> Le blog des entrepreneurs > Entrepreneurs, pourquoi un chat peut vous rapporter gros ?

Entrepreneurs, pourquoi un chat peut vous rapporter gros ?

Ils sont une dizaine de millions en France. 71% d’entre eux sont pris par amour. Ils sont notre quotidien, bien plus qu’une simple compagnie aux yeux de millions de français. Les chats sont si présents qu’ils sont devenus un business dont certains ont saisi l’opportunité. Car oui, le chat est l’enfant chéri, nous lui faisons à manger, nous le caressons, nous l’invitons dans notre lit. Nous sommes prêts à dépenser, beaucoup dépenser pour son bien être. 5 start-up l’ont bien compris et en ont fait leur activité principale. Faisons connaissance avec elles:

Ils sont une dizaine de millions en France. 71% d’entre eux sont pris par amour. Ils sont notre quotidien, bien plus qu’une simple compagnie aux yeux de millions de français. Les chats sont si présents qu’ils sont devenus un business dont certains ont saisi l’opportunité. Car oui, le chat est l’enfant chéri, nous lui faisons à manger, nous le caressons, nous l’invitons dans notre lit. Nous sommes prêts à dépenser, beaucoup dépenser pour son bien être. 5 start-up l’ont bien compris et en ont fait leur activité principale. Faisons connaissance avec elles:
Prête-moi ton chat: votre chat ne sera plus jamais seul
C’est l’histoire de 2 amis dans un café, Hugues Chastel, consultant en banque et Marie Quincey, autrefois dans une agence de publicité. L’histoire d’un chat qui s’assied sur les genoux de madame et l’aventure de ces deux futurs associés qui bascule. C’est prête moi ton chat qui voit ainsi le jour en juillet 2014. Le principe est simple: vous partez en vacances ? vous voulez faire garder votre (vos) chat(s) ? Le site internet www.pretemoitonchat.com est une plateforme qui met en relation les demandeurs de garde et des hôtes. Renseignez-y une adresse, le nombre de chat, des dates et le tour est joué en un rien de temps avec tous les hôtes autour de chez vous. Le site web vous trouve un catsitteur pour 3 euros par jour avec un profil très étoffé, des informations très précises qui rassurent le propriétaire. Rien n’est reversé au hôte qui ne fait ça que par amour des chats. Il choisit néanmoins l’association vers laquelle il souhaite qu’un euro soit reversé, Cheer up (lutte contre le cancer), l’APA (Afrique pleine d’Avenir), ou la SPA (Société Protectrice des Aminaux). Ajoutez-y les réseaux sociaux facilement accessibles pour partager des photos de chat lors des gardes et voilà le fruit du succès de ces deux jeunes associés à la recherche d’une économie collaborative. Aujourd’hui, c’est plusieurs centaines de gardes qui ont vu le jour et quelques milliers d’utilisateurs en France, Belgique et Suisse depuis 1 an et demi.

La miaoubox: Les produits qui feront miauler votre chat
Vous voulez régulièrement donner de la joie à votre chat sans vous casser la tête ? La miaoubox, créée il y a 3 ans par Antoine Chabassol et Pierre-Henri Coustenoble, étudiants en école de commerce à l’ESSEC, est là pour vous satisfaire, ou plutôt satisfaire votre chat. Choisissez chaque mois 5 à 6 produits parmi une sélection du site internet www.miaoubox.com et offrez ainsi à votre animal tout le bonheur du monde. Accessoires, friandises, alimentations, jouets, tout une variété pour lui faire plaisir. Des formules d’abonnements sont proposées entre 15 et 20 € par mois. Pour chaque box vendue, 50 centimes sont reversés à une association de protection animale ou de refuge pour animaux. Après bientôt 4 ans d’activité, Miaoubox compte désormais 14 employés et un capital de 31 502 €.

La ferray Corporation: Mieux vaut ne pas être allergique aux chats
On connaissait le Japon et son amour pour les chats. Cette jeune entreprise japonaise qu’est la Ferray Corporation, conforte l’idée avec pas moins de 9 chats installés à plein temps pour accompagner les employés. L’objectif de la société: Apporter réconfort, détente, cohésion et productivité. Elle va même plus loin avec une prime au chat qui récompense de 35 euros ceux qui viennent avec leur propre chat au travail. Cette initiative, malgré quelques câbles mâchouillés, a eu le mérite de booster la communication de l’entreprise et de la faire connaître aux yeux du monde entier, notamment sur twitter, où les employés ne cessent de partager des photos en compagnie de ces chats.

 

Dog in the city et Moustaches: Les boutiques au petit soin des chats
Le marais, dans le 4ème arrondissement, a vu l’arrivée de deux nouvelles boutiques spécialement dédiées aux chats (mais aussi chiens). La première n’est pas un simple city store. Créée il y a 6 ans et aujourd’hui présidée par Sandrine ELBAZ, elle est complétée par un salon, ou même spa pouvons-nous dire, qui apportera “bien être et une détente optimal”. Massage, bain, manucure, toilettes, vous avez le choix. Anecdotes de chats sur le site internet, actualités de Pitsy, la mascotte du magasin, et voyez là le succès d’une SAS avec 135 000 € de chiffre d’affaires sur l’année 2012.

À quelques rues de là, on retrouve le magasin Moustaches, dont l’idée est venue, en 2010, de Frédéric Wang, ancien chef de projet aux Galeries Lafayette et de Grégory Hervien, un ancien de Roche Bobois. Avec un autre magasin situé à Boulogne, Moustaches est doté d’une surface de 150 m² avec plusieurs milliers de produits pour chats et chiens. Cette équipe de 12 employés font le bonheur des chats et de leurs propriétaires. Pas de ventes d’animaux, des produits seulement dédiés à ces deux animaux. Frédéric Wang a bien étudié le créneau marketing en repérant qu’on ne trouvait des croquettes que chez le vétérinaire ou qu’il fallait se tourner vers la grande distribution pour d’autres produits, mais entre les deux, rien ! Cette SAS est maintenant composée d’un capital social de 80 000 €.

 

Bien étudier le marché pour monter sa start-up
On peut expliquer la réussite de ces start-up sur plusieurs points. Premièrement, le point commun de tous ces entrepreneurs est la compréhension de l’importance des animaux (lisez ce dossier pour voir comment analyser un besoin), et surtout des chats aux yeux des propriétaires. Les deux associés de prête moi ton chat souhaitaient une économie collaborative. Selon eux, 69% des chats sont laissés à la maison lors d’un départ en vacances. On peut donc comptabiliser 7 millions de chats pouvant se faire garder chaque année. Voyant un amour des chats incomparable et la façon compliquée de les faire garder, les deux amis ont eu l’idée de mettre en relation ces amoureux de l’animal pour bien en prendre soin. Aussi, les propriétaires font davantage confiance à des magasins spécialisés pour leurs chats, choses qu’ont bien cernées les deux boutiques Moustaches et Dog in the city ainsi que Miaoubox. Les propriétaires sont prêts à dépenser plusieurs dizaines, voire centaines d’euros chaque mois pour leur chat. En créant ces boutiques, ces start-up ont su répondre aux besoins des millions de propriétaires en France.

Ces start-up ont aussi bien analysé le marché. Il n’y avait aucun site internet de collaboration et d’échanges entre les amoureux de chats pour permettre de les garder. Il n’existait pas non plus de boutiques ou salons de bien être pour chats il y a encore quelques années. Les box se développent maintenant depuis plusieurs années mais aucune n’était vendue pour les chats, Miaoubox a saisi l’opportunité. De plus, c’est un marché mature qui ne sera jamais en déclin. Les chats ne sont pas prêts de disparaitre, et leur amour provenant de leur propriétaire existera toujours.
Côté financement, Prête moi ton chat a même eu l’idée de lancer une campagne de financement participatif sur le site www.ulule.com. La présentation du concept de la société leur a permis de récolter près de 9 000 € pour lancer le site. Leur objectif était 6 000 €.
Ainsi, en ayant compris les besoins de millions de français, en les satisfaisant, en saisissant l’opportunité du e-commerce qui se développe, en trouvant des moyens de financement originaux et en ayant bien analysé le marché, ces start-up ont pu naître et ont pu se développer encore aujourd’hui car le marché ne cessera de croître. Alors, si vous n’arrivez toujours pas à trouver une idée pour créer votre start-up, n’hésitez pas à donner votre langue au chat comme l’ont si bien fait ces start-up.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Reprendre ou revendre une entreprise
10 conseils pour reprendre une entreprise avec succès

Comment choisir le type d’entreprise à racheter ? Quelle différence entre le rachat du fonds de commerce et le rachat des titres ? Comment réussir la reprise d’une entreprise ? Comment évaluer et négocier le prix de la reprise ? Quelles sont les étapes à effectuer pour réussir la reprise ?  

Découvrir
Business Plan
3 alternatives au business plan

Vous pensez qu’un business plan est trop compliqué à faire ? Vous n’arrivez pas à vous en sortir et vous cherchez une autre solution adaptée à votre situation ? Alors cet article est fait pour vous ! Nous vous présentons 3alternatives au business plan parmi lesquelles vous pourrez trouver votre bonheur !

Découvrir
Levée de fonds
16 ratios financiers suivis par les investisseurs

Lors d'une levée de fonds, les investisseurs scrutent certains ratios financiers et nous allons vous présenter les principaux.

Découvrir
comptable
Apports en numéraire, en nature ou en industrie: quelles différences

Les apports permettent de constituer le capital social d'une société. Mais pourquoi fait-on des apports ? Quels sont les différents types d'apports ? À quoi ça sert ? Nous vous expliquons tous sur les apports au moment de créer sa société.

Découvrir

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

 

 

Contactez un expert en business plan et levée de fonds