de personnes. Ceux qui achèteront ces places en premier pourront bénéficier de cette promotion, tandis que les autres devront payer la place au tarif habituel. Cette technique permet d’entraîner le client à prendre une décision rapidement avant que les places ne soient toutes prises. Se présente alors un afflux important de clients dans un très bref délai, poussant d’autres clients observant tant de succès à vouloir obtenir des places. Ce business model peut être rentable s’il est utilisé à court terme, car il permet d’attirer des clients de manière très rapide, et de les fidéliser par la suite. Si vous avez déjà ouvert votre discothèque et que vous cherchez maintenant à attirer un maximum de client, cette technique peut être une bonne solution.

Ainsi, les discothèques ont le choix parmi plusieurs business modèles adaptés à des situations particulières et pouvant être utilisés individuellement ou de façon combinée. Chacun possède ses avantages et ses inconvénients qui doivent être comparés selon les situations et utilisé de la manière la plus rentable possible. 

Vous avez besoin d’un business plan pour ouvrir votre discothèque ? Essayez ce modèle de business plan pour discothèque : https://www.my-business-plan.fr/modele-discotheque
 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Ajouter un commentaire