REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Rédiger le business plan d'un salon de thé

Comment élaborer le plan d'affaire d’un salon de thé ?

Comment réussir l’élaboration du business plan d’un salon de thé ? Quelle est la structure de ce plan ? De quoi est-il constitué ?
Étant la 2ème boisson la plus consommée au monde après l’eau, le thé est un produit très consommé par les français. Vendu notamment dans les grandes surfaces, celui-ci prend de plus en plus de nouvelles formes de consommation, telles que les thés glacés ou encore le box de thé. En ce sens, investir dans un salon de thé est un projet toujours en vogue et est prometteur.
Toutefois, ce projet requiert de prêter une attention particulière à son emplacement, à sa décoration, à ses prestations et à sa clientèle. Il s’agit de choisir un endroit stratégique, de veiller à le rendre avenant et propice pour une clientèle qui cherche un cadre relaxant. Ces actions devraient être réalisées à la lettre si vous souhaitez garder une longueur d’avance sur vos concurrents et gagner des parts de marché importantes. C’est ainsi qu’un business plan s’avère crucial pour structurer économiquement et financièrement le salon de thé et servir pour lever des fonds nécessaires à son lancement ou à son développement, le cas échéant.

ecrire le business plan d'un salon de thé

Réussir l’élaboration de votre business plan 

Avant de commencer l’élaboration du plan d’affaires, il convient de considérer des règles relevant des bonnes pratiques de sa rédaction. Il s’agit notamment de :

  • Se baser sur des prévisions réalistes : quoique ce projet soit alléchant, surestimer ses réalisations peut conduire à une frustration de toutes ses parties prenantes. Investisseurs et partenaires financières potentielles ou encore fournisseurs veulent tous que vous soyez plus proche à la réalité. Il convient donc de procéder à des estimations réelles des charges futures et du chiffre d’affaires prévisionnel via une étude de marché pertinente. Vous devez notamment suivre ces conseils : https://www.my-business-plan.fr/previsionnel-salon-the 
  • Adapter le plan à son destinataire : Il n’existe pas une seule et unique version du business plan d’un projet. Ce document se doit d’être préparé en fonction de la personne ou l’entité qui le recevra. Il peut s’agir des investisseurs, des banques, des clients ou fournisseurs ou tout simplement d’un document destiné être utilisé en interne de l’entreprise. S’il s’adresse à un investisseur, il doit miser plus sur des indicateurs financiers liés au résultat (résultat net, seuil de rentabilité, dividendes…), tandis que s’il est à destination d’une banque, c’est sur sa capacité à s’autofinancer et à rembourser les prêts qu’il doit s’attarder.
  • Soigner la présentation du plan : un business plan pertinent nécessite une mise en page propre. Du choix des mots contextuels à l’organisation des sections, de leurs paragraphes et tableaux, c’est tout un travail de forme qui facilite sa lecture.
  • Respecter les équilibres financiers : les ressources stables (capitaux et emprunts à long terme) devraient financer les emplois stables (investissements), tandis que les ressources à court terme (fournisseurs) devraient financier les emplois à court terme (clients, stocks). De plus, si vous cherchez à lever des fonds auprès d’une banque, celle-ci exigera souvent un apport de l’ordre de 20 % de la part de l’entrepreneur. 

La structure du business plan d’un salon de thé

En principe, le business plan de tout projet de création ou de développement d’une entreprise est composé de deux parties : la partie rédigée et la partie prévisionnelle. La première est concernée par une présentation intégrale du projet, son étude de marché, ses objectifs stratégiques et opérationnels ainsi que par l’avancement des hypothèses corroborant les prévisions financières. Or la deuxième s’intéresse aux tableaux et indicateurs financiers ainsi qu’aux annexes prouvant la véracité des informations incluent dans cette partie.


1. La partie rédigée du business plan

Executive Summary

Cette partie commence par une introduction générale et qui doit être appâtant pour les lecteurs du plan d’affaires. Il s’agit de l’Exécutive summary qui résume l’ensemble du projet en offrant aux lecteurs un aperçu global sur les fondamentaux de votre projet tout en les incitant à poursuivre la lecture des lignes qui s’ensuivent. Il intègre, entre autres, une présentation des produits et services et de l’état actuel du marché du salon de thé, tout en indiquant quelques données financières (actuelles et prévisionnelles) pertinentes pour le lecteur et une formulation des besoins en financement (s’il s’agit d’un business plan visant la levée de fonds).


Étude de marché d’un salon de thé

L’étude de marché permet d’obtenir des informations de fonds sur le marché du salon de thé. Il s’agit de commencer par une étude générale relative à ce projet qui correspond à ses grandes tendances, aux habitudes de consommation, aux types de consommateurs ainsi qu’aux différents produits et services y afférents.
L’étude de marché inclut également par une étude locale qui se base notamment sur :

  1. L'Enquête de terrain

Une enquête terrain prône une démarche d’observation et d’analyse des pratiques marketings et commerciales utilisées et des performances atteintes par les concurrents dans la zone d’implantation (Benchmark). Vous pouvez effectuer cela directement auprès des propriétaires des salons de thé ou en récupérant leurs états de synthèse auprès du greffe du tribunal de commerce. A cette fin, vous pouvez poser les questions suivantes :

  •  S’agit d’un marché en évolution ou en régression ?
  • Combien y’a-t-il d’ouvertures et de fermetures de salons de thé au niveau national et au niveau régional ?
  • Les concurrents avancent-ils bien dans ce marché ? S’agit-il plus d’enseignes en franchise ou d’entrepreneurs indépendants ?
  • Quel est l’état d’évolution du chiffre d’affaires et des marges commerciales des concurrents ?
  •  

Élaboration de questionnaires

Établissez des questionnaires adressés aux prospects pour se renseigner sur leurs attentes en termes des prestations offerts, de leurs qualités et de leurs prix. Cela vous permet de mieux sélectionner vos produits et services et d’avoir une politique de prix conformément à leurs attentes.
À cette fin, vous pouvez poser les questions suivantes :

  • Quel type de clients fréquentent-ils le salon de thé ? 
  • Quel est le budget moyen par client ?
  • Quels types de produits et services sont les plus convoités par les clients ?
  • Quelles sont les habitudes de consommation de la clientèle des salons de thé ? 

Réglementation et normes en vigueur

Il convient également de se renseigner sur la réglementation appliquée en matière des salons de thé, d’autant plus que ce marché est concerné par les denrées alimentaires. Ainsi, des normes de sécurité et d’hygiène alimentaire sont de mises pour préserver la santé des consommateurs. Il s’agit également de savoir les prérequis dont devrait disposer le futur porteur de projet (expérience, attestation et diplôme).
Stratégie marketing et commerciale
Cette étape s’attarde sur l’élaboration des objectifs opérationnels amenant à des objectifs stratégiques. Cela commence par un diagnostic interne (forces et faiblesses de l’entreprise) et un diagnostic externe (opportunités et menaces du marché), via une analyse SWOT.
Vient ensuite une analyse stratégique basée sur les 4 grands facteurs marketings :

  • Politique de produit : définir les atouts et les caractéristiques des produits et services proposés ;
  • Politique de prix : définir une grille tarifaire qui correspond à la qualité des prestations offertes;
  • Politique de distribution : définir le canal de vente et de distribution des produits (sur magasin, e-shop, livraison à domicile)
  • Politique de communication : déterminer le canal de communication par lequel vous comptez cibler et atteindre vos clients. 

Enfin, sur la base de ce qui précède, vous serez en mesure de définir vos objectifs stratégiques au regard notamment du volume de vente, du chiffre d’affaires et des parts de marché.


2. Partie prévisionnelle du business plan

Les hypothèses que vous venez de dégager de la précédente partie vous permet d’élaborer des prévisions financières qui s’étalent généralement sur un horizon de 3 ans. Il s’agit des états de synthèse prévisionnels (bilan, compte de résultat, plan de financement, tableaux de trésorerie, état de soldes de gestion) et quelques autres indicateurs pertinents à cette activité, tels que le seuil de rentabilité, le point mort, la capacité d’autofinancement, les ratios de fonds de roulement… Attachez également quelques annexes, à savoir des lettres de clients, des contrats de partenariats et autres tableaux financiers (récapitulatifs des frais généraux, détail des charges de personnel, amortissements des immobilisations et des emprunts…)

En guise de conclusion, ouvrir un salon de thé est un projet qui fait preuve de création de valeur pour son porteur s’il est bien étudier. Cela passe à travers un business plan percutant établit par un professionnel qui saura vous accompagner et vous conseiller durant votre aventure entrepreneuriale.

   

Ajouter un commentaire