Trois critères pour convaincre un Business Angel

Publie le 27 Mars 2015 17:32

Vous devez lever des fonds? Vous hésitez entre faire appel à un fonds d'investissement ou un réseaux de business angels? Quelle différence y-a-t-il entre un business angel et un fonds d'investissement? Sur quels critères un business angel se base-t-il pour accepter de financer un projet? Quelles erreurs faut-il éviter lorsqu'on est face à un business angel? Faut-il compter sur des recommandations pour avoir un premier rendez-vous?

business angel grandes écoles

Le réseau des anciens élèves de grandes écoles regroupe 274 membres. Il a investi 2.333.000€ en 2014 sur une vingtaine de projets.

L'originalité du réseau Business Angels des Grandes Ecoles

L'origine de nos membres entraine une plus grande rigueur dans le choix des dossiers. Les secteurs qui nous séduisent sont plutôt à tendance technologique et surtout innovante.

 

La nuance entre business angel et fonds d'investissement

Les fonds d'investissements ne s'intéressent pas aux projets en amorçage. Les business angels répondent aux besoins de 100K€ à 350K€ alors que les fonds ne regardent que les dossiers qui ont déjà du chiffre d'affaires et qui ont des besoins à partir de 2M€

Le choix d'investissement dépend de trois élément

Pour faire le choix de son investissement, le business angel se base sur trois critères :

  1. La cohérence du dossier
  2. La qualité de l'équipe
  3. L'ambition du projet

Le porteur de dossier qui satisfait aux trois critères aura plus de chance d'être choisi pour un rendez-vous.

Etre prêt avant d'aller voir un business angel  

Il est indispensable que le dossier corresponde au business model et soit accompagné d'un business plan et d'une présentation complète incluant une proof of concept. On demandera au porteur de projet de faire un pitch après sélection.

Les erreurs à éviter

Deux grandes erreurs sont à éviter. Premièrement, il faut éviter l'amateurisme aussi bien que la démesure. Deuxièmement, il faut éviter une demande de fonds destinée à payer le porteur de projet ou à financer seulement le BFR.

Ne pas compter sur une recommandation pour avoir un premier rendez-vous 

Nous recevons une dizaine de dossiers pas semaine. Nous sommes donc obligés de faire une sélection d'après les documents reçus. Ce n'est qu'ensuite qu'on envisagera un rendez-vous. Les recommandations n'ont qu'un intérêt très relatif.

Quelques conseils aux entrepreneurs

Lorsqu'un porteur de projet arrive à obtenir un rendez-vous, il faut qu'il soit clair, précis et qu'il ne jargonne pas autour de la technique du projet.

Mot de la fin

Il faut être patient et courageux. Il faut s'y prendre suffisamment tôt et apprendre des premiers refus. Un projet rejeté par un réseaux peut très bien être accueilli favorablement par au autre 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire